THORINTH #4 L'impératrice verticale

voir la série THORINTH
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

LES HUMANOÏDES ASSOCIES

Genre :

Inclassable

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 2731617217

Résumé de l'album L'impératrice verticale

L'empereur tient Madalis mais cette dernière finit par se libérer, prenant ainsi le pouvoir !
Son mari, le héros, Vei-Din, ne veut simplement plus la suivre. Malgré tout il se rend bien compte que tous complotent contre Madalis, qu'il est impliqué dans ces bruits de couloir, que le monde change bien vite autour de lui...

Par Fredgri, le NC

Notre avis sur l'album L'impératrice verticale

Le truc avec cette série c'est que chaque album demande pratiquement et systématiquement une relecture des précédents albums. Je l'ai fait avec le tome 2 et le tome 3 mais pour ce dernier j'ai opté pour une lecture simple en premier lieu !
L'écriture, comme pour le précédent opus, balance entre scènes très claires et discours quelque peu hermétique ! Du coup la lecture n'est pas très fluide et facile au bout d'une vingtaine de page.
Le principal intérêt de cette série, et ce qui me motive le plus pour la continuer, c'est avant tout l'excellente qualité graphique de l'ensemble, un graphisme qui ne cesse d'évoluer, de s'afiner, de gagner en profondeur ! Peut-être est il parfois trop chargé aussi, mais qu'importe !
En tout cas, une série qui ne me laisse pas indifférent.

Par , le

Les albums de la série THORINTH

Nos interviews liées

Nicolas FRUCTUS

1 - Le parcours


Sceneario.com :Les lecteurs vous découvrent avec Thorinth, mais pouvez vous nous parler de votre parcours depuis Emile Cohl ?
Nicolas Fructus:
Après l’Ecole, je suis monté tout de suite à Paris. Ma formation me portait plutôt exclusivement vers l’illustration. Donc c’est le début des galères habituelles, des petits boulots de pub, institutionnel, un ou deux livres pour « le livre de poche », beaucoup de projets avortés, bref, rien que du très classique. Et un an après être monté, en 1992, un studio d’animation cherchait des dessinateurs pour faire de la recherche décors pour de la série animée. À partir de ce moment, j’ai alterné entre productions et illustration jusqu’en 1996. Là, j’ai commencé à travailler pour Arxel Tribe, société de jeux vidéos, et l’histoire a duré quatre ans ! Je m’occupais de la direction artistique des jeux ainsi que des chartes graphiques [...]

Lire la suite ›