TROLLS DE TROY #25 On ne badine pas avec les mouches

voir la série TROLLS DE TROY
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Fantasy

Humour

Sortie :
ISBN : 9782302090958

Résumé de l'album On ne badine pas avec les mouches

Au village troll de Phalompe, Pröfy s’est encore distingué en construisant un nid d’amour qui n’a pu supporter le poids d’une mouche appartenant à Teträm. Fâchée par la réaction de ce dernier vis-à-vis du promis de Waha, Puitepée détruit leur cocon familial et part se délasser en forêt. C’est en cueillant quelques sfroumptchs qu’elle se fait, à son insu, prélever quelques poils de son pelage par un sage d’Eckmül. Celui-ci le ramène à son homologue, le sage Ygöth qui ourdit un complot contre le vénérable Fuquatou. Ensemble, ils vont trouver Mytÿk qui, usant de son propre pouvoir, transforme les poils récupérés sur Puitepée en filtre d’amour. En contact avec le liquide, le sage Fuquatou se voit alors pris d’une envie subite de courir après celle qui le stimule, Puitepée. Est-ce que, comme le pense le sage Ygöth, le vénérable chef du conservatoire d’Ekmül court à sa perte en allant déclarer sa flamme à la moitié de Téträm ou au contraire, va-t-il pouvoir la ravir et provoquer, après l’affliction, la colère de celui-ci et de Waha ?

Par Phibes, le 22/04/2021

Notre avis sur l'album On ne badine pas avec les mouches

Après un temps d’absence un peu plus long que d’habitude (crise sanitaire oblige), les fameux trolls du village de Phalompe reviennent à la charge pour une nouvelle aventure qui va provoquer de sacrés remous dans le couple pourtant bien réglé de Teräm/Puitepée et par extension au sein de la communauté des sages d’Ekmül.

Le monde de Troy reste pour ses grosses peluches à dents acérés (sauf pour le vieux sorcier Waderëh) et également pour leurs créateurs un véritable terrain de jeu. En effet, ce vingt-cinquième volet est là pour nous le confirmer, et ce dans une dérision qu’Arleston, scénariste de la première heure, use sans compter avec dextérité. De fait, si on n’est pas surpris par les tribulations de ces personnages hauts en couleur qui anime chaque aventure, on sera assurément conquis par la tonalité de la relation trollesque entre Puitepée la trolle et Fuquatou le sage, une relation très proche impossible de personnages antagonistes dont l’un fait partie de la chaine alimentaire de l’autre.

De fait, même si le concept demeure identique, le résultat fait toujours mouche (petit coucou au passage à Honorine-Josette) et on rit bien volontiers sur toute cette gesticulation ubuesque croustillante entre humains sages sans l’être et trolls au mode de vie basique, plein de croquant. Fuquatou, Puitepée, Teräm et Waha tiennent bien les rênes de ce récit et, sous le couvert de leurs pantomimes, nous divertissent pleinement.

Que dire sur l’intervention de Jean-Louis Mourier, si ce n’est que l’artiste ne fléchit pas dans l’art d’animer cet univers troyen baroque qu’il maîtrise entièrement. Son graphisme superbement colorisé est fluide, remarquable dans la gestuelle, l’expression de ses personnages, dans la conception des décors, le tout auréolé d’un humour, d’une dérision parfaitement perceptible qui fait du bien.

Un nouvel épisode bien divertissant qui conforte le fait que les trolls sont loin de gober les mouches quand on les prend par les sentiments.

Par , le

Les albums de la série TROLLS DE TROY

Nos interviews liées

A l'occasion des 20 ans de Lanfeust, un bel entretien avec Christophe Arleston

sceneario.com : Christophe, bonjour, nous fêtons les 20 ans de Lanfeust, cela représente 70 albums parus durant ces 20 ans. 
Christophe Arleston : Avec uniquement le monde de Troy on doit effectivement être dans ces eaux-là. Sceneario.com : Cela représente trois albums par an 
Christophe Arleston : Je ne fais pas vraiment de statistiques sur ma production Il y a eu des années ou les parutions ont été plus nombreuses, des années où il y en a eu moins, en fonction des dessinateurs qui pouvaient travailler en parallèle mais on arrive quand même à 70 bouquins. sceneario.com : Il y a juste un cas particulier, les Gnomes de Troy qui sont des gags en une page alors que toutes les autres séries de l’univers de Troy sont des récits complets. 
Christophe Arleston : En fait, les Gnomes sont nés dans Lanfeust Mag parce que la tradition des gags en une page permet d’animer le journal par rapport à la simple prépublication habituelle, traditionnelle d’albums [...]

Lire la suite ›

Interview de Jean-Louis Mourier

Sceneario : Comment es-tu arrivé dans le monde de la bande dessinée ?
Mourier : A la base, j'ai toujours voulu en faire. Mon père était un grand lecteur de bande dessinée et j'ai grandi entouré de beaucoup de bandes dessinées et comme je l'ai déjà dit dans d'autres interviews, il y avait un peintre officiel de la marine, Jean-Louis Paguenaud, qui habitait au dernier étage de l'immeuble de mes grands-parents à Limoges et qui payait son loyer en tableau. Mon père a attrapé le virus du dessin et de la peinture avec lui.

Sceneario : Ton père dessinait aussi ?
Mourier :
Ce n'était pas son travail, il était pharmacien mais il dessinait très bien et il adorait la bande dessinée et les illustrations et quand en tant que gamin, tu grandis au milieu de tout ça, tu as le terreau qu'il faut (rires).

Sceneario : Et comme études ?
Mourier :
Je suis entré aux arts appliqués au niveau de la seconde [...]

Lire la suite ›

Claude GUTH scénariste, dessinateur et coloriste de
Pichi Poï

SCENEARIO.COM: Peux tu te présenter?
Claude GUTH: Eh bien, j’ai 41 ans, je vis à Molsheim, une petite ville du Bas-Rhin proche de Strasbourg.
Avec ma petite tribu, nous occupons une adorable maison alsacienne, que je restaure patiemment… quand j’ai un peu de temps.
J’apprécie les travaux physiques, qui tranchent avec la sédentarité de notre travail.
D’ailleurs, j’entretiens avec bonheur une petite vigne, car au contact de la terre, je me ressource complètement Cette passion pour la vigne, je la partage avec Christophe Arleston, très grand amateur de vins. Notre plaisir, lorsque nous nous rencontrons, c’est de nous retrouver autour d’une bonne table pour échanger nos découvertes viticoles. Si je commence à avoir une petite expérience sur la vinification, Christophe m’impressionne par sa connaissance des terroirs, en particulier dans le bordelais.
J’aime aussi faire des longues ballades dans les collines et les petits villages alsaciens au guidon de ma Lambretta [...]

Lire la suite ›