UCHRONIE[S] : NEW MOSCOW #2 Tome 2

voir la série UCHRONIE[S] : NEW MOSCOW
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Genre :

Fantastique

Thriller

Uchronie

Sortie :
ISBN : 9782723491617

Résumé de l'album Tome 2

New Moscow. Feodossia Gontcharova est sous la menace de mafieux qui lui demandent de récupérer des capsules de fusion noire. De plus, elle n'a plus de nouvelles du professeur Pakévitch qui a été enfermé à la prison impériale de Saint-Pétersbourg ! Mais grâce à l'intervention de Zachchary Kosinski, et pour travailler sur un projet qui permettra de retrouver la dimension originelle : celle qui est à l'origine de toutes le sautres réalités, le professeur retrouve sa liberté. Et c'est par hasard que Feodossia reprend contact avec lui, quelques mois plus tard...

 

Par Berthold, le 12/12/2013

Notre avis sur l'album Tome 2

Nous retrouvons Feodossia et les autres protagonistes de New Moscow dans un second tome tout aussi passionnant que le premier.

En effet, Eric Corbeyran nous tient en haleine avec cette série qui se déroule dans plusieurs réalités. New Moscow est ainsi lié à New Delhi et à New Beijing. Dans la réalité de New Moscow, nous suivons Feodossia qui est menacée par des mafieux afin qu'ils puissent récupérer des tubes de fusion noire. Ainsi, le scénariste nous raconte comment la jeune femme bataille pour pouvoir y parvenir et comment ses plans sont mis à mal. 
Corbeyran nous fait aussi croiser la route d'autres personnages d'une des autres séries sur cet opus. Comme quoi, les récits sont bien impliqués les uns avec les autres. L'intrigue de ce tome 2 est fort réussie.

Tout comme l'est le dessin de Nicolas Otero qui a un style très personnel. Ceux qui ont lu Amerikkka le savent. Son trait est assez différent de celui de Morinière (New Beijing) ou de Defali (New Delhi) et pourtant, il fonctionne parfaitement avec cet univers. Ses personnages ont un petit quelque chose de plus qui les rend intéressants et ...humains. Ils sont très expressifs. La ville de New Moscow l'inspire. Il suffit de voir les décors des rues de la ville. Il y a aussi de petits clins d'oeils dans certaines cases, à surveiller. Saluons aussi le remarquable travail de la coloriste Sophie David qui sait ajouter l'ambiance nécessaire à cette histoire. Comme d'habitude, Richard Guérineau réalise une belle couverture pour cet opus.

Le tome 2 de New Moscow donne toujours envie de poursuivre la lecture de ce cycle. 
Un évenement à ne pas manquer.

Par , le

Les albums de la série UCHRONIE[S] : NEW MOSCOW

Nos interviews liées

Corbeyran nous parle d'Irina

Sceneario.com : Pourquoi le choix d’Irina ?
Eric Corbeyran : J’adore les filles qui portent des flingues. J’ai quelques héroïnes dans ce goût-là, des filles dangereuses, comme dans le Chant des Stryges où l’héroïne est une tueuse professionnelle, ou dans le Régulateur où les personnages principaux sont deux nanas. Donc le choix s’est naturellement porté sur cette tueuse.
Sceneario.com :
Eric Corbeyran : C’est facile, on a tendance à croire que trop de contraintes nuisent alors que c’est le contraire, c’est plus facile, j’aime les contraintes. J’ai adapté Assassin’s Creed, et il y avait beaucoup de contraintes, alors ici c’était de la « rigolade ».

J’avais toute liberté pour créer le personnage. Dans XIII on la voit tuer, c’est un comportement de tueuse stéréotypé [...]

Lire la suite ›

Eric Corbeyran et Brice Bingono pour Pavillon Noir chez Soleil

Sceneario.com : Comment vous êtes-vous rencontrés ?
Eric CORBEYRAN : C'est Jean Wacquet (de chez Soleil) qui nous a mis en contact. A l'époque Brice n'habitait pas loin de Bordeaux, nous nous sommes donc rencontrés "pour de vrai". Le courant est passé tout de suite...

Sceneario.com : Eric, qu'avez vous apprécié chez Brice pour avoir envie de travailler avec lui ?
Eric CORBEYRAN : D'abord, j'ai vu quelques uns de ses anciens travaux, des pages de bd mais aussi des illus. Ca a été très positif tout de suite. Le déclic s'est produit et la machine s'est mise en marche dans ma tête. Ensuite, j'ai rencontré le bonhomme et il m'a plu d'emblée. Après, je n'ai cessé d'être enthousiasmé par les planches de Pavillon noir. Chaque livraison était un petit événement tant son trait est énergique et attachant [...]

Lire la suite ›

A l'occasion de la sortie du tome1 de l'integrale Amerikkka

Sceneario.com : Bonjour Nicolas. Ton actualité est la sortie du premier tome de l’integrale d’Amerikkka en ce mois de mars. Mais avant d’aborder autre chose, peux tu faire une présentation de Nicolas Otero et de son parcours pour en arriver à la BD ?
Nicolas Otero : Le truc horrible à faire, de base, histoire de bien commencer!!!^^ J'ai 34 ans, dans la BD depuis bientôt dix ans (rhaaa!), et mon parcours peut se résumer ainsi...chaotique!!! Le dessin m'a gratté d'aussi loin que je me souvienne, apaisé autant qu'il me grattait aussi...J'ai compris assez tard qu'on pouvait réellement en faire un métier malgré que je l'ai toujours su...et après moultes aventures dantesques, j'ai atterri à Lyon et suis sorti diplômé de l'ecole Emile Cohl, un contrat BD déjà en poche malgré mon incapacité chronique à anticiper ou à gérer quoi que ce soit dans toute cette affaire!!!!! Cours et confus, dessiner et apprendre à le faire le mieux possible pour pouvoir en vivre et continuer à le faire encore longtemps, tels étaient les objectifs, la BD étant juste le langage qui me sied le mieux, où je me sens bien [...]

Lire la suite ›