Uriel Samuel Andrew

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

CASTERMAN

Collection :

Ecritures

Genre :

Chronique sociale

Guerre

Hommage

Intimiste

Sortie :
ISBN : 9782203060777

Résumé de l'album Uriel Samuel Andrew

En 2007, en Irak, c'est l'heure des préparatifs pour le retour au pays de quatre soldats: Uriel, Samuel, Andrew et Hill. Ils imaginent ensemble, en se charriant amicalement, les plaisirs de leur retour dans le civil.
Ils sont accueillis comme des héros dans la ville dont ils sont tous originaires. Uriel, Samuel et Andrew sont enchantés, ils ne s'attendaient pas à un tel retour. Pendant se temps, deux officiers apprennent à Caine et sa mère que le soldat Hill est mort au combat.

Par Aub, le 24/09/2013

Notre avis sur l'album Uriel Samuel Andrew

J’ai été aspiré par cette histoire.
Nous en avons tous déjà entendu parler de la détresse des soldats revenant d’Irak, cette maladie que les médecins appellent « trouble de stress post-traumatique ». Ce nouveau témoignage apporte une pierre supplémentaire à l’édifice de ce mal souvent indétectable et faisant tant de ravages. Will Argunas réussi avec brio à nous emmener dans ce docu-fiction, en nous faisant suivre la vie de soldats revenus (ou non) d’Irak. Tous avec une vie familiale différente, tous avec un retour à la réalité de la vie plus ou moins réussi, un retour plus ou moins long, mais toujours très dur. Impossible pour ces hommes de retrouver un sens à leur vie, impossible de se replonger dans un rythme familiale, professionnel et social. L’auteur décrit la descente aux enfers avec beaucoup d’habileté. On sent progressivement au fil des 200 pages de l’album ces hommes qui lâchent prise... Ces hommes soldats, mais hommes avant tout, à la fois forts et faibles.

Will pointe du doigt ces retours, ces héros d’un jour, mais pas héros toujours, qui ne sont pas suivis psychologiquement ni avant, ni pendant, ni après une guerre, ou alors si mal, ces chairs à canon qui vivent des horreurs qui les suivront dans leurs rêves endormis ou éveillés, le reste de leur existence. Existence souvent arrêtée nette par un abandon choisi de leur vie.
Aujourd’hui, on peut grâce à cet album comprendre encore mieux pourquoi les Américains n’ont pas envie d’envoyer leurs enfants à des milliers de kilomètres de chez eux, faire une guerre qu’ils ne comprennent pas et pour laquelle ils ne connaissent même pas les finalités, craignant de revoir encore des hommes revenir, tels des zombies, des hommes malades qui n’ont plus de repère, plus de vie, plus d’avenir…
L’auteur réussi à nous décrire tout ça dans cet album, avec beaucoup de subtilité dans la narration, de finesse dans les mots et dans les non-dits qui nous font découvrir ces hommes si vite oubliés.

Et puis il y a ce dessin de Will, si propre à cet auteur, ce travail en noir et blanc très réussi. Un découpage rythmé, des flashbacks maitrisés.

Ce nouvel album de Will Argunas, édité dans la collection Ecritures, est à ne manquer sous aucun prétexte.

Par , le

Nos interviews liées

Entretien avec Will Argunas et Marie Moinard

Interview réalisée par melville en janvier 2012 à l’occasion de la réedition de Bleu(s) de Will Argunas chez Des Ronds dans l’O

WILL ARGUNAS Sceneario.com : Bleu(s) traite de la maltraitance des enfants, que représente le choix de cette thématique pour vous ?
Will Argunas : L’envie de parler des plus faibles, d’un épisode de mon enfance (chute dans un couloir et coma bref à l’école), de compenser avec un truc chaleureux (mes rapports avec mes parents, et surtout mon père, pour m’avoir toujours soutenu dans ce choix difficile d’auteur bd). Quand j’ai écrit et dessiné Bleu(s), je vivais à Paris dans une studette, et j’étais caissier chez Ed pour vivre. Je venais de passer 3 ans sur un projet bd d’héroic fantasy, qui n’a jamais abouti (je ne pense pas être fait pour ce type de récit de toute façon), et de cet échec est né Bleu(s) [...]

Lire la suite ›

L'HOMME SQUELETTE par Tony HILLERMAN & Will Argunas

Sceneario.com : Bonjour Will ! Le mois d'avril prochain, sort ton dernier album, L'homme squelette, issu d'un roman de Tony Hillerman et édité chez Casterman. Qu'est-ce qui t'a poussé à adapter cet auteur et pourquoi avoir choisi l'un des derniers romans de la saga policière qu'il ait écrit liée à la police tribale Navajo? Est-ce une volonté personnelle ou plutôt conduite par ton éditeur ?
Will Argunas : Disons que ça faisait quelque temps que je n’avais pas lu de roman paru chez Rivages, bien qu’étant un grand lecteur de polar, tout genre et tout éditeur confondu. Après avoir rencontré Laetitia Lehmann à BDBOUM en Novembre 2009, et avoir appris que je pouvais proposer un projet, alors que jusque là c’était quand même une collection réservée aux « grands », je me suis mis en quête de titres [...]

Lire la suite ›

Will ARGUNAS fait son jeu avec Black Jake

Sceneario.com : Bonjour Will ! En guise de mise en bouche, pourrais-tu nous expliquer ce qui t'a poussé à faire de la BD ?
Will Argunas : Comme beaucoup de personnes qui ont une idée très précise de ce qu’ils veulent faire "plus tard", j’ai toujours voulu être dessinateur de bd. Et avec le temps, l’énergie, la "foi", le travail, c’est devenu bien réel. A l’époque, je ne distinguais pas encore les enjeux que cela représente bien sûr. Et, si finalement je suis maintenant auteur de BD (j’écris mes propres histoires), c’est tout simplement par ce que j’ai des choses à dire, à exprimer, à exécuter. Sceneario.com : Quels sentiments ressens-tu en voyant tes ouvrages publiés à grande échelle chez un éditeur de renom ?
Will Argunas : C’est une grande fierté, un honneur, et déjà une belle récompense de mon parcours puisque j’ai commencé chez les petites éditions Triskel (qui n’existent plus aujourd’hui) à l’époque où j’étais caissier de supermarché [...]

Lire la suite ›