Un jour de mai

Résumé de l'album Un jour de mai

La savane kenyanne est dangeureuse, et souvent inaccessible. Un seul moyen de secours rapide s'impose pour venir sauver les hommes blessés dans la brousse :   l'avion. Ainsi, les "Flying Doctors" sillonnent le ciel d'est en ouest et du nord au sud pour venir en aide directement sur le terrain. Que peut être un journée dans la vie des pilotes et de ces médecins d'urgence ? Ca commence par un simple sauvetage de rangers blessés dans une escarmouche avec des contrebandiers, puis cela pourrait être un atterrissage d'urgence avec au bout une opération chirurgicale...en gros, c'est tout sauf une journée de tout repos.

Par Eric, le NC

Notre avis sur l'album Un jour de mai

Un jour de mai, c'est le récit d'une journée dans la vie des Flying Doctors au Kenya, mais c'est surtout une bande dessinée à but humanitaire. Car l'éditeur, Pierre Paquet, à décidé de reverser sa part d'éditeur au profit de l'association AMREF (African Medical and REsearch Foundation). Et pour ce projet, il a motivé dix dessinateurs et un scénariste. Le livre aurait pu être un recueil d'illustrations, mais non il s'agit d'une vraie histoire, et qui sait, une histoire vraie. Et cette histoire se lit comme on pourrait regarder un épisode de Boomtown, où l'on découvre au fur et à mesure la trame en se basant sur les points de vue des divers personnages. Ainsi, on découvre au fur et à mesure la vérité sur un événement tragique. Cela peut faire penser aussi à la théorie sur le battement d'aile du papillon. Une manière de penser que dans la savane rien n'est dû au hasard.

Sur le plan du dessin, faire intervenir dix dessinateurs donne un mélange qui, il est vrai, est inégal, mais l'ensemble s'articule très bien.Chaque dessinateur laisse libre cours à son style et à son imagination et le tout est lié à cette histoire émouvante mais grâce aussi au choix des couleurs. Le ton sépia utilisé du début à la fin, donne un aspect uniforme à ce tome. De plus, le code voulant que l'on utilise ce ton pour suggérer les souvenirs laisse penser que l'histoire décrite ici aurait pu arriver et aussi que dès le départ les événements décrits étaient retrospectifs.
Ainsi, un jour de mai, s'avère une belle surprise, une fois franchie l'apréhension sur le style des dessinateurs, plongez-vous dans une aventure émouvante et incroyable.

Par , le

Nos interviews liées

Romain Hugault

Après Le Grand Duc et Le Pilote à l'Edelweiss, Angel Wings est la nouvelle collaboration entre le scénariste de Sauvage et de Whaligoë, l'innommable Yann et du dessinateur d'Au delà des nuages, Romain Hugault.


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Interview Régis HAUTIERE pour Aquablue

Sceneario.com : En ce mois de novembre, sort le 12ème épisode d’Aquablue. Ce dernier signe un changement radical au niveau de la direction des opérations puisque vous voilà en tant que scénariste d’une nouvelle épopée futuriste. Comment vous êtes-vous lancé dans cette aventure ? Pourquoi cette participation ? Peut-on dire que l’équipe première était "essoufflée" ?
Régis HAUTIERE: C'est Guy Delcourt qui m'a contacté pour me proposer de reprendre le scénario de la série, suite au désir manifesté par Thierry Cailleteau de passer la main. J'ai accepté très rapidement parce qu'Aquablue était une série que j'aimais beaucoup et à laquelle j'avais l'impression (peut-être illusoire...) de pouvoir apporter quelque chose. En ce qui concerne les créateurs de la série, je ne pense pas qu'on puisse parler d'essoufflement [...]

Lire la suite ›

Romain Hugault

Sceneario.com : Bonjour Romain, pour nos scénearionautes qui ne te connaîtraient pas encore, peux-tu te présenter ?
Romain Hugault : J’ai 27 ans, je fais de la bd depuis 2 ans. Je dessine depuis tout petit, mais comme mon père était pilote dans l'armée de l'air, j'ai baigné tout de suite dans le milieu aéronautique... D’où mon intérêt très tôt à dessiner tout ce qui vole...
J'ai fais 5 ans d'études d'art, j'ai un BTS de design et un DSAA (diplôme sup. d'arts appliqués) en illustration. J'ai accroché au "format" graphique de la bd car je trouve que c'est très complet, il faut tout travailler en même temps, le rythme, le dessin, la couleur, le "jeu d'acteur" des personnages, etc.
Mon handicap est le dessin des personnages, que j'essaie de travailler. Comme je ne suis pas aussi un très bon dialoguiste, même si j'ai des idées, j'ai besoin d'un scénariste pour mettre en forme le récit et le structurer [...]

Lire la suite ›

Interview Régis HAUTIERE

Sceneario.com
Bonjour Régis, pour les lecteurs de Sceneario.com qui ne te connaissent pas peux-tu décrire ton parcours ?

Régis Hautière (R.H.): Pour ce qui est du parcours universitaire, j'ai fait de la philo et un peu d'histoire, ainsi qu'un troisième cycle en ingénierie de la connaissance. Pour le reste, j'ai travaillé une dizaine d'années pour une association avant de commencer à vivre de la bande dessinée.

Sceneario.com
Comment s’est effectuée ta rencontre avec Romain Hugault

R.H.
Pour la petite histoire, Romain a d'abord rencontré Fraco (avec qui je travaille sur Dog Fights) sur Internet. Sur un site de fondus d'aviation et de simulation. Comme tous les deux cherchaient à faire de la bande dessinée, ils ont tout naturellement sympathisé et commencé à s'envoyer des extraits de leurs projets respectifs. Fraco m'a montré les planches de Romain et je lui ai dit ce que je pensais (ça devait être des trucs très positifs, du genre : "C'est nul [...]

Lire la suite ›