Tour de France, Un dessinateur italien au pays de la BD

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

PAVESIO

Genre :

Autobiographie

Humour

Intimiste

Poésie

Sortie :
ISBN : 8887810648

Résumé de l'album Tour de France, Un dessinateur italien au pays de la BD

Voici le récit, autobiographique, de Massimiliano Frezzato, l’auteur des "Gardiens du Maser" parti faire le tour des librairies françaises pour une tournée de dédicaces.
Le dessinateur, accompagné de son amie, nous raconte, presque jour pour jour, son long et tortueux périple, dans les étranges habitudes françaises.

Par Fols, le NC

Notre avis sur l'album Tour de France, Un dessinateur italien au pays de la BD

C’est avec beaucoup de poésie, d’humour et d’autodérision, que Frezzato nous raconte ses déboires d’auteur modèle.
Le voyage de promotion commandé par Féfé, son éditeur va vite se transformer, au fil des multiples péripéties en voyage initiatique.
Ce carnet de voyages en BD est très frais à lire. Dès l’ouverture de la brochure, un sourire nous éclaire le visage et ne nous quittera qu’un moment après la fermeture du livre.
Bercé par un brin de nostalgie italienne, l’auteur ironise, il joue avec le décalage de son discours, souvent beau et noble, et la "réalité" de ses dessins. Le résultat est drôle, voire touchant.
Seule ombre au tableau, il arrive que les textes, parfois en transparence, perdent en lisibilité.
Cependant, libéré des contraintes graphiques de son précédent "Cycle du Maser", Frezzato se laisse aller pour le meilleur et pour le rire.
Son style de dessin est un bon compromis entre l’esquisse poussée et le carnet de croquis, ce qui lui permet de nous présenter des scènes de vie spontanées, emplies d’une palette d’émotions.
Les expressions de ses personnages y gagnent énormément en attitudes piquées sur le vif.
Cette liberté de dessin, il l’applique également au découpage, ainsi les innovations narratives très intéressantes inondent le livre. Tant que cela peut servir le récit, il ne s’interdit rien.
J’adore ses inclusions de cartes postales, ses petits schémas explicatifs, ainsi que les milliers de détails amusants parsemés le long de ses planches.
Ces dessins quasi monochromes sur des fonds colorés, rehaussés de blancs lumineux, renforcent le côté ludique et bon enfant.
Massimiliano nous raconte son voyage avec tant d’humilité, d’entrain, et de plaisir, que nous en oublions presque toutes les galères qu’il a vécues. Ce qui parait évident, c’est que l’on sent qu’en créant ce journal de bord, il s’est fait plaisir. Et il nous le communique à merveille.
Le “Tour de France" est un patchwork d’idées, il nous fait découvrir une nouvelle facette, géniale, de Frezzato. Cette BD est à lire et à relire, surtout si un petit moment de blues pointe le nez à l’horizon.

Par , le