TROLLS DE TROY #12 1 Sang famille

voir la série TROLLS DE TROY
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Aventure

Heroic Fantasy

Humour

Sortie :
ISBN : 9782302006300

Résumé de l'album 1 Sang famille


Partis à la pêche aux peybröks dans la forêt de Phalompe, Téträm et les siens ont le malheur de croiser une colonne d'humaines dont la responsable, Lady Romande, détient un pouvoir bien effrayant pour les trolls, celui de faire pleuvoir. Interpellé par la façon dont elles se préservent elles-mêmes du sort qu'elles jettent au moyen d'un petit toit portable, Haïgwépa, le chef des trolls de Phalompe décide de se transporter chez ses voisins humains afin d'y glaner le secret de fabrication de cet ustensile très pratique. Mais la mission tourne vite à l'overdose vineuse pour Haïgwépa qui délaisse malencontreusement ses deux petits compagnons, Gnondpom et de Tyneth. Conservant malgré cela leurs motivations, ces derniers poursuivent de leur propre chef les investigations et finissent par se retrouver face à Lady Romande. Les considérant sans famille, celle-ci les oblige à intégrer l’orphelinat qu’elle dirige afin d’y subir une éducation en règle.
 

Par Phibes, le 11/08/2009

Notre avis sur l'album 1 Sang famille


Ce douzième épisode met en avant une nouvelle aventure trollesque dans laquelle deux petits représentants du peuple poilu de Phalompe, Gnondpom et de Tyneth, vont donner du fil à retordre à une humaine intégriste de l’éducation, Lady Romande.

A ce titre, on retrouvera avec grand plaisir le monde magique de Troy et tous les protagonistes de la gente trolle dans des facéties incisives et liquides dont les auteurs ont pris l’habitude de nous abreuver délicieusement. Plus particulièrement, ce sont les deux rejetons de Teträm et d’Haïgwépa qui vont mener la barque, après l’indisposition passagère du chef Haïgwépa, et qui, tels deux brise-glaces, vont ébranler de leurs trolleries cocasses le carcan rigide d’un dispensaire éducatif disciplinaire.

En face les deux trollillons, Arleston vient placer Lady Romande, une femme de caractère, dotée du pouvoir de faire pleuvoir. Cette caractéristique va certes permettre de faire couler beaucoup d’eau et pousser les êtres poilus de Phalompe qui ont horreur de cet élément, à se lancer dans une quête bien particulière, celle de l’espionnage industriel et à laver le linge dans une famille qui n’est pas la leur.

« Sang famille », sous-titre au jeu de mots bien approprié, est le prélude d’une aventure très humide qui doit se dérouler en plusieurs épisodes (au moins deux) et qui s’inscrit parfaitement dans le style fantaisiste de cette grande saga. L’antagonisme entre humains et trolls est maintenu comme il se doit, au point qu’il en est devenu presque harmonieux. Aussi, ce sont les multiples contacts qu’initiera le scénariste qui apporteront la croustillance d’un tel récit.

Après 12 albums, Jean-Louis Mourrier semble faire partie intégrante du monde Troy. La fluidité graphique dont il fait preuve nous assure d’une grande maîtrise de ses personnages dont la représentation est enjouée, un brin acidifiante mais toujours comique à souhait et témoigne d’une grande ouverture d’esprit. De même, pour ses arrière-plans, l’on pourra apprécier l’originalité de leur concept qui brille également grâce à la colorisation sans faille de Claude Guth.

Une nouvelle histoire bien plaisante pour une éducation aux entournures sang pour sang « hytrolliques ».
 

Par , le

Les albums de la série TROLLS DE TROY

Nos interviews liées

A l'occasion des 20 ans de Lanfeust, un bel entretien avec Christophe Arleston

sceneario.com : Christophe, bonjour, nous fêtons les 20 ans de Lanfeust, cela représente 70 albums parus durant ces 20 ans. 
Christophe Arleston : Avec uniquement le monde de Troy on doit effectivement être dans ces eaux-là. Sceneario.com : Cela représente trois albums par an 
Christophe Arleston : Je ne fais pas vraiment de statistiques sur ma production Il y a eu des années ou les parutions ont été plus nombreuses, des années où il y en a eu moins, en fonction des dessinateurs qui pouvaient travailler en parallèle mais on arrive quand même à 70 bouquins. sceneario.com : Il y a juste un cas particulier, les Gnomes de Troy qui sont des gags en une page alors que toutes les autres séries de l’univers de Troy sont des récits complets. 
Christophe Arleston : En fait, les Gnomes sont nés dans Lanfeust Mag parce que la tradition des gags en une page permet d’animer le journal par rapport à la simple prépublication habituelle, traditionnelle d’albums [...]

Lire la suite ›

Interview de Jean-Louis Mourier

Sceneario : Comment es-tu arrivé dans le monde de la bande dessinée ?
Mourier : A la base, j'ai toujours voulu en faire. Mon père était un grand lecteur de bande dessinée et j'ai grandi entouré de beaucoup de bandes dessinées et comme je l'ai déjà dit dans d'autres interviews, il y avait un peintre officiel de la marine, Jean-Louis Paguenaud, qui habitait au dernier étage de l'immeuble de mes grands-parents à Limoges et qui payait son loyer en tableau. Mon père a attrapé le virus du dessin et de la peinture avec lui.

Sceneario : Ton père dessinait aussi ?
Mourier :
Ce n'était pas son travail, il était pharmacien mais il dessinait très bien et il adorait la bande dessinée et les illustrations et quand en tant que gamin, tu grandis au milieu de tout ça, tu as le terreau qu'il faut (rires).

Sceneario : Et comme études ?
Mourier :
Je suis entré aux arts appliqués au niveau de la seconde [...]

Lire la suite ›

Claude GUTH scénariste, dessinateur et coloriste de
Pichi Poï

SCENEARIO.COM: Peux tu te présenter?
Claude GUTH: Eh bien, j’ai 41 ans, je vis à Molsheim, une petite ville du Bas-Rhin proche de Strasbourg.
Avec ma petite tribu, nous occupons une adorable maison alsacienne, que je restaure patiemment… quand j’ai un peu de temps.
J’apprécie les travaux physiques, qui tranchent avec la sédentarité de notre travail.
D’ailleurs, j’entretiens avec bonheur une petite vigne, car au contact de la terre, je me ressource complètement Cette passion pour la vigne, je la partage avec Christophe Arleston, très grand amateur de vins. Notre plaisir, lorsque nous nous rencontrons, c’est de nous retrouver autour d’une bonne table pour échanger nos découvertes viticoles. Si je commence à avoir une petite expérience sur la vinification, Christophe m’impressionne par sa connaissance des terroirs, en particulier dans le bordelais.
J’aime aussi faire des longues ballades dans les collines et les petits villages alsaciens au guidon de ma Lambretta [...]

Lire la suite ›