V4 AVENGERS #14A Infinity : Epilogue

voir la série V4 AVENGERS
Dessinateurs :







Scénaristes :






Coloriste :


Éditions :

PANINI

Genre :

Action

Comics

Super Heros

Sortie :
ISBN : 9782809445251

Résumé de l'album Infinity : Epilogue

Long Island. Nick Fury, War Machine et les agents Coulson et Garza sont pris au piège par un certain Gavrel Achter, employé à la voirie. Ce dernier a été la victime des brumes tératogènes.
Les jeunes héros, sortis de diverses écoles spéciales affrontent aussi les  troupes de Thanos !
Maintenant que Thanos est tombés, pour les Illuminatis, c'est l'heure du bilan et de voir le futur...

 

Par Berthold, le 06/08/2014

Notre avis sur l'album Infinity : Epilogue

Ce nouveau numéro d'Avengers (proposé sous deux couvertures différentes) propose Secret Avengers (v2) #11, Infinity : the hunt #4, New Avengers (v3) #12, Young Avengers (v2) #15 et Captain America : Hail Hydra #5.

Dans ce numéro, nous avons l'épilogue d'Infinity dans l'épisode de New Avengers. Hickman a réussi à construire une saga solide, un cross-over passionnant et intéressant du début à la fin. Il tire le bilan, concernant les Illuminati surtout et annonce même de nouvelles menaces lorsque Black Swan parle. Cela augure du bon pour la suite. Le tout servi par le talentueux et incroyable Mike Deodato au dessin.

Le reste des récits est bien plus classique dans l'ensemble. Ed Brisson nous propose la suite de l'intrigue mettant certains agents du S.H.I.E.L.D. face à la menace crée par les mutations subies par certains lors de l'explosion de la bombe de brumes tératogènes. Intéressant et prenant comme intrigue, Brisson arrive même à nous surprendre par moment. L'auteur se focalisant surtout sur deux personnes inconnues à ce jours. Le dessin de Luke Ross reste à la hauteur de la tâche.

Maberry conclut aussi son récit sur Captain America : Hail Hydra où nous assistons à l'attaque des Avengers contre l'Hydra pour mettre un terme au plan du docteur Geist et de sa formule d'immortalité basée sur le sang de Steve Rogers. Comme nous allons le constater, le récit se situe il y a quelques temps alors que Barnes est Captain America et Rogers dirige le S.H.I.E.L.D. et les Avengers. Graham Nolan fournit un travail correct dans l'ensemble.

Matt Kindt conclut aussi son intrigue avec les jeunes héros de diverses écoles comme ceux de l'Ecole Jean Grey entre autres. Au final, cela a été une bonne mini série où, malheureusement, je n'ai pas trouvé le dessin à la hauteur.

Gillen conclut aussi son aventure avec les Young Avengers. Grâce à lui, ce titre peut revendiquer de la série la plus soporifique que j'ai pu lire ces derniers mois. Que c’était laborieux comme récit. Et même le dessin n'a pu relever le niveau. Dommage car nous avions plutôt un bon souvenir avec la période Heinberg sur ce titre.

 

Par , le

Les albums de la série V4 AVENGERS