TRAQUEMAGE #1 Le serment des Pécadous

voir la série TRAQUEMAGE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Aventure

Fantasy

Humour

Sortie :
ISBN : 9782756064642

Résumé de l'album Le serment des Pécadous

Pistolin est berger. Ce jour-là, il compte bien amener ses brebis aux paturages. Les villageois le lui déconseillent à cause des Trolls qui sévissent là-haut et quis ont victimes de la Guerre des Mages. Pistolin ne les écoute pas. Son troupeau est décimé par une attaque venue du ciel menée par Othon le Sale et ses hommes. Seul Myrtille, une des brebis, a survécu. Pistolin revient au village et le découvre dévasté...
Pistolin en a marre et décide d'aller en ville, accompagné par sa brebis. Il va aller combattre les Mages ! Il croise la route d'une fée qui se prénomme Pâquerette. Elle lui dit qu'il y a un moyen de vaincre les 5 Mages. Il faut utiliser un Gluon, un asticot qui produit un fluide spécial. Le trio continue sa quête, qui s'avère difficile... Un berger, une brebis et une fée alcoolique, est-ce que cette équipe sera capable de vaincre les Mages ?...

 

Par Berthold, le 30/08/2015

Notre avis sur l'album Le serment des Pécadous

Traquemage est la nouvelle série de Wilfrid Lupano.

Il faut dire que, dorénavant, chaque nouvelle série du scénariste d'Alim le Tanneur est fortement attendue par les lecteurs. Chez Lupano, on sait que chaque série va s'avérer différente de ce que nous avons pu lire précédemment et que l'auteur se joue des codes pour donner de nouvelles dimensions à son histoire.
Avec Traquemage, il nous offre une nouvelle saga d'aventure fantasy, ce qu'il appelle de son côté le Rural Fantasy !!!
Mais, déjà, nous allons vite voir que le héros n'est pas un valeureux guerrier, musclé et beau gosse. Ici, il se nomme Pistolin, c'est un berger. Et pour aller vaincre les 5 Mages, il est aidé par Myrtille, sa dernière brebis et de Pâquerette, la petite fée qui a un penchant pour l'alcool...
Avec un trio pareil, le le lecteur se doute que cela va vite partir en vrille et que l'humour va supplanter les scènes héroïques. Oh, de l'action et des scènes épiques, vous en trouverez, soyez rassurés ! Mais, vous verrez que ce ne sera pas vraiment ce à quoi vous vous attendez.
Wilfrid Lupano réussit avec ce premier tome à nous séduire et nous donne envie de suivre la saga de Pistolin le berger !

C'est un dessinateur habitué des pages de Fluide Glacial qui l'accompagne dans cette aventure : Relom.
Et je dois bien avouer que son coup de crayon est plutôt réussi et sert à juste titre Traquemage. Son dessin est parfois caricatural, mais cela fonctionne. J'apprécie sa façon de se jouer des codes de la fantasy. Il faut voir ce preux chevalier, le héros parfait, blond de surcroit, bien burné et le destin qui l'attend... J'aime beaucoup sa tête lorsque Pistolin le traite de fanfaron !!! Impayable moment !

Alors, Le Serment des Pécadous, premier volet de la série, est une très bonne surprise, une lecture sans prétention et qui est l'exemple parfait de divertissement réussi !
Une série à découvrir en ce début de mois de septembre 2015 !

Par , le

Les albums de la série TRAQUEMAGE

Nos interviews liées

Wilfrid Lupano : rencontre avec ses Sept Nains et son Traquemage

Rencontre avec Wilfrid Lupano à l'occasion de la sortie de Traquemage et des Sept Nains


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec Wilfrid Lupano et Rodguen

    Interviewer : Aubert
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Wilfrid Lupano

Sceneario.com : Bonjour Wilfrid. En ce mois d'avril 2011, votre actualité est des plus fournies. Pas moins de trois albums font l'objet d'une publication chez Delcourt (L'homme qui n'aimait pas les armes à feu, L'honneur des Tzarom et Le droit chemin). Hasard de calendrier ou boulimie de travail permanente ?
Wilfrid LUPANO : Hasard complet. J’ai écrit ces ouvrages à des moments très différents ( le T2 de l’honneur des Tzarom, par exemple, est écrit depuis 2005!) C'est simplement le temps nécessaire à leur fabrication, le temps de trouver les bons dessinateurs et le choix de l'éditeur de programmer à telle ou telle date. Pour le Droit Chemin, par exemple, le premier album est achevé depuis longtemps, mais nous avons décidé d'en retarder la sortie pour pouvoir raccourcir le délai entre les deux premiers tomes, pour que les lecteurs attendent moins. C'est donc là encore un scénario écrit il y a deux ans environ [...]

Lire la suite ›

Wilfrid LUPANO pour L'Honneur des Tzarom chez Delcourt

Sceneario.com: Comment vous est venue cette histoire de tziganes intergalactiques ? Erriez vous sur une aire de gens du voyage, face à la pleine lune, lorsque l’inspiration est venue ?   Wilfrid LUPANO: Presque. J’avais, je crois, envie d’un grand bol d’air. Et paradoxalement, je suis allé le chercher là où il n’y en a pas : dans l’espace. La science-fiction ne m’intéresse plus beaucoup, car elle est assez largement en panne, mais c’est un genre qui offre encore de belles possibilités sur le registre du comique. L’espâââce reste un espace de libertés, alors profitons-en.   Sceneario.com: Les tziganes représentent le lointain, la liberté, la rébellion contre les codes établis. Ce sont des thèmes qui semblent vous attirer en permanence non ?   Wilfrid LUPANO: C’est exactement ça. A l’heure des caméras partout, des GPS, des passeports biométriques, les gens du voyage me paraissent finalement des gens assez libres [...]

Lire la suite ›

Interview de Wilfrid LUPANO sur l'Ivresse des Fantômes

 
Sceneario.com : Bonjour, et merci de nous accorder cette interview. Pourriez-vous vous présenter pour les internautes ?

Wilfrid Lupano :
Je suis Wilfrid LUPANO, j’ai 36 ans, je suis père d’un petit garçon. Je suis venu à la bande dessinée il y a une petite dizaine d’années, par hasard, ma première activité ayant été le monde de la nuit comme on dit. J’ai travaillé dans le monde de la nuit pendant 15 ans ; j’ai commencé tôt. En parallèle, j’écrivais. J’ai toujours plus ou moins écrit, mais pour moi. En même temps, je lisais de la bande dessinée mais bizarrement, je n’avais pas fait le lien entre les deux activités. D’abord parce que je n’aurais pas su comment m’y prendre et puis, je ne sais pas pourquoi, mais je ne faisais vraiment pas le lien [...]

Lire la suite ›