UNDERTAKER #5 L'Indien Blanc

voir la série UNDERTAKER
Dessinateur :


Scénariste :


Coloristes :



Éditions :

DARGAUD

Genre :

Western

Sortie :
ISBN : 9782505075318

Résumé de l'album L'Indien Blanc

Une diligence s'est faite surprendre et attaquer par des Apaches, dont le chef se nomme Salvaje. Les voyageurs sont tués sans aucune pitié. Ils n'auraient pas dû passer par leurs terres.
Parmi ces Apaches, il y a un blanc. Un indien blanc ! Avant, il se nommait Caleb et fut enlevé, torturé et élevé par les Indiens pour en faire un de leur plus terribles guerriers.
C'était une façon d'empêcher la mère de Caleb, Josephine Barclay,  propriétaire de l'entreprise Barclay, de faire passer le chemin de fer sur le territoire apache...

 

Par Berthold, le 03/11/2019

Notre avis sur l'album L'Indien Blanc

L'Indien Blanc est le titre du cinquième tome des aventures de l'Undertaker. L'occasion de mettre en face du croque-mort un groupe d'Apaches.

Alors, si vous vous attendez à du western classique, où l'homme blanc va triompher du vilain sauvage, ce tome 5 risque de fort vous surprendre.
Xavier Dorison ne va pas là où l'on l'attend. Il prend des chemins détournés, il aime tromper son lecteur et l'entraîner là où ce dernier ne s'y attend pas.

Ce nouveau tome d'Undertaker réserve encore de belles surprises.
Nous avons une intrigue solide, des personnages forts, des antagonismes d'anthologie et un croque-mort qui va être mis à rude épreuve. Un anti-héros qui va en voir de belles, pour notre plus grand plaisir de spectateur.
Le scénariste nous parle un peu de son passé avec les retrouvailles avec cet homme qui dirige une troupe de "cow-boys" qui vont accompagner le croque-mort dans sa mission. Mission qui, comme vous le savez, ne se déroulera pas vraiment comme prévu.
Dorison est un très bon scénariste. Il connait parfaitement son travail et sait jouer avec nos nerfs.

Ralph Meyer est, lui, un très grand artiste.
Depuis Berceuse assassine ou Ian, il a réussi à nous enchanter et à nous séduire par son travail remarquable.
Il n'y a pas à dire, le western lui sied à merveille.
Il nous offre une galerie de "gueules" impressionnantes dans la troupe de ruffians qui accompagnent notre héros. Mais surtout, il donne de la présence, de l'humanisme dans le regard de ces "sauvages", de ces Apaches. Je trouve que, maintenant, nous pouvons dire que Meyer est le digne héritier des Giraud et autres Hermann pour le genre western.
Saluons aussi le travail superbe fait aux couleurs.

L'Indien Blanc est un très bon récit, une très bonne lecture. Un pur plaisir pour les amateurs. Une oeuvre forcément, hautement, recommandée !

 

Par , le

Les albums de la série UNDERTAKER

Nos interviews liées

Ralph MEYER pour UNDERTAKER tome 1 Le Mangeur d'or

Rencontre avec Ralph MEYER pour UNDERTAKER


Interviewer : Berthold
Images et Son : Mat
Montage: Aubert [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec Xavier Dorison pour la sortie de sa nouvelle série : Red Skin

Avec Red Skin, Xavier Dorison nous plonge dans un univers inspiré comics qui entremêle bien harmonieusement super-héros, humour, sensualité, action en tout genre et affrontements idéologiques.

Interviewer : Olivier
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Ralph Meyer s'attaque à une saga viking : Asgard

Sceneario.com : Bonjour Ralph. Ton actualité prochaine est la sortie d’asgard une nouvelle série prévue en deux tomes avec Xavier Dorison au scénario. Avant d’aborder ce titre, peux tu te présenter pour nos internautes ? Quel a été ton parcours ?
Ralph Meyer : Bonjour. Mon parcours est somme toute classique. J’ai commencé à dessiner enfant et depuis je ne me suis plus arrêté. Avec l’appui de ma mère, j’ai pu m’orienter vers une filière artistique.Après un Bac philo et arts plastiques et un passage dans une école de pub, j’ai intégré les cours de bande dessinée et illustration de l’institut St Luc à Liège. Par la suite, après un peu de galère, j’ai rencontré Philippe Tome. C’est après avoir vu deux pages d’une histoire policière, polar dans mes cartons qu’il m’a proposé Berceuse assassine [...]

Lire la suite ›

Xavier Dorison Scénariste de Long John Silver

Sceneario.com : comment à débuter cette association avec Matthieu Lauffray ?
Xavier Dorison: Entre Mathieu et moi, c'est une longue histoire d'amitié et de collaboration de plus de 10 ans et que je ne pourrais pas résumer ici... Pour faire court, j'ai écrit les séquenciers des 4 tomes de LJS en les "visualisant" dessinés par Mathieu... Et sans espérer une seconde que ce soit possible ! A la fois pour des raisons de disponibilité et, sans doute, parce que je n'osais pas espérer qu'ils lui plaisent. François Lebescond a eu le courage que je n'avais pas et a joué les entremeteurs. Mathieu a aimé et a trouvé la disponibilité en question....
Après, il s'est "emparé" du sujet (dans le meilleur sens du terme) et nous le travaillons ensemble. Nous sommes maintenant comme les personnages de cette histoire. Tous les deux sur le bateau, essayant de le faire avancer en utilisant nos forces et métiers respectifs [...]

Lire la suite ›

Sanctuaire Remined tome 1

Sceneario.com : Qu’est-ce qui vous a décidé à proposer une adaptation manga de votre série ?
Xavier Dorison : L’une des raisons de ce choix est liée au fait que, lorsque l’on travaille sur une BD franco-belge, on a une place limitée. Il y a une forme d’essentiel, de radicalisme. Le manga permet de développer les univers et les personnages. On savait que Sanctuaire offrait des pistes à emprunter et nous avions le choix des auteurs. Cela est donc apparu comme une bonne idée. En outre, cela permettait d’accompagner le développement de Shôgun mag. Sceneario.com : Aviez-vous des contraintes pour la reprise du scénario ?
Stéphane Betbeder : On avait toute latitude. On ne souhaitait pas faire une simple adaptation mais une réelle interprétation. L’objectif était de s’approprier l’univers de Sanctuaire [...]

Lire la suite ›