TROLLS DE TROY #23 Art brut

voir la série TROLLS DE TROY
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Aventure

Fantasy

Humour

Sortie :
ISBN : 9782302062979

Résumé de l'album Art brut

La cité de Hogdad est un joyau perdu au milieu des sables. Le Khalif Hopeïdemerfeil en a fait un haut lieu de l’architecture. Mais il lui manque la renommée.

Sa fille, la ravissante Petypoï, lui suggère d’organiser un grand événement capable d’attirer la foule et les grands décideurs.

Il propose d’organiser un mariage royal, celui de sa fille, justement. Méfiante, elle finit par accepter et, pour donner une dimension plus grande à l’événement, cette passionnée d’art lance un concours de peinture. L’artiste gagnant pourra l’épouser. Le tout sera organisé au coeur d’une exposition universelle où toutes les régions du monde de Troy viendront présenter leurs savoir-faire.

Quant au thème du concours de peinture, Petypoï choisit un sujet qui n’est pas sans risque pour les artistes : les trolls !

Par Legoffe, le 16/12/2018

Notre avis sur l'album Art brut

Je suis impressionné de voir qu’Arleston, après autant d’albums, fait toujours preuve d’une imagination débordante. Mieux, ses personnages et ses dialogues conservent la fraîcheur de leurs débuts.
Quant à l’humour décapant de la série, il reste particulièrement abrasif, grâce à des trolls qui boulotent joyeusement l’espèce humaine sans que cela ne nous choque un instant. La philosophie de vie basique des trolls est un axe comique qui fonctionne toujours à merveille dans cette bande dessinée.

Les auteurs, de plus, nous entraînent dans un décor inhabituel, celui du désert, avec des compagnons tout aussi surprenant : les artistes.
Chacun y retrouvera des peintres inspirés de notre (véritable) histoire de l’art, avec des noms déformés bien rigolos et même, en fin d’album, toute une galerie de peintures où des grands classiques ont été détournés à la mode « trolls ».

Mourier s’est surpassé dans un exercice de style pas forcément évident. Quel talent ! Vous découvrirez même une spectaculaire Scène « d’Arsène » sur 4 pages qui se déploient en panoramique ! Les éditions Soleil savent soigner et mettre des moyens sur une de leurs séries phares (à l’instar du dos de couverture, avec un dessin inspiré de Klimt, traité au vernis sélectif s’il vous plait !).

Les auteurs ont donc réussi leur nouvelle aventure, toujours très drôle, avec - en plus - une considération esthétique sur une partie de l’album qui en fait, d’ores et déjà, un livre marquant de la série.

Par , le

Les albums de la série TROLLS DE TROY

Nos interviews liées

A l'occasion des 20 ans de Lanfeust, un bel entretien avec Christophe Arleston

sceneario.com : Christophe, bonjour, nous fêtons les 20 ans de Lanfeust, cela représente 70 albums parus durant ces 20 ans. 
Christophe Arleston : Avec uniquement le monde de Troy on doit effectivement être dans ces eaux-là. Sceneario.com : Cela représente trois albums par an 
Christophe Arleston : Je ne fais pas vraiment de statistiques sur ma production Il y a eu des années ou les parutions ont été plus nombreuses, des années où il y en a eu moins, en fonction des dessinateurs qui pouvaient travailler en parallèle mais on arrive quand même à 70 bouquins. sceneario.com : Il y a juste un cas particulier, les Gnomes de Troy qui sont des gags en une page alors que toutes les autres séries de l’univers de Troy sont des récits complets. 
Christophe Arleston : En fait, les Gnomes sont nés dans Lanfeust Mag parce que la tradition des gags en une page permet d’animer le journal par rapport à la simple prépublication habituelle, traditionnelle d’albums [...]

Lire la suite ›

Interview de Jean-Louis Mourier

Sceneario : Comment es-tu arrivé dans le monde de la bande dessinée ?
Mourier : A la base, j'ai toujours voulu en faire. Mon père était un grand lecteur de bande dessinée et j'ai grandi entouré de beaucoup de bandes dessinées et comme je l'ai déjà dit dans d'autres interviews, il y avait un peintre officiel de la marine, Jean-Louis Paguenaud, qui habitait au dernier étage de l'immeuble de mes grands-parents à Limoges et qui payait son loyer en tableau. Mon père a attrapé le virus du dessin et de la peinture avec lui.

Sceneario : Ton père dessinait aussi ?
Mourier :
Ce n'était pas son travail, il était pharmacien mais il dessinait très bien et il adorait la bande dessinée et les illustrations et quand en tant que gamin, tu grandis au milieu de tout ça, tu as le terreau qu'il faut (rires).

Sceneario : Et comme études ?
Mourier :
Je suis entré aux arts appliqués au niveau de la seconde [...]

Lire la suite ›

Claude GUTH scénariste, dessinateur et coloriste de
Pichi Poï

SCENEARIO.COM: Peux tu te présenter?
Claude GUTH: Eh bien, j’ai 41 ans, je vis à Molsheim, une petite ville du Bas-Rhin proche de Strasbourg.
Avec ma petite tribu, nous occupons une adorable maison alsacienne, que je restaure patiemment… quand j’ai un peu de temps.
J’apprécie les travaux physiques, qui tranchent avec la sédentarité de notre travail.
D’ailleurs, j’entretiens avec bonheur une petite vigne, car au contact de la terre, je me ressource complètement Cette passion pour la vigne, je la partage avec Christophe Arleston, très grand amateur de vins. Notre plaisir, lorsque nous nous rencontrons, c’est de nous retrouver autour d’une bonne table pour échanger nos découvertes viticoles. Si je commence à avoir une petite expérience sur la vinification, Christophe m’impressionne par sa connaissance des terroirs, en particulier dans le bordelais.
J’aime aussi faire des longues ballades dans les collines et les petits villages alsaciens au guidon de ma Lambretta [...]

Lire la suite ›