VALERIAN #5 Les oiseaux du maître

voir la série VALERIAN
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Sortie :
ISBN : 2205046594

Résumé de l'album Les oiseaux du maître

Après une fausse manoeuvre due à une illusion, Valérian et Laureline se retrouvent naufragés d'un océan hostile sur un astéroïde étrange.
Ils sont faits prisonniers d'étranges pêcheurs d'algues, forçats au service d'un mystérieux maître dont personne ne connaît la nature. Et malheur à celui qui veut se rebeller !
Amenés au travers du désert au palais du maître, les deux héros servent comme esclave, à préparer des mets gargantuesques pour le maître, alors que les serviteurs meurent de faim.
Et tous sont constamment surveillés par une étrange nuée d'oiseaux, dangereux et intelligents.

Par Tito, le NC

Notre avis sur l'album Les oiseaux du maître

La quête pour la liberté de nos deux héros, qui s'appuient sur une bande de parias qu'on aurait tort de juger au premier regard, n'a pas grand chose d'original.
La fin sur le thème "unissons nous pour gagner" et "libérons nos anciens geoliers" ne rattrappe pas une certaine monotonie.
Seule surprise amusante : Laureline dévoile ses formes un peu mieux que sous son habituel scaphandre, et c'est assez plaisant. Mais ça ne sauve pas un Valérian un ton en dessous...

Par , le

Les albums de la série VALERIAN

Nos interviews liées

Jean-Claude Mézières

Un entretien avec Jean-Claude Mézières


Interviewer : Berthold
Image & Son Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Entretien avec Pierre CHRISTIN

Public : Vous êtes scénariste, quels conseils donneriez-vous à ceux d’entre-nous qui souhaiteraient se lancer dans ce métier ?
Pierre CHRISTIN :
A l’époque où j’ai débuté, dans les années soixante, on devenait scénariste un peu par hasard. Il s’agissait essentiellement de travaux pour les magazines destinés à la jeunesse.
Je suis donc rentré dans la BD par effraction. En voyage aux USA avec mon ami Jean-Caude Mézières, on n’avait plus un sous pour se payer le voyage retour. Suite aux conseils d’un ami, Jean Giraud (alias Moëbius), j’ai commencé à envoyer des histoires à un certain Goscinny pour le magazine Pilote. Il s’agissait avant tout de boucler les histoires, des premières idées jusqu’à la publication, dans la semaine. Il fallait aller rapidement, sans forcément connaître le dessinateur auquel serait attribuée l’histoire [...]

Lire la suite ›