Urgence Niveau 3

Dessinateurs :



Scénaristes :



Éditions :

Bliss Comics

Genre :

Chronique sociale

Historique

Reportage

Sortie :
ISBN : 9782375781678

Résumé de l'album Urgence Niveau 3

"Le Programme Alimentaire Mondial (WFP) est l'agence d'aide alimentaire de l'ONU, et la plus grande organisation humanitaire au monde, apportant une assistance à plus de 90 millions de personnes dans 83 pays.
Une intervention d'urgence de niveau 3 est le niveau de crise humanitaire le plus grave et de la plus grande ampleur.
Ce récit décrit la réalité de la situation humanitaire en Irak, au Soudan du Sud et au Tchad. Nous découvrons le quotidien de ces populations et de ceux qui les aident, vivant et travaillant au cœur des zones les plus conflictuelles au monde
."
Présentation de l'éditeur...

Par Fredgri, le 05/12/2018

Notre avis sur l'album Urgence Niveau 3

Il n'est pas rare de voir arriver, depuis quelques années déjà, des œuvres engagées profondément dans une cause, dans un combat. Joshua Dysart nous l'a déjà démontré, ne serait-ce qu'au travers de sa série emblématique: "Unknown Soldier", et c'est pourquoi il apparait assez logique de le retrouver aux commandes de ce projet, quand bien même il s'agirait ici d'une commande du Programme Alimentaire Mondial (World Food Programme ou WFP) pour attirer l'attention sur ses nombreuses actions humanitaires à l'étranger.

Un album composé de trois chapitres pour trois pays: l'Irak, le Soudan du Sud (par Dysart et Ponticelli) et le Tchad (Par Dumont et Masioni), qui suivent le parcours d'une jeune volontaire qui part sur le terrain, tout d'abord en Irak, puis au Soudan, afin d'obtenir des témoignages pour mieux informer l'ONU ! Puis d'Ethan Thomas, parti au Tchad pour aider à distribuer la nourriture.

L'urgence de niveau 3 caractérise donc le niveau d'urgence humanitaire maximal que peut rencontrer la WFP, plus particulièrement dans des pays en guerre, mais pas que, comme on le voit au Soudan. Famine, violences armées, instabilité politique, évacuations, exodes massives et camps de réfugiés qui nous semblent si loin, à nous français, mais qui dévoilent néanmoins une réalité extrêmement violente, presque insupportable au quotidien.
Et on se rend très vite compte qu'il est difficile de communiquer sur cette urgence, ne serait-ce que simplement la rendre accessible à tous et plus particulièrement aux décisionnaires. C'est cette idée qui est à la base de cet album qui s’appuie sur des témoignages, qui ne cherche pas à être le plus exhaustif possible, seulement le plus parlant ! Et c'est en ça que UN3 dépasse le cadre d'une BD classique, d'un simple reportage.
Les scénarios de Dysart et Dumont ne cherchent pas à faire des effets de manche, ni même à forcer des émotions, les gens témoignent, racontent et nous sommes naturellement submergés par ces sensations qui nous confrontent à ces expériences de vie troublantes !
Joshua Dysart se place aussi du point de vue de l'organisme, mais sans faire de publicité déguisée. Il nous fait comprendre l'implication de la WFP, s'interroge sur les motivations de ceux qui s'engagent pour venir en aide aux autres, remettant en question cette position de "sauveur", après tout il n'est pas ici réellement possible de "terminer" un problème, mais d'aider des populations en souffrance !
Ne se voulant aucunement moralisateurs les auteurs veulent malgré tout concerner un lectorat assez éloigné de ce dramatique quotidien. Ne fermons pas les yeux, il faut savoir, il faut en parler, il faut montrer !

On retrouve aux dessins des artistes qui ont déjà collaboré avec Dysart sur "Unknown Soldier", Alberto Ponticelli et Pat Masioni.
Nourrit par un découpage assez conventionnel, voir même minimaliste, il accentue la démarche du projet qui n'est pas là pour faire du grand spectacle. Toutefois les cadrages sont très adroits, et les textes vont droit au but, sans chichi.
Pat Masioni s'occupe des couleurs sur les dessins de Ponticelli, et assure l'intégralité de la partie graphique sur le troisième chapitre.
Une très belle harmonie entre dessins et couleurs qui nous entraînent dans des planches absolument magnifiques, entre terre et gris, avec des échappées d'orange chaud absolument sublimes ! Du très beau travail qui profite aussi d'une qualité d'édition remarquable. L'album, grand format est en soi un très bel objet, avec une texture de couverture très douce et une maquette très soignée !

En refermant la dernière page, on réfléchis, on pense à tout ce que l'album ne nous a pas montré, à ces massacres dont l'on entend parler, ces exodes désespérés, ces vies ravagées et tous ceux qui ont simplement disparus... Il n'est nullement besoin de culpabiliser, ça n'est pas le propos, mais ce voile qui s’entrebâille sur ces terres lointaines doit surtout amener une véritable prise de conscience !

Un album à transmettre, à commenter, à débattre...

Vivement conseillé !

Par , le