UCHRONIE[S] : NEW BYZANCE #2 Tome 2

voir la série UCHRONIE[S] : NEW BYZANCE
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

GLENAT

Genre :

Science Fiction

Uchronie

Sortie :
ISBN : 9782723464222

Résumé de l'album Tome 2

Dans New Byzance, Zack Kosinski était l' un des personnage les plus important. Grace à sa préscience (pourvoir de lire dans l'avenir) il arrivait à localiser les criminels bien avant que ceux-ci n'est réalisé leur forfait.
Mais Zack c'est senti bien vite trahi par ceux qu'il servait, ne lui laissant d'autres choix que d'entrer dans la clandestinité aussi...

Par Aub, le NC

Notre avis sur l'album Tome 2

Chabbert nous offre dans ce deuxième opus de la Bande Dessinée New Byzance un superbe mélange de ville orientale modernisé par des buildings qui l'envahissent petit à petit, mais dont, finesse des architecte, les sommets sont décorés de coupoles.
Dans cet univers sombre ou la politique et la religion ne font plus qu'un, la réalité se mélange à la fiction, et très vite l'on se perd dans les méandres de ce scenario compliqué mais intéressant...
Sans vraiment savoir ou Corbeyran nous mêne dans la suite de cette histoire, nous savons que nous pouvons nous laisser porter aveuglément, même si à la fin de ce deuxième tome, il serait bon d'être un peu plus éclairé, histoire de ne pas se lasser.

Par , le

Nos héros ayant rejoint la résistance on en apprend plus sur l’origine des ruines qu’ils on découvertes à la fin du Tome précédent ainsi que sur leurs rôles respectifs. Tiraillés entre les vérités qu’ils pensaient immuables sur la société et les nouvelles idées et vérités apportées par la résistance les voilà obligés de choisir entre ce qu’ils ont toujours connu et l’inconnu …

Le dessin est toujours aussi bon ! Si on ne m’avait pas dit que l’éditeur était Glénat j’aurais voté pour une BD Soleil … Une telle précision dans le trait et une telle perspective démontrent un réel travail de recherche et de mise en place des éléments.

Le scénario nous permet aussi de poursuivre nos découvertes …Devant nos yeux émerveillés nos héros découvrent tour à tour des éléments nouveaux et nous amènent à nous rappeler nos épisodes oubliés des séries Star Trek ou X-files.

Pour conclure, encore un excellent tome à une extraordinaire série. Vivement le Tome 3 que l’on sache à quoi s’en tenir … Si vous hésitiez encore sur l’achat de cette série … FONCEZ !

Par , le

Les albums de la série UCHRONIE[S] : NEW BYZANCE

Nos interviews liées

Corbeyran nous parle d'Irina

Sceneario.com : Pourquoi le choix d’Irina ?
Eric Corbeyran : J’adore les filles qui portent des flingues. J’ai quelques héroïnes dans ce goût-là, des filles dangereuses, comme dans le Chant des Stryges où l’héroïne est une tueuse professionnelle, ou dans le Régulateur où les personnages principaux sont deux nanas. Donc le choix s’est naturellement porté sur cette tueuse.
Sceneario.com :
Eric Corbeyran : C’est facile, on a tendance à croire que trop de contraintes nuisent alors que c’est le contraire, c’est plus facile, j’aime les contraintes. J’ai adapté Assassin’s Creed, et il y avait beaucoup de contraintes, alors ici c’était de la « rigolade ».

J’avais toute liberté pour créer le personnage. Dans XIII on la voit tuer, c’est un comportement de tueuse stéréotypé [...]

Lire la suite ›

Eric Corbeyran et Brice Bingono pour Pavillon Noir chez Soleil

Sceneario.com : Comment vous êtes-vous rencontrés ?
Eric CORBEYRAN : C'est Jean Wacquet (de chez Soleil) qui nous a mis en contact. A l'époque Brice n'habitait pas loin de Bordeaux, nous nous sommes donc rencontrés "pour de vrai". Le courant est passé tout de suite...

Sceneario.com : Eric, qu'avez vous apprécié chez Brice pour avoir envie de travailler avec lui ?
Eric CORBEYRAN : D'abord, j'ai vu quelques uns de ses anciens travaux, des pages de bd mais aussi des illus. Ca a été très positif tout de suite. Le déclic s'est produit et la machine s'est mise en marche dans ma tête. Ensuite, j'ai rencontré le bonhomme et il m'a plu d'emblée. Après, je n'ai cessé d'être enthousiasmé par les planches de Pavillon noir. Chaque livraison était un petit événement tant son trait est énergique et attachant [...]

Lire la suite ›