UNE AVENTURE DES SPECTACULAIRES #4 Les Spectaculaires dépassent les bornes

voir la série UNE AVENTURE DES SPECTACULAIRES
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

RUE DE SEVRES

Genre :

Aventure

Historique

Humour

Sortie :
ISBN : 9782369818991

Résumé de l'album Les Spectaculaires dépassent les bornes

En ce mois de décembre 1910, se déroule la douzième édition du salon international de l’automobile et du cycle. Cet évènement est l’occasion au professeur Victor Pipolet, inventeur-novateur de renom de présenter ses nouvelles trouvailles. C’est d’ailleurs lors d’une démonstration éclatante qu’il reçoit une convocation urgente de la part du Président du conseil Aristide Briand. Accompagné de ses amis Spectaculaires, il apprend que le Président de la République Fallières a été l’objet d’un vol inqualifiable perpétré par Arsène Lapin, le fameux gentleman « cabrioleur ». Eu égard à l’ultra confidentialité des objets dérobés, l’auteur ne manque de faire pression sur l’Etat français en exigeant que les Spectaculaires participent à la nouvelle course automobile reliant Paris à Berlin. S’ils la gagnent, Lapin restituera les documents mais s’ils la perdent, ces derniers seront publiés dans tous les journaux d’Europe. Autant dire que la pression est énorme pour les quatre aventuriers. Seront-ils à la hauteur des espoirs de la nation française et surtout de son président ?

Par Phibes, le 03/02/2020

Notre avis sur l'album Les Spectaculaires dépassent les bornes

Les fameux Spectaculaires créés par Régis Hautière et son complice Arnaud Poitevin reprennent une fois de plus (la quatrième) le chemin de l’aventure, cette fois-ci investis (il n’en fallait pas moins) dans une mission de sécurité nationale. Jusque-là tout va bien sauf que, pour ceux qui ne connaitraient pas encore cette bande de bras cassés, les péripéties dans lesquelles ils se plongent ne se veulent pas être des plus tranquilles. C’est donc en se pliant aux exigences d’un cambrioleur, gentleman et « cabrioleur » de surcroît, que le quatuor est appelé à se lancer dans une course automobile effrénée qu’il ne doit surtout pas perdre.

Cette équipée se veut parfaitement graissée. Régis Hautière, ne se prenant certainement au sérieux, démontre une belle aisance dans l’animation de ses personnages farfelus qu’il maitrise dorénavant, leur faisant vivre des péripéties qui bien sûr bénéficient d’un comique franchouillard délectable. Chacun dans leurs spécificités caractérielles et physiques, Pétronille, Félix, Eustache et Evariste sous le couvert de leur « coach » Pipolet nous amusent pleinement, manipulés ici par un adversaire mystérieux qu’ils vont devoir identifier.

S’inspirant du Paris historique de l’année 1910, le scénariste donne une structure intéressante à son récit. Malgré une petite discordance sur la date des évènements (la course automobile Paris-Berlin a eu lieu en 1901 et non pas en 1910) voulue certainement pour caler à la période d’investigations des Spectaculaires, l’artiste n’hésite pas, avec un amusement perceptible, à faire nombre de clins d’œil à l’univers du Maurice Leblanc et son fameux Arsène Lupin.

La partition graphique signée par Arnaud Poitevin est un vrai régal pour les yeux. D’un trait semi-réaliste qu’il use de mieux en mieux, l’artiste amuse la galerie très sympathiquement. Ses personnages aux effigies bien différentes demeurent d’un abord toujours aussi plaisant. Leurs facéties sur des véhicules désuets bénéficient d’une cocasserie qui fait mouche et qui donne un ton léger particulièrement profitable. Au passage, il en profite pour lui aussi faire quelques œillades à la BD franco-belge. A ce titre, il n’est pas rare de croiser, au détour de certaines vignettes, des personnages propres à Hergé, à Franquin, à Graton… tout comme des artistes du 9ème art comme Tibet et autres.

Un très bon cru désopilant à souhait qui renforce la place de ces fameux Spectaculaires dans le monde de la bande dessinée.

Par , le

Les albums de la série UNE AVENTURE DES SPECTACULAIRES

Nos interviews liées

Interview Régis HAUTIERE pour Aquablue

Sceneario.com : En ce mois de novembre, sort le 12ème épisode d’Aquablue. Ce dernier signe un changement radical au niveau de la direction des opérations puisque vous voilà en tant que scénariste d’une nouvelle épopée futuriste. Comment vous êtes-vous lancé dans cette aventure ? Pourquoi cette participation ? Peut-on dire que l’équipe première était "essoufflée" ?
Régis HAUTIERE: C'est Guy Delcourt qui m'a contacté pour me proposer de reprendre le scénario de la série, suite au désir manifesté par Thierry Cailleteau de passer la main. J'ai accepté très rapidement parce qu'Aquablue était une série que j'aimais beaucoup et à laquelle j'avais l'impression (peut-être illusoire...) de pouvoir apporter quelque chose. En ce qui concerne les créateurs de la série, je ne pense pas qu'on puisse parler d'essoufflement [...]

Lire la suite ›

Interview Régis HAUTIERE

Sceneario.com
Bonjour Régis, pour les lecteurs de Sceneario.com qui ne te connaissent pas peux-tu décrire ton parcours ?

Régis Hautière (R.H.): Pour ce qui est du parcours universitaire, j'ai fait de la philo et un peu d'histoire, ainsi qu'un troisième cycle en ingénierie de la connaissance. Pour le reste, j'ai travaillé une dizaine d'années pour une association avant de commencer à vivre de la bande dessinée.

Sceneario.com
Comment s’est effectuée ta rencontre avec Romain Hugault

R.H.
Pour la petite histoire, Romain a d'abord rencontré Fraco (avec qui je travaille sur Dog Fights) sur Internet. Sur un site de fondus d'aviation et de simulation. Comme tous les deux cherchaient à faire de la bande dessinée, ils ont tout naturellement sympathisé et commencé à s'envoyer des extraits de leurs projets respectifs. Fraco m'a montré les planches de Romain et je lui ai dit ce que je pensais (ça devait être des trucs très positifs, du genre : "C'est nul [...]

Lire la suite ›