URBAN RIVALS #1 Rien ne va plus

voir la série URBAN RIVALS
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

KANTIK

Genre :

Adaptation

Aventure

Sortie :
ISBN : 9782357080249

Résumé de l'album Rien ne va plus

Clint City, une ville marquée par la violence et les bagarres qui se déroulent dans ses rues.
Scott est un jeune garçon qui vit chez sa grand-mère. Il aime bien zoner, traîner, et accepte de vendre des montres de contrefaçon pour un certain Enzo. Mais voilà... Il se fait attraper par des policiers et passe au tribunal où le juge voudrait l'envoyer en prison. Heureusement, la tante de Scott intervient et le fait embaucher en contrepartie dans l'équipe des Rescue où il assistera Slyde.
La ville est frappée par un étrange mal. Certaines personnes semblent être mal en point suite à l'absorption d'un certain produit. Slyde va découvrir la piste de ceux qui fournissent cette "drogue". Mais la jeune femme se fait attraper et devra participer sous l'emprise de la drogue à un combat clandestin. Scott qui a découvert ça, va tenter de la sauver avant qu'il ne soit trop tard...

Par Berthold, le 04/02/2011

Notre avis sur l'album Rien ne va plus

Urban Rivals est une adaptation en bandes dessinées du fameux jeu vidéo en ligne qui connait un bon succès auprès des amateurs. Je ne connaissais pas du tout cet univers avant de lire ce livre, et je dois bien vous avouer qu'avant d'entamer la lecture, j'avais des a priori avec ce genre de récit au vu des différentes adaptations de jeux que j'ai pu lire auparavant.

Finalement, ce tome 1 est très bien passé. Le scénario d'Edmond Banc de touche Tourriol, aussi connu pour ses traductions sur la série Walking Dead chez Delcourt, est très bien construit. Il nous présente de nouveaux personnages et place son action assez rapidement. Certains d'entre vous reconnaîtront aussi des personnages plus connus du jeu. L'action mise en place vous entraînera donc dans un récit où le suspense va vous tenir en haleine. Tourriol pose aussi des bases pour les prochains tomes.

Au dessin, vous noterez que le graphisme de Rocio Zuchi est très inspiré manga tout en gardant une construction classique. Son trait s'avère assez intéressant, assez réussi et performant malgré quelques défauts dûs aux codes du manga.

En attendant, j'ai bien apprécié la lecture de ce premier tome d'Urban rivals et il m'a donné envie de connaître l'univers du jeu ainsi que de lire la suite de la série.
Vous trouverez aussi d'autres renseignements sur : www.urban-rivals.com.



 

Par , le

Les albums de la série URBAN RIVALS

Nos interviews liées

Entretien avec Edmond Tourriol

Sceneario.com : Bonjour Edmond. Est sorti quelques jours avant la Coupe du Monde de football 2010 en Afrique du Sud, une œuvre dont tu es l’un des scenaristes : Banc de Touche. Pourquoi avoir choisi de parler du banc de Touche ? Pourquoi avoir choisi Raymond D. comme principal personnage ? En fait, es-tu un fan de foot ?
Edmond Tourriol : Pourquoi le banc de touche ? Eh bien, au départ, on voulait plancher sur une série TV ou une web série dans le genre de Caméra Café. Sauf qu’au lieu de filmer la pause café, on se serait attardés sur le banc de touche d’une petite équipe de foot. On avait commencé à réfléchir à pas mal de gags lorsque j’en ai parlé à Christophe Lemaire, des éditions Kantik. Je ne sais même plus pourquoi on discutait de foot mais ça s’est vraiment fait par hasard. Chris m’a dit « j’adore l’idée, tu veux pas me faire ça en BD » ? Pas besoin de me le dire deux fois [...]

Lire la suite ›