VALERIAN #15 Les cercles du pouvoir

voir la série VALERIAN
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Sortie :
ISBN : 2205041207

Résumé de l'album Les cercles du pouvoir

En panne sur une planète technologiquement très avancée, Valérian et Laureline doivent faire appel aux Shingouz, de vieilles connaissances, pour réunir l'argent nécessaire à la réparation de leur vaisseau.
Et la mission n'est pas de tous repos. Dans une administration corrompue à tous les étages, aidés d'un chauffeur de taxi tête brûlée et de 3 aliens cupides, ils devront découvrir ce qui se cache derrière le quatrième cercle de pouvoir.

Par Tito, le NC

Notre avis sur l'album Les cercles du pouvoir

Que de chemin parcouru graphiquement depuis les premiers Valérian ! Les couleurs informatiques très "techno" et les ambiances proches de l'Incal rapprochent Valérian des séries contemporaines, tout en gardant cet esprit particulier et assez unique.
Rien de bien transcendantal au niveau de l'intrigue, un peu répétitive parfois mais toujours aussi fluide et dynamique. La fraîcheur des protagonistes et le côté "une rencontre par page" sont toujours là, et la reprise de vieux éléments comme le Transmuteur Grognon de Bluxte donne un charme sympathique à cette BD, qui avait déjà plus de 10 ans au moment de la parution de ce tome.
Rien d'impérissable donc, mais un prolongement naturel et remis au goût du jour d'une série qui ne s'essouffle pas (trop).

Par , le

Les albums de la série VALERIAN

Nos interviews liées

Jean-Claude Mézières

Un entretien avec Jean-Claude Mézières


Interviewer : Berthold
Image & Son Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Entretien avec Pierre CHRISTIN

Public : Vous êtes scénariste, quels conseils donneriez-vous à ceux d’entre-nous qui souhaiteraient se lancer dans ce métier ?
Pierre CHRISTIN :
A l’époque où j’ai débuté, dans les années soixante, on devenait scénariste un peu par hasard. Il s’agissait essentiellement de travaux pour les magazines destinés à la jeunesse.
Je suis donc rentré dans la BD par effraction. En voyage aux USA avec mon ami Jean-Caude Mézières, on n’avait plus un sous pour se payer le voyage retour. Suite aux conseils d’un ami, Jean Giraud (alias Moëbius), j’ai commencé à envoyer des histoires à un certain Goscinny pour le magazine Pilote. Il s’agissait avant tout de boucler les histoires, des premières idées jusqu’à la publication, dans la semaine. Il fallait aller rapidement, sans forcément connaître le dessinateur auquel serait attribuée l’histoire [...]

Lire la suite ›