TROLLS DE TROY #22TL A l'école des trolls

voir la série TROLLS DE TROY
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Aventure

Fantasy

Noir et Blanc

Sortie :
ISBN : 9782302059122

Résumé de l'album A l'école des trolls

La petite Waha fait le bonheur de Teträm et Puitepée, ses parents adoptifs, tant son éducation aux valeurs trolles se passe à merveille. Mais elle se doit aussi de suivre l’enseignement de Fydelkass, son maitre d’école. Lors d’une sortie pédagogique organisée par ce dernier, Waha, Roken, Biak et Eador, ses pairs, vont en forêt pour apprendre les rudiments de la sustentation en milieu hostile. Mais à la suite d’un orage douchant, cette balade initiatique se transforme en bérézina si bien que la petite troupe scolaire finit par s’égarer. Esseulés, Waha et ses camarades n’ont plus qu’à retrouver patiemment le chemin de leur village. Malheureusement, un danger guette la petite troupe. En effet, un chasseur sévit dans les environs pour honorer la commande de la sorcière locale, Alëone, qui a besoin de dents de trolls pour préparer l’une de ses potions. Autant dire que Waha et ses petits copains sont des proies faciles. Du moins en apparence !

Par Phibes, le 09/12/2016

Notre avis sur l'album A l'école des trolls

La sortie d’un épisode de Trolls de Troy se veut en quelque sorte un évènement pour les adeptes tant ces sacrées bestioles aux dents longues crées par Christophe Arleston ont fait leur trou au sein du paysage du 9ème art. Cataloguées dans le registre humour/fantasy, ces drôles d’ours « bien léchés » n’en finissent pas de nous égayer pleinement au fil de leurs aventures qui, faut-il l’avouer, offrent à l’humain une place de choix dans la chaine alimentaire.

A l’occasion de ce nouvel opus dédié à des péripéties vécues par Waha lorsqu’elle était petite, les éditions Soleil ont décidé de réaliser en parallèle un tirage spécial et limité en noir et blanc, dans un format plus grand que l’album normal et reconnaissable à son premier de couverture aux grands aplats de noir.

Comme il se doit pour cette initiative, le travail de Claude Guth, le coloriste patenté de la saga, a été écarté de façon à ne laisser apparaître que, hormis celles très inspirées du scénariste, les tribulations picturales réalisées par l’illustrateur en chef de cette série, Jean-Louis Mourier. C’est donc sous l’aspect d’un encrage finalisé mâtiné de quelques aplats de noir que nous découvrons les dessous picturaux de cette équipée.

Le résultat est on ne peut plus édifiant tant la mise en images de Jean-Louis Mourier complète les attentes de son scénariste. Certes, l’on concèdera que l’artiste patauge dans cet univers loufoque depuis bientôt 20 ans et semble en avoir tiré toutes les ficelles. Il n’en demeure pas moins que la maîtrise est là et que le message délivré dans cette forme rocambolesque qu’on lui reconnaît, trait délié à l’appui, est des plus efficaces.

Un bien bel ouvrage à posséder donnant une facette (plus plate) de ce 22ème album privé de son relief coloré. Un tirage spécial pour les puristes, sans aucun doute !

Par , le

Les albums de la série TROLLS DE TROY

Nos interviews liées

A l'occasion des 20 ans de Lanfeust, un bel entretien avec Christophe Arleston

sceneario.com : Christophe, bonjour, nous fêtons les 20 ans de Lanfeust, cela représente 70 albums parus durant ces 20 ans. 
Christophe Arleston : Avec uniquement le monde de Troy on doit effectivement être dans ces eaux-là. Sceneario.com : Cela représente trois albums par an 
Christophe Arleston : Je ne fais pas vraiment de statistiques sur ma production Il y a eu des années ou les parutions ont été plus nombreuses, des années où il y en a eu moins, en fonction des dessinateurs qui pouvaient travailler en parallèle mais on arrive quand même à 70 bouquins. sceneario.com : Il y a juste un cas particulier, les Gnomes de Troy qui sont des gags en une page alors que toutes les autres séries de l’univers de Troy sont des récits complets. 
Christophe Arleston : En fait, les Gnomes sont nés dans Lanfeust Mag parce que la tradition des gags en une page permet d’animer le journal par rapport à la simple prépublication habituelle, traditionnelle d’albums [...]

Lire la suite ›

Interview de Jean-Louis Mourier

Sceneario : Comment es-tu arrivé dans le monde de la bande dessinée ?
Mourier : A la base, j'ai toujours voulu en faire. Mon père était un grand lecteur de bande dessinée et j'ai grandi entouré de beaucoup de bandes dessinées et comme je l'ai déjà dit dans d'autres interviews, il y avait un peintre officiel de la marine, Jean-Louis Paguenaud, qui habitait au dernier étage de l'immeuble de mes grands-parents à Limoges et qui payait son loyer en tableau. Mon père a attrapé le virus du dessin et de la peinture avec lui.

Sceneario : Ton père dessinait aussi ?
Mourier :
Ce n'était pas son travail, il était pharmacien mais il dessinait très bien et il adorait la bande dessinée et les illustrations et quand en tant que gamin, tu grandis au milieu de tout ça, tu as le terreau qu'il faut (rires).

Sceneario : Et comme études ?
Mourier :
Je suis entré aux arts appliqués au niveau de la seconde [...]

Lire la suite ›