TROLLS DE TROY #22 A l’école des trolls

voir la série TROLLS DE TROY
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Aventure

Heroic Fantasy

Humour

Sortie :
ISBN : 9782302055933

Résumé de l'album A l’école des trolls

La petite Waha fait le bonheur de Teträm et Puitepée, ses parents adoptifs, tant son éducation aux valeurs trolles se passe à merveille. Mais elle se doit aussi de suivre l’enseignement de Fydelkass, son maitre d’école. Lors d’une sortie pédagogique organisée par ce dernier, Waha, Roken, Biak et Eador, ses pairs, vont en forêt pour apprendre les rudiments de la sustentation en milieu hostile. Mais à la suite d’un orage douchant, cette balade initiatique se transforme en bérézina si bien que la petite troupe scolaire finit par s’égarer. Esseulés, Waha et ses camarades n’ont plus qu’à retrouver patiemment le chemin de leur village. Malheureusement, un danger guette la petite troupe. En effet, un chasseur sévit dans les environs pour honorer la commande de la sorcière locale, Alëone, qui a besoin de dents de trolls pour préparer l’une de ses potions. Autant dire que Waha et ses petits copains sont des proies faciles. Du moins en apparence !

Par Phibes, le 08/12/2016

Notre avis sur l'album A l’école des trolls

Par le biais du tome 14 de la saga (L’histoire de Waha), Christophe Arleston nous avait affranchi sur les origines de la fougueuse Waha, la plus trolle des humains, et sur son adoption au sein de la communauté de Phalompe. Pour ce faire, il n’avait pas hésité à faire un bond en arrière dans le temps pour en évoquer les péripéties. A l’appui de ce vingt-deuxième volet, le créateur du fourmillant monde de Troy revient à la charge dans l’enfance de ce personnage glabre afin de nous conter une autre aventure.

Il ne fait aucun doute que cet opus ne déroge pas à la règle scénaristique instituée depuis l’origine par son créateur. En effet, l’univers des trolls de Troy se veut concilier à la fois fantaisie et dérision totale, via un environnement exotique où l’homme n’a pas la place qui lui incombe habituellement. Pourtant doté de pouvoirs magiques, il n’en demeure pas moins qu’il reste un mets de choix pour une autre catégorie de prédateur, le troll en particulier. Leur opposition est donc toujours synonyme d’effusions joyeuses et sanguinolentes pour le plaisir des plus grands et des plus petits (trolls). Ce sont d’ailleurs ces derniers qui animent cette nouvelle équipée dont les circonvolutions rocambolesques vont prouver qu’ils méritent leur place.

Force est de concéder que Christophe Arleston fait mouche une fois de plus en nous offrant une histoire complètement délirante dans la pure lignée de son univers. Grâce à un jeu d’écriture éprouvé, à la fois répétitif et inventif, à des répliques jubilatoires (il suffit d’apprécier la logique d’analyse des trolls et leur conception basique de la vie) et à une intrigue simple et efficace au final en apothéose, l’artiste nous embarque dans un humour hyper-débridé des plus concluants. Waha est irrésistible et les autres personnages qui l’accompagnent, tant du côté troll que du côté humain, ne le sont pas moins.

De son côté, Jean-Louis Mourier n’est pas en reste et, en véritable complice de son scénariste, nous livre une partition picturale réglée de main de maître. Complètement investi dans cet univers qu’il pratique depuis pratiquement 20 ans, l’artiste nous régale de son trait totalement délié qui a la particularité de rendre très vivants des personnages totalement ubuesques et craquants. En particulier Waha qui, de par ses nombreuses mimiques enfantines, nous distrait pleinement.

Une aventure au temps où Waha avait encore ses dents de lait, divertissante à souhait.

Par , le

Les albums de la série TROLLS DE TROY

Nos interviews liées

A l'occasion des 20 ans de Lanfeust, un bel entretien avec Christophe Arleston

sceneario.com : Christophe, bonjour, nous fêtons les 20 ans de Lanfeust, cela représente 70 albums parus durant ces 20 ans. 
Christophe Arleston : Avec uniquement le monde de Troy on doit effectivement être dans ces eaux-là. Sceneario.com : Cela représente trois albums par an 
Christophe Arleston : Je ne fais pas vraiment de statistiques sur ma production Il y a eu des années ou les parutions ont été plus nombreuses, des années où il y en a eu moins, en fonction des dessinateurs qui pouvaient travailler en parallèle mais on arrive quand même à 70 bouquins. sceneario.com : Il y a juste un cas particulier, les Gnomes de Troy qui sont des gags en une page alors que toutes les autres séries de l’univers de Troy sont des récits complets. 
Christophe Arleston : En fait, les Gnomes sont nés dans Lanfeust Mag parce que la tradition des gags en une page permet d’animer le journal par rapport à la simple prépublication habituelle, traditionnelle d’albums [...]

Lire la suite ›

Interview de Jean-Louis Mourier

Sceneario : Comment es-tu arrivé dans le monde de la bande dessinée ?
Mourier : A la base, j'ai toujours voulu en faire. Mon père était un grand lecteur de bande dessinée et j'ai grandi entouré de beaucoup de bandes dessinées et comme je l'ai déjà dit dans d'autres interviews, il y avait un peintre officiel de la marine, Jean-Louis Paguenaud, qui habitait au dernier étage de l'immeuble de mes grands-parents à Limoges et qui payait son loyer en tableau. Mon père a attrapé le virus du dessin et de la peinture avec lui.

Sceneario : Ton père dessinait aussi ?
Mourier :
Ce n'était pas son travail, il était pharmacien mais il dessinait très bien et il adorait la bande dessinée et les illustrations et quand en tant que gamin, tu grandis au milieu de tout ça, tu as le terreau qu'il faut (rires).

Sceneario : Et comme études ?
Mourier :
Je suis entré aux arts appliqués au niveau de la seconde [...]

Lire la suite ›

Claude GUTH scénariste, dessinateur et coloriste de
Pichi Poï

SCENEARIO.COM: Peux tu te présenter?
Claude GUTH: Eh bien, j’ai 41 ans, je vis à Molsheim, une petite ville du Bas-Rhin proche de Strasbourg.
Avec ma petite tribu, nous occupons une adorable maison alsacienne, que je restaure patiemment… quand j’ai un peu de temps.
J’apprécie les travaux physiques, qui tranchent avec la sédentarité de notre travail.
D’ailleurs, j’entretiens avec bonheur une petite vigne, car au contact de la terre, je me ressource complètement Cette passion pour la vigne, je la partage avec Christophe Arleston, très grand amateur de vins. Notre plaisir, lorsque nous nous rencontrons, c’est de nous retrouver autour d’une bonne table pour échanger nos découvertes viticoles. Si je commence à avoir une petite expérience sur la vinification, Christophe m’impressionne par sa connaissance des terroirs, en particulier dans le bordelais.
J’aime aussi faire des longues ballades dans les collines et les petits villages alsaciens au guidon de ma Lambretta [...]

Lire la suite ›