UN PUTAIN DE SALOPARD #1 Isabel

voir la série UN PUTAIN DE SALOPARD
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

RUE DE SEVRES

Genre :

Aventure

Sortie :
ISBN : 9782369816720

Résumé de l'album Isabel

Après avoir enterré sa mère, Max décide d'aller au Brésil sur les traces de son père qu'il n'a jamais connu, avec comme seul héritage deux photos. Sur chacune d'elles un homme différent, aux cotés de sa mère et de lui... L'un d'eux serait-il son père ?
Le voilà parti pour la grande aventure, qui commence très bien avec la rencontre sur place de 3 jeunes femmes, deux infirmières françaises venues pour s'occuper d'un hôpital, dans la jungle et d'une de leurs amies qui habite sur place et qui est peu farouche !
Au beau milieu de la jungle tropicale, dans cet environnement plus qu'hostile, c'est rapidement la survie qui prend le dessus sur l'aventure...

Par Aub, le 22/04/2019

Notre avis sur l'album Isabel

Si je vous dis Régis LOISEL et Olivier PONT.... Deux auteurs de talents... Pour le premier La Quête de L'oiseau du temps, Peter Pan, Magasin Général... pour l'autre Bouts d’ficelles, Ou le Regard ne porte pas, Kucek, Total maitrise... je vous donne envie??
Et si je vous dis rencontre, partage, mélange, assemblage, union, nouvelle série...

En tout cas, c'est ce mariage qu'aura réussi à faire Rue de Sevres en nous proposant ce premier album, Isabel, de la série Un Putain de Salopard. Un album magnifiquement réussi, comme à chaque fois. La qualité de l'album, du papier, l'impression et le choix graphique de la couverture donnent envie d'ouvrir l'album et de plonger. Je n'en suis pas ressortit avant la dernière page.

Dans ce premier tome, l'histoire est posée, les personnages se dessinent et leurs vies se dévoilent. On est happé au fur et à mesure par leurs histoires individuelles et ce qui les relie. Puis, très vite, on plonge dans la moiteur de la forêt tropicale du Brésil, ses dangers, ses hommes, ses animaux... on s'immerge dans un univers qui devient vite pesant, stressant ou petit à petit, on sent que la pression atmosphérique repose sur nos épaules, on s'enfonce avec les personnages dans la jungle.
Le scénario de Régis LOISEL est une fois de plus grandiose. Ce narrateur hors paire nous propose une histoire captivante qui, dès les premières pages, nous réserve beaucoup de rebondissements... On sent d'entrée de jeu que les tomes vont s'enchainer et nous ravir.. Le tout sous le coup de crayon génialissime d'Olivier PONT qui nous offre un album superbe.

Pour ma part, je suis allé relire les albums "Ou le Regard ne porte pas", tant ce style est magnifique. Le trait est précis et net, dynamique et posé. Les planches peuvent être à la fois remplies de douceur, puis d'un seul coup explosent dans l'action et le rythme... Un style impusif qui m'a ravi !

Le mariage des 3 auteurs est une réussite, car il ne faut surtout pas oublier la grandiose colorisation de Francois LAPIERRE qui parfait l'ensemble. La maitrise des nuances de vert amplifie le sentiment de profondeur de la jungle ou la douceur des moments plus plaisibles.

Un Putain de Salopard", c'est une "Putain de Bonne Bande Dessinée" à posséder et à faire découvrir.
Vivement les suites...

Par , le

Les albums de la série UN PUTAIN DE SALOPARD

Nos interviews liées

Olivier Pont pour Un Putain de Salopard

Sceneario.com: Olivier, après avoir arrêté la BD quelques années qu’est ce qui vous a donné envie d’y revenir?
Olivier PONT:
La nécessité ! Je ne parvenais pas à vivre correctement de la réalisation, et alors je me suis tourné vers ce que je savais déjà faire et qui n’est pas non plus un métier de forçât, à savoir la bande dessinée...

Sceneario.com: Aujourd’hui votre rêve d’ado se concrétise… travailler sur un scénario de Régis Loisel. Quel est le déroulé de cette aventure?
Olivier PONT:
Nous avions il y a quelques années envisager une collaboration, mais j’avais quitté la bande dessinée, ce n’était donc plus d’actualité. Lorsque j’ai repris mes crayons j’ai repensé à cette idée et j’ai pris mon téléphone pour la proposer à Régis [...]

Lire la suite ›

Régis Loisel

Sceneario.com : Quand on termine de raconter la Génèse de Peter Pan, comment se sent-on ?
Loisel : Bien! Beaucoup mieux !
C’est vrai que c’est une histoire qui a été faite sur une période de 14 ans, même si pour moi ça a durée plus longtemps que cette période. Mettre un point final, c’est une page de ma vie qui se tourne, et quand je dis ça, je me méfie parce que tous les journalistes ont pensé que je m’étais débarrassé du bébé, alors que non, pas du tout. Je n’ai quand même pas passé 14 ans de ma vie à faire quelque chose pour sur le dernier album bacler et l’expédier. C’est complètement crétin de penser ça. Mais bon, il y a plein de journalistes qui ne comprennent rien, donc c’est normal. Voici donc pour le rectificatif, sachant que dorénavent je suis plus prudent dans mes propos.
Donc, bien sur que je me sent bien, je vais pouvoir essayer de m’adonner à autre chose.

Sceneario.com: Est ce qu’il vous a été dur de faire ce dernier album?
Loisel : Dur, oui, comme les 5 autres d’ailleurs [...]

Lire la suite ›