VALERIAN L'INTEGRALE #4 Volume 4

voir la série VALERIAN L'INTEGRALE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Aventure

Intégrale

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 9782205076523

Résumé de l'album Volume 4

1980, la France est témoin d'apparitions anormales. Un golem est apparu dans les mines de l'Est, un dragon crachant du feu dans une ligne du R.E.R. et dans le marais Poitevin, un monstre aquatique. Il y a aussi les apparitions d'un vaisseau spatial, un O.V.N.I. semble-t'il. Galaxity a envoyé un de ses agents spatio-temporels, Valerian, pour enquêter dans les années 80 sur ces phénomènes. Quant à Laureline, elle mène ses investigations du côté de la constellation de Cassiopée. Elle découvre que, sur la planète Zomuk, le sanctuaire des quatre forces élémentaires a été victime d'un vol...

 

Par Berthold, le 30/12/2016

Notre avis sur l'album Volume 4

Ce quatrième volume nous propose deux diptyques parmi les plus réussis de la série. Métro Châtelet Direction Cassiopée (1980), Brooklyn Station Terminus Cosmos ( 1981), Les spectres d'Inverloch (1984) et Les foudres d'Hypsis (1985).

Pierre Christin et J.C Mézières ont su, avec cette série, renouveler la BD de science fiction.
Chaque histoire de cette saga ne ressemble pas vraiment à la précédente. Avec ces deux diptyques, les auteurs nous entrainent dans des endroits différents à travers la terre des années 1980. Ils abordent aussi le sujet du risque nucléaire. Et à relire ces récit, on peut se demander s'ils n'ont pas été visionnaires avec les événements de Tchernobyl qui eurent lieu en avril 1986.
J'ai bien apprécié comment l'enquête est menée par Laureline à son époque et par Valerian en 1980, dans le passé de sa Terre, c'est vraiment réussi. Le suspense se maintient jusqu'au bout.
La seconde trame nous entraine, toujours dans les années 80, en Ecosse où nos deux agents spatio-temporels mènent une enquête des plus étranges qui trouve sa conclusion sur une autre planète et où les coupables sont une étrange Trinité (personnages que nous retrouverons, bien sur, dans d'autres épisodes).
La science-fiction et les voyages dans le temps selon Christin ne donnent pas mal à la tête comme cela peut arriver parfois avec d'autres récits. Son écriture est assez originale et les récits sont vraiment prenants, ils nous permettent de retrouver aussi les fameux Suingouz pour y mettre un peu d'humour et d'autres créatures assez incroyables comme "Ralph" !

Les idées graphiques de Mézières sont excellentes, surprenantes et intéressantes. Il a su créer un sacré bestiaire de créatures extra-terrestres ainsi que des vaisseaux et univers divers qui ont inspiré d'autres auteurs comme Luc Besson pour Le cinquième élément et même, Georges Lucas pour sa célèbre saga. Encore une fois, avec ces quatre récits, il nous enchante par la beauté des planches et sa vision de Paris et de New York dans les années 80. 

La préface est signée Stan Barets. Vous trouverez aussi des anecdotes, des documents sur le travail de Christin et Mézières sur ces épisodes ainsi que des croquis et recherches signés Mézières. Les amateurs apprécieront.
En attendant, profitez bien de ces voyages galactiques en compagnie des deux agents spatio-temporels, Valérian et Laureline, vous ne le regretterez pas.

 

Par , le

Les albums de la série VALERIAN L'INTEGRALE

Nos interviews liées

Jean-Claude Mézières

Un entretien avec Jean-Claude Mézières


Interviewer : Berthold
Image & Son Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Entretien avec Pierre CHRISTIN

Public : Vous êtes scénariste, quels conseils donneriez-vous à ceux d’entre-nous qui souhaiteraient se lancer dans ce métier ?
Pierre CHRISTIN :
A l’époque où j’ai débuté, dans les années soixante, on devenait scénariste un peu par hasard. Il s’agissait essentiellement de travaux pour les magazines destinés à la jeunesse.
Je suis donc rentré dans la BD par effraction. En voyage aux USA avec mon ami Jean-Caude Mézières, on n’avait plus un sous pour se payer le voyage retour. Suite aux conseils d’un ami, Jean Giraud (alias Moëbius), j’ai commencé à envoyer des histoires à un certain Goscinny pour le magazine Pilote. Il s’agissait avant tout de boucler les histoires, des premières idées jusqu’à la publication, dans la semaine. Il fallait aller rapidement, sans forcément connaître le dessinateur auquel serait attribuée l’histoire [...]

Lire la suite ›