VA EAGLE #4 Book 4 - The Making of an Asian-American President

voir la série VA EAGLE
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

VIZ Comics

Genre :

Fiction

Manga

Politique

Sortie :
ISBN : 9781569316399

Résumé de l'album Book 4 - The Making of an Asian-American President

 
Maria tiendra sa conférence de presse et ce qu’elle dira aura l’effet d’une bombe. Mais les choses ne se seraient pas passées ainsi sans l’intervention de Takashi et le témoignage de Rachel : cette fois, Yamaoka ne s’en sera pas tiré tout seul...

Les démocrates doivent bientôt élire leur représentant. Yamaoka a de l’avance sur Nore mais fera cependant un choix bien contrariant pour son équipe en promettant (mais avec une idée bien précise derrière la tête) le siège de vice-président à la first lady Hillary Clinton...

L’adversaire républicain de Yamaoka n’est autre que le célèbre Grant qui avait participé à la mission Apollo 15. La lutte s’annonce donc redoutable, d’autant plus que d’entrée, et à la stupéfaction de tous, Yamaoka va s’autoriser à donner un grand coup de pied dans la "fourmilière" militaire...
 

Par Sylvestre, le 21/07/2013

Notre avis sur l'album Book 4 - The Making of an Asian-American President

 
(Episodes 49 à 68. Livre reprenant les volumes 13 à 17 de l’édition mensuelle)

Le parcours sans faute continue et la chance ne cesse de sourire effrontément à Yamaoka, si ce n’est que cette fois, c’est grâce à Takashi qu’il remportera un "succès-étape". L’autre nouveauté dans le scénario, c’est que la réalité rattrape la fiction et c’est en effet carrément Bill et Hillary Clinton qui entrent en scène ! On avait bien compris "qu’ils existaient" dans le récit, mais Kaiji Kawaguchi ne les y avait jamais dessinés ; ce qui est maintenant chose faite. En les intégrant à l’histoire, le mangaka montre combien le fossé peut être peu profond entre sa crédible fiction et la réalité ; il prouve ainsi aussi que son travail est précis et de grande qualité.

Amitié de circonstance toute stratégique, tel est le lien qui unit le couple Clinton au couple Yamaoka. Cette donne ouvre la porte à de nouvelles possibilités tout en se conformant à cet tendance au crescendo qu’on trouve dans de très nombreux mangas : le candidat américano-japonais, plus il s’approche du sommet, se voit en effet confronté à des situations de plus en plus complexes et stressantes, tout comme un héros de manga fantastique pour ado rencontrerait combat après combat des adversaires de plus en plus extraordinaires et de plus en plus coriaces... Mais la formule est éprouvée, elle fonctionne et reste parfaite pour le lecteur qui ne relâche ainsi jamais son attention ni son intérêt.

Les couvertures de cette série japonaise en version américaine publiée par Viz Comics se ressemblent toutes : elles sont toutes conçues de la même manière, donnant l’impression qu’on a affaire à la une de journaux. En plus des illustrations et de textes relatifs à l’histoire, on avait vu sur les couvertures des volumes 1 et 2 qu’avaient été insérés des vrais commentaires, issus de la vraie presse, à propos de cette série de Kaiji Kawaguchi. Pour ce volume 4, comme ça avait été le cas pour le troisième, on a en lieu et place de ces avis l’annonce que la série Eagle a été nominée pour 4 Eisner Awards ; et pas des moindres !

Avec le cinquième tome, ce quatrième tome en version anglophone est sans doute, et plus que les trois précédents, le volume le plus connu des francophones. Car en effet, ils ont peut-être été amenés, curieux qu’ils étaient de connaître la fin de l’histoire (et à moins qu’ils aient pu lire et comprendre les versions japonaise et/ou allemande !), à se le procurer car en France, on a eu à déplorer la cessation de la publication de Eagle en 2006 par les éditions J’ai Lu après la parution du tome 8 (sur 11). Ce tome 8 s’arrêtait à l’épisode 64, et ce volume 4 en version anglophone allant jusqu’à l’épisode 68, il offrait plus que la version française stoppée par J’ai Lu. Des lecteurs francophones se sont ainsi procuré les volumes 4 et 5 de chez Viz Comics et ont pu connaître la fin avant les autres, et avant que, quelques années plus tard, Casterman reprenne finalement le flambeau, réédite les volumes 1 à 8 et propose enfin en VF la fin de la saga !

Un "ouf !" pour les lecteurs francophones pour qui cette version US a été une véritable aubaine doublée d’un bouée de sauvetage !!!
 

Par , le

Les albums de la série VA EAGLE