TRAQUEMAGE #2 Le chant vaseux de la sirène

voir la série TRAQUEMAGE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Humour

Sortie :
ISBN : 9782756074825

Résumé de l'album Le chant vaseux de la sirène

Ayant abandonné la fée Pompette à son sort, Pistolin a repris son chemin avec l’intention de poursuivre sa quête contre les Mages qui ont anéanti son troupeau de cornebiques. Maintenant en possession de gluons, vers qui se développent uniquement dans la cervelle de dragon mort, et toujours affublé de Myrtille, il a pris la direction de la cité perchée de Saint-Azur-en-Lagune pour y tuer le premier mage, Kobéron, qui en est le régent. Pour cela, il se doit au préalable de trouver Durandar, l’épée qui lui permettra d’exécuter sa radicale besogne, détenue par les sirènes au fond de la lagune. Après avoir subi la malédiction de Merdin l’enchianteur, il parvient enfin à atteindre la fameuse cité qui n’a rien d’idyllique. La ville est macabre et la lagune pleine de vase. Il apprend même que les sirènes ont été toutes pêchées et mangées par Kobéron. Aussi, sa quête en prend un sacré coup. Comment va-t-il pouvoir récupérer l’épée magique ? Et si le destin lui servait Koberon sur un plateau (de bar), saurait-il en profiter ?

Par Phibes, le 26/10/2017

Notre avis sur l'album Le chant vaseux de la sirène

On commençait à s’inquiéter sérieusement de ne pas avoir de nouvelles de notre traqueur de mages en herbes et de sa mission vindicative contre les fauteurs de destructions de troupeaux de cornebiques. Mais maintenant, quelques deux ans après le premier opus, Pistolin, berger et producteur de pécadoux de son état, retrouve les bacs plus que jamais motivé pour aller au bout de sa démarche sous le couvert d’un Wilfrid Lupano et d’un Relom on ne peut plus en verve.

Avec cet épisode, Pistolin rentre dans le vif du sujet et s’attaque à son premier mage, le roi Kobéron dit l’étincelant. Comme on pouvait s’y attendre, son équipée dans la citée envasée n'a rien de flamboyante. Elle va même tourner aigre, de par la véritable qualité du site visité et les rencontres hors norme que notre fromager en colère va être obligées de faire. Une fois encore, Wilfrid Lupano libère totalement son inventivité pour plonger son personnage dans des situations complètement décalées, sans aucune morale mais tellement jouissives. Tout au long de ce tome, sous les effets enivrants de la vasebourg évidemment, la dérision fait mouche comme sur un pécadou bien sec. Elle atteint même des pics paroxysmiques (voir par exemple dans le cabaret de la Morue qui chante) qui ne sont nullement pour déplaire.

Aussi, on rit bien volontiers sur les pérégrinations incroyables de ce Pistolin qui, certes, a le malheur de subir les péripéties (elles ne se passent jamais comme souhaitées) mais aussi a l’avantage de bénéficier de coups du sort inespérés (à la taverne). Ne s’imposant aucune limite, le scénariste n’hésite pas à trancher dans le vif (les sirènes s’en rappelleront longtemps) et par cette volonté scénaristique, nous associe pleinement au parcours désopilant de son drôle d’héros.

Comme il se doit, Relom est dans son élément. Que diable, l’humour bête et méchant, ça le connaît et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne manque pas d’en distiller ici ! A la lueur d’un travail bien détaillé et d’une acidité exacerbée, l’artiste appuie là où ça fait rire. On appréciera tout particulièrement l’expressivité de tous ses personnages, volontairement surexposés pour mettre avant leur bêtise innée.

Une deuxième partie complètement loufoque pour une geste de caractère à déguster pour sa croûte épaisse et sa pâte dégoulinante. Foi de pécadou !

Par , le

Les albums de la série TRAQUEMAGE

Nos interviews liées

Wilfrid Lupano : rencontre avec ses Sept Nains et son Traquemage

Rencontre avec Wilfrid Lupano à l'occasion de la sortie de Traquemage et des Sept Nains


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec Wilfrid Lupano et Rodguen

    Interviewer : Aubert
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Wilfrid Lupano

Sceneario.com : Bonjour Wilfrid. En ce mois d'avril 2011, votre actualité est des plus fournies. Pas moins de trois albums font l'objet d'une publication chez Delcourt (L'homme qui n'aimait pas les armes à feu, L'honneur des Tzarom et Le droit chemin). Hasard de calendrier ou boulimie de travail permanente ?
Wilfrid LUPANO : Hasard complet. J’ai écrit ces ouvrages à des moments très différents ( le T2 de l’honneur des Tzarom, par exemple, est écrit depuis 2005!) C'est simplement le temps nécessaire à leur fabrication, le temps de trouver les bons dessinateurs et le choix de l'éditeur de programmer à telle ou telle date. Pour le Droit Chemin, par exemple, le premier album est achevé depuis longtemps, mais nous avons décidé d'en retarder la sortie pour pouvoir raccourcir le délai entre les deux premiers tomes, pour que les lecteurs attendent moins. C'est donc là encore un scénario écrit il y a deux ans environ [...]

Lire la suite ›

Wilfrid LUPANO pour L'Honneur des Tzarom chez Delcourt

Sceneario.com: Comment vous est venue cette histoire de tziganes intergalactiques ? Erriez vous sur une aire de gens du voyage, face à la pleine lune, lorsque l’inspiration est venue ?   Wilfrid LUPANO: Presque. J’avais, je crois, envie d’un grand bol d’air. Et paradoxalement, je suis allé le chercher là où il n’y en a pas : dans l’espace. La science-fiction ne m’intéresse plus beaucoup, car elle est assez largement en panne, mais c’est un genre qui offre encore de belles possibilités sur le registre du comique. L’espâââce reste un espace de libertés, alors profitons-en.   Sceneario.com: Les tziganes représentent le lointain, la liberté, la rébellion contre les codes établis. Ce sont des thèmes qui semblent vous attirer en permanence non ?   Wilfrid LUPANO: C’est exactement ça. A l’heure des caméras partout, des GPS, des passeports biométriques, les gens du voyage me paraissent finalement des gens assez libres [...]

Lire la suite ›

Interview de Wilfrid LUPANO sur l'Ivresse des Fantômes

 
Sceneario.com : Bonjour, et merci de nous accorder cette interview. Pourriez-vous vous présenter pour les internautes ?

Wilfrid Lupano :
Je suis Wilfrid LUPANO, j’ai 36 ans, je suis père d’un petit garçon. Je suis venu à la bande dessinée il y a une petite dizaine d’années, par hasard, ma première activité ayant été le monde de la nuit comme on dit. J’ai travaillé dans le monde de la nuit pendant 15 ans ; j’ai commencé tôt. En parallèle, j’écrivais. J’ai toujours plus ou moins écrit, mais pour moi. En même temps, je lisais de la bande dessinée mais bizarrement, je n’avais pas fait le lien entre les deux activités. D’abord parce que je n’aurais pas su comment m’y prendre et puis, je ne sais pas pourquoi, mais je ne faisais vraiment pas le lien [...]

Lire la suite ›