TROLLS DE TROY #21TL L'or des trolls

voir la série TROLLS DE TROY
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Aventure

Humour

Noir et Blanc

Sortie :
ISBN : 9782302052086

Résumé de l'album L'or des trolls

En bordure de la rivière qui coule non loin du village troll de Phalompe, Waha montre à son demi-frère Gnondpom et à sa copine Tyneth comment pêcher un humain sans se mouiller. C’est à ce moment-là que surgissent deux indésirables humains qui, d’un coup de tamis dans la rivière, trouvent une pépite d’or. La pêche de Waha semble bien compromise par cette découverte. Aussi, tente-t-elle de recentrer l’attention de ses proies et dans une expérience hasardeuse via une perche tendue, se voit dépossédée de ses petits compagnons. C’est l’occasion rêvée pour les humains de négocier l’autorisation de prospecter gentiment dans le secteur sans se faire croquer. Ayant engagé la parole du village, Waha se doit de le rapporter à ses congénères poilus pour qu’ils respectent le contrat. Malheureusement, si les trolls acceptent tout bonnement ces dispositions contractuelles, les humains, quant à eux, finissent par se vanter de leur découverte aurifère. Et en peu de temps, l’appât de l’or aidant, tout le secteur de Phalompe est envahi par une horde d’humains enfiévrés. Sous la menace, les trolls sont obligés de fuir leur village. Après avoir consulté leur vieux sorcier Vaderëh, Waha et les siens se décident à engager des représailles. Pour cela, ils vont provoquer la dévalorisation du précieux métal jaune.

Par Phibes, le 05/09/2016

Notre avis sur l'album L'or des trolls

Force est de constater que la glabre Waha et ses congénères à poils et dents longues ont pris une place de choix au sein du 9ème art. A la faveur de leur instinct pour le moins rudimentaire et également de leur bonne humeur dont ils ne se départissent jamais, les habitants de Phalompe ont su, par l’intermédiaire de leurs créateurs, Christophe Arleston et Jean-Louis Mourier, gagner l’estime de ceux qui aiment la franche rigolade.

Cette 21ème aventure qui a la particularité ici de se décliner sous la forme d’un tirage monochrome limité à 1500 exemplaires ne déroge pas à la règle et vient nous offrir une équipée pleinement débridée. C’est l’appât de l’or qui génère bien des tergiversations du peuple troll, tergiversations qui, bien entendu, donne à la plus trolle des trolls, pour le moins respectueuse dans la parole donnée, l’occasion d’assurer son rôle de personnage principal face à une invasion humaine très vénale.

L’histoire contée reste d’un niveau pour le moins enlevé, épaulée par des situations totalement débridées, par la gestion d’une faune décalée (qui ne pense qu’à croquer et qui sait à sa manière influer sur l’économie d’une région pour être tranquille) et d’une gente humaine on ne peut plus corrompue. Clins d’œil en tout genre, calembours détonants, drôlerie perpétuelle se télescopent généreusement pour former un récit désopilant à souhait.

La partie graphique est bien mise à l’honneur. Grâce à ce tirage limité, Jean-Louis Mourier nous offre son trait privé de colorisation. Cette initiative est l’occasion d’admirer la fluidité et la maîtrise de son trait, éprouvé par pratiquement 20 années de travail à animer le monde de Troy. La gestuelle, les expressions, la physionomie des personnages de tout poil sont réellement au top pour bien camper l’humour dans tous les coins des vignettes. On pourra saluer en particulier le travail sur l’animation du dragon pour le moins titanesque, appuyée par un encrage aiguisé.

Une très bonne équipée trolle à la facture de qualité que les chasseurs d’albums collector prendront pour cible !

Par , le

Les albums de la série TROLLS DE TROY

Nos interviews liées

A l'occasion des 20 ans de Lanfeust, un bel entretien avec Christophe Arleston

sceneario.com : Christophe, bonjour, nous fêtons les 20 ans de Lanfeust, cela représente 70 albums parus durant ces 20 ans. 
Christophe Arleston : Avec uniquement le monde de Troy on doit effectivement être dans ces eaux-là. Sceneario.com : Cela représente trois albums par an 
Christophe Arleston : Je ne fais pas vraiment de statistiques sur ma production Il y a eu des années ou les parutions ont été plus nombreuses, des années où il y en a eu moins, en fonction des dessinateurs qui pouvaient travailler en parallèle mais on arrive quand même à 70 bouquins. sceneario.com : Il y a juste un cas particulier, les Gnomes de Troy qui sont des gags en une page alors que toutes les autres séries de l’univers de Troy sont des récits complets. 
Christophe Arleston : En fait, les Gnomes sont nés dans Lanfeust Mag parce que la tradition des gags en une page permet d’animer le journal par rapport à la simple prépublication habituelle, traditionnelle d’albums [...]

Lire la suite ›

Interview de Jean-Louis Mourier

Sceneario : Comment es-tu arrivé dans le monde de la bande dessinée ?
Mourier : A la base, j'ai toujours voulu en faire. Mon père était un grand lecteur de bande dessinée et j'ai grandi entouré de beaucoup de bandes dessinées et comme je l'ai déjà dit dans d'autres interviews, il y avait un peintre officiel de la marine, Jean-Louis Paguenaud, qui habitait au dernier étage de l'immeuble de mes grands-parents à Limoges et qui payait son loyer en tableau. Mon père a attrapé le virus du dessin et de la peinture avec lui.

Sceneario : Ton père dessinait aussi ?
Mourier :
Ce n'était pas son travail, il était pharmacien mais il dessinait très bien et il adorait la bande dessinée et les illustrations et quand en tant que gamin, tu grandis au milieu de tout ça, tu as le terreau qu'il faut (rires).

Sceneario : Et comme études ?
Mourier :
Je suis entré aux arts appliqués au niveau de la seconde [...]

Lire la suite ›