Twilight

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DC Comics

Genre :

Aventure

Comics

Fantastique

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 9781401250140

Résumé de l'album Twilight

(Twilight 1 à 3)
Très loin dans le futur la Terre est devenue un empire galactique. A la tête des Planeteers, les forces de police qui font régner l'ordre un peu partout, Tommy Tomorrow est un véritable héros, surtout après que ses troupes ont mis fin à la rébellion des machines. Mes ses ambitions vont plus loin, il veut accéder à l'immortalité et ainsi être vénéré comme un dieu vivant. Mais lors d'une escarmouche avec une tribu de Methuseloids, une race extra terrestre dont la chair permettrait de prolonger la vie, la reporter Karel Sorensen se retrouve dotée de la vie éternelle, ainsi de la faculté de la transmettre à toute la race humaine... Entre Tommy Tomorrow et cette nouvelle déesse le combat s'engage alors que les siècles se déroulent sans fin...

Par Fredgri, le 31/12/2014

Notre avis sur l'album Twilight

Cette mini-série écrite par Howard Chaykin et dessinée par Jose Luis Garcia-Lopez, parue initialement en 90, était depuis longtemps reléguée dans les limbes de ces projets pourtant géniaux mais résolument trop ambitieux pour intégrer réellement une quelconque continuité. Ce tpb de Twilight qui sort donc aujourd'hui ranime le souvenir d'une lecture passionnante qu'il était en effet important de réhabiliter sans plus attendre !

Bon, c'est vrai que si l'on ne connait pas trop les personnages d'origines qui sont abordés dans cette histoire (Tommy Tomorrow, les Star Rovers, Star Hawkins etc.), des perso qui sont apparus dans les vieux comics SF de DC durant les années 50/60, on peut être au départ quelque peu perdu... Mais d'une part il y a Wikipédia au cas ou, sinon, on peut aussi très aisément prendre tout ça en faisant complètement l'impasse sur les références, même si cela signifie passer à côté d'un sou-texte passionnant... Car le scénario de Chaykin est très abordable pour peu qu'on se laisse entraîner sans chercher absolument à décoder les détails (On voit aussi apparaitre Ironwolf, une autre vieille création des 70's de Chaykin...), il s'agit là, avant tout, d'une incroyable aventure, de la SF épique, complètement débridée, un brin révisionniste et surtout captivante !

Chaykin est encore dans sa période extrêmement ambitieuse, un peu rentre dedans, mais riche en qualité, en audace. C'est particulièrement bien mené, dès le début on se laisse emporter dans ces intrigues qui se croisent, dans ces personnalités qui ont peut-être, par contre, tendance à se tirer la couverture et du coup à semer la zizanie. Je suis rapidement rentré dans le récit, mais je peux comprendre qu'au départ le lecteur lambda puisse être dubitatif au sujet des tenants et aboutissants de cette histoire. Mais tout le monde est identifiable et très bien caractérisé, il n'y a aucune confusion possible.
Chaykin organise très bien son scénario, les différentes hiérarchies, le tout au sein d'un univers SF parfaitement maîtrisé, avec une multitude de pistes et un traitement des protagonistes fascinant !

Par contre, j'avoue que tout ça est très nettement transcendé par le graphisme de Garcia Lopez qui livre ici l'un de ses meilleurs taff, de très loin !
C'est magnifique, avec une foultitude de détails incroyables, une inventivité qui renvoie aux univers de Mezières, de Moebius (d'ailleurs à un moment donné les personnages utilisent une drôle de monnaie, les "Giraud/Crystal"... ) Il y a pas mal de pages, de cases sur lesquelles on s'arrête, admiratif, subjugué par la maestria qui se déploie devant nous...

C'est vrai qu'à la base je suis plutôt un inconditionnel de Garcia Lopez, donc je peux manquer d'objectivité à ce niveau là, je le reconnais. Néanmoins, au delà de ce côté "partisan", le travail effectué dégage tout de même une virtuosité graphique époustouflante qui peut convaincre même les plus sceptiques !

On ressort donc de cette lecture très impressionné par ce qui apparait vite comme une œuvre presque parfaite qui me fait regretter ce Chaykin ambitieux qui forçait ses concepts jusqu'au bout, qui osait sortir des sentiers battus. En parallèle, on a envie de replonger dans les comics de Garcia Lopez (ses Atari force, ses Deadman...) et de se délecter de ce style magnifiquement dynamique et vivant, sans pareil !

Très conseillé (en croisant les doigts pour qu'un éditeur VF se penche sur une traduction...) !

Par , le