TROLLS DE TROY #6 Trolls dans la brume

voir la série TROLLS DE TROY
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Sortie :
ISBN : 2845653735

Résumé de l'album Trolls dans la brume

Pendant la fête de Pröfy pour l’arrivée de sa deuxième mouche, Tetram, Waha, Gnonpom et Tyneth (la fille d’Haïgwepa le chef du village) se font téléporter dans les baronnies. Il va se faire enchanter par un sage d’Eckmül au service du baron Haglau de Bois-Perdu. Il a besoin de trolls pour battre son ennemi, le baron Ymlah Mordhu. L’entraînement militaire des trolls se fera par la guerrière Guewan (rencontrée dans le tome 3) avant de partir se battre contre le baron Mordhu.

Par Fef, le NC

Notre avis sur l'album Trolls dans la brume

Cet album est un des meilleurs, voir le meilleur, de la série. Beaucoup d’humour et plein de jeu de mots sur les noms des personnages (autant sur celui des trolls que sur celui des humains). Cette nouvelle aventure de Tetram est vraiment très drôle, avec plein de situations où les trolls (surtout les petits Gnonpom et Tyneth) mettent un souk chez les humains. Les dessins de Mourier et les couleurs de Guth sont superbes. Il suffit de voir la couverture. Il donne des expressions aux trolls qui m’ont beaucoup fait rire. Gnonpom et Tyneth ressemblent vraiment à deux enfants. J’en veux plein d’autres comme celui-là !!!!!

Par , le

J'aime déjà bien cette série en temps normal mais ce tome surclasse les autres. On trouve des références à la société et des jeux de mots qui m'ont impressionné tellement ils étaient bien trouvés. De plus, les auteurs se complètent très bien puisque le dessin, le scénario et la couleur s'allient parfaitement pour donner ce cocktail détonnant qui séduit.

Par , le

Troll est une lecture agréable, rien à voir pourtant, avec la qualité graphique et narrative des Feux d'Askell. Si le tome 6 est "brillant", il est clair que cette série s'adresse à un public jeune et pas très regardant sur ce qu'il a dans les mains. De plus, la volonté des auteurs (très compréhensible d'ailleurs...) est de continuer tant que la série se vendra, logique... Le monde d'Arleston est donc en plein devenir économique, c'est bien pour les auteurs, pour Soleil, pour les fans, pour les autres ça n'a pas beaucoup d'importance.
P.S. : N'essayez pas de rencontrer les auteurs sur un salon de BD, ils sont devenus (depuis pas mal d'années déjà) méprisants vis-à-vis du public et des autres auteurs présents, il est loin le temps - heureusement pour eux - où au festival de BD d'Orange (1993), les deux hommes allaient manger en quatrième vitesse pour vite revenir dédicacer et rencontrer leur public en toute simplicité : ce mot ne veut plus rien dire aujourd'hui pour eux.

Par , le

Désole mais moi j'arrête d'acheter cette série ...
Les auteurs ont changé de registre pour s'attaquer à un public très très jeune. Le scénario est pratiquement inexistant, les blagues à 2 balles... et Lanfeust des Etoiles suit le même chemin.
Dommage pour la superbe série que sont les feux d'Askell dont on attend le tome 4 depuis 6 ou 7 ans... je ne sais plus tiens, ca fait tellement longtemps !!!

Par , le

Les albums de la série TROLLS DE TROY

Nos interviews liées

Interview de Jean-Louis Mourier

Sceneario : Comment es-tu arrivé dans le monde de la bande dessinée ?
Mourier : A la base, j'ai toujours voulu en faire. Mon père était un grand lecteur de bande dessinée et j'ai grandi entouré de beaucoup de bandes dessinées et comme je l'ai déjà dit dans d'autres interviews, il y avait un peintre officiel de la marine, Jean-Louis Paguenaud, qui habitait au dernier étage de l'immeuble de mes grands-parents à Limoges et qui payait son loyer en tableau. Mon père a attrapé le virus du dessin et de la peinture avec lui.

Sceneario : Ton père dessinait aussi ?
Mourier :
Ce n'était pas son travail, il était pharmacien mais il dessinait très bien et il adorait la bande dessinée et les illustrations et quand en tant que gamin, tu grandis au milieu de tout ça, tu as le terreau qu'il faut (rires).

Sceneario : Et comme études ?
Mourier :
Je suis entré aux arts appliqués au niveau de la seconde [...]

Lire la suite ›

Claude GUTH scénariste, dessinateur et coloriste de
Pichi Poï

SCENEARIO.COM: Peux tu te présenter?
Claude GUTH: Eh bien, j’ai 41 ans, je vis à Molsheim, une petite ville du Bas-Rhin proche de Strasbourg.
Avec ma petite tribu, nous occupons une adorable maison alsacienne, que je restaure patiemment… quand j’ai un peu de temps.
J’apprécie les travaux physiques, qui tranchent avec la sédentarité de notre travail.
D’ailleurs, j’entretiens avec bonheur une petite vigne, car au contact de la terre, je me ressource complètement Cette passion pour la vigne, je la partage avec Christophe Arleston, très grand amateur de vins. Notre plaisir, lorsque nous nous rencontrons, c’est de nous retrouver autour d’une bonne table pour échanger nos découvertes viticoles. Si je commence à avoir une petite expérience sur la vinification, Christophe m’impressionne par sa connaissance des terroirs, en particulier dans le bordelais.
J’aime aussi faire des longues ballades dans les collines et les petits villages alsaciens au guidon de ma Lambretta [...]

Lire la suite ›