Tout seul

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

VENTS D'OUEST

Collection :

Integra

Genre :

Roman Graphique

Sortie :
ISBN : 2749304296

Résumé de l'album Tout seul

Le patron du bateau le Dahlia et son employé livrent toutes les semaines quelques caisses de ravitaillement au phare, sans jamais y voir quiconque, et pourtant toutes les semaines les caisses disparaissent.
Qui est donc l'habitant du phare?
Quelques personnes seulement savent qui est cet homme...

Par Aub, le NC

Notre avis sur l'album Tout seul

Indéniablement, l'arrivée d'un nouvel album de Chabouté est à présent un grand évènement dans le monde de la Bande Dessinée.

Je me suis plongé dans la lecture de ces quelques 376 pages de Tout Seul, et j'ai dévoré l'ouvrage, faisant tourner les pages les unes après les autres à grande vitesse, savourant le travail remarquable de la narration des illustrations de Chabouté. Tout est dit dans son dessin, il n'y a que très peu de textes et de bulles. Les expressions des personnages, les attitudes et les postures de ceux-ci en disent bien plus long que n'importe quel texte ou n'importe quel mot. Le dessin en noir et blanc de Chabouté est d'une précision fine et est d'une extrèmement grande qualité.

Le plus réussi une fois de plus par cet auteur est l'ambiance qu'il arrive à faire ressentir dans ses albums. Ici, c'est la solitude, l'enfermement et la soif de connaissance qui sont les maîtres mots de cette histoire. Le très grand nombre de pages de cet album permet de faire passer une grande quantité de sentiments, d'impressions, et nous permet de nous plonger dans cette histoire en sentant nous aussi la solitude, l'embrun des vagues sur le phare... et d'entendre les mouettes crier au loin.

Une très grande pureté graphique.
Une narration graphique hors du commun.
Des textes magnifiques.
Une histoire grandiose.
Un très grande réussite.

Bravo.

Par , le

Je viens de finir de lire ce gros pavé. J'ai passé un moment exceptionnel à dévorer ces pages pour la plupart muettes. Chabouté y déploie un art de la narration d'une rare virtuosité qui nous permet de nous immerger très vite dans cette étrange histoire ou la solitude, l'isolement et la monotonie rythment une vie complètement décalée. C'est un album très prenant avec une écriture très fine qui met l'accent beaucoup plus sur les silences, les vides et les mouvements cadencés des vagues que sur de longs dialogues explicatifs et inutiles. Chabouté ne se perd pas dans un pathos trop appuyé, ni dans un scénario trop sophistiqué, ici tout est dans la subtilité des petits détails, des jeux de lumière, des gestes qui se répètent sans cesse. A travers eux, nous entrons dans cette vie de solitaire ou même le vide d'une existence deviendrait l'occasion de découvrir le monde sous un autre angle, au détour d'une définition énigmatique dans un dictionnaire.
J'ai été très touché par la justesse de cette écriture, dans sur le plan du scénario que graphiquement, tout est en parfaite osmose, tout est parfait. Et la façon qu'a l'auteur d'amener son personnage me ferait presque prononcer un mot... Perfection !
Oui, en effet, Tout seul, à bien des égards est un album sans fautes, parfait, qui saura toucher tous les lecteurs qui se présenteront devant lui, qui s'assiéront dans un coin et qui sauront faire le vide pour se délecter de la moindre de ses pages, tranquillement, tout seul avec lui !

Par , le

Nos interviews liées

Christophe CHABOUTE

Sceneario.com : Que représente aujourd’hui pour vous la bande dessinée ?
Christophe CHABOUTE: Une manière de raconter … un outil ou un support a "tout" raconter avec tres peu de moyens … une bonne combinaison texte/image , le texte sert l'image et l'image sert le texte et jouer avec l'intensité des deux et de l'un vis a vis de l'autre …
Sceneario.com : Qu’est ce qui a fait qu’un jour vous avez décidé de vous lancer dans le monde du neuvième art ?
Christophe CHABOUTE: L'envie de raconter …
Sceneario.com : Vous travaillez seul, pouvez-vous nous parler de ce choix ?
Christophe CHABOUTE: Je n'ai pas envie de discuter pendant des heures sur la place d'une "virgule" ou la forme du nez d'un personnage, j'ai besoin de changer d'avis au dernier moment et l'impression de travailler "pour quelqu'un" me stresse et j'ai simplement des choses a raconter et je préfere assumer tout ça tout seul …
Sceneario [...]

Lire la suite ›