La quête de l'ultime

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Aventure

Documentaire

Sport

Sortie :
ISBN : 9782205079814

Résumé de l'album La quête de l'ultime

Voici 20 ans que Thomas Coville rêve de la création d’une nouvelle course, un tour du Monde en solitaire, en trimaran. Et ses derniers défis sont là pour nourrir cette possibilité, avec le développement de nouveaux bateaux, de nouvelles stratégies, sans oublier la gestion physique et psychologique.
La course pourrait avoir lieu en 2023, la « Brest Océans ».

Mais, en ce 6 novembre 2016, Thomas Coville a déjà une mission à remplir : battre le record du tour du Monde en solitaire, avec son équipe Sodebo.

C’est sa cinquième tentative. Il sait que, s’il ne réussit pas cette fois, ses chances deviendront bien mince car une nouvelle génération de trimarans va bientôt arriver.

Par Legoffe, le 21/11/2020

Notre avis sur l'album La quête de l'ultime

J’avais déjà eu le plaisir de lire « Seul autour du Monde », des mêmes auteurs, qui racontait de manière très réussie l’épopée du Vendée Globe à travers le regard d’un marin fictif.
Cette fois, Alexandre Chenet et Renaud Garreta ont choisi de mettre en avant un marin bien réel, et ô combien réputé : Thomas Coville.

L’approche scénaristique est originale car les auteurs ouvrent l’histoire par le départ de la nouvelle course en… 2023 ! Mais, rapidement, retour à 2016 afin de suivre la trajectoire du skipper, mais aussi celle de tout du monde de la voile, entre ces deux dates.

Cette méthode va nous permettre de comprendre le cheminement qui mène au projet « Brest Océans ».
Car, si Thomas Coville est bien le héros et le personnage principal du livre, nous découvrons que l’aventure nécessite beaucoup de monde : des ingénieurs, des équipiers, des sponsors… et des concurrents ! Car - et c’est aussi une des révélations du livre (pour moi) - il y a une réelle interdépendance et une co-construction des projets et des épreuves entre les marins.

L’album balance entre récit d’aventure et documentaire et trouve un très bon équilibre du début à la fin. On vit avec admiration des péripéties de Coville quand il répare, ses capacités de résistance, sa motivation. On partage de manière vivante et conviviale le soutien de ses équipiers à distance, qui surveillent absolument tout.

Chacun a beau se dire, en regardant les actualités, que ces défis en solitaire doivent être très difficiles, il faut vraiment avoir lu un ouvrage comme celui-ci pour mieux appréhender l’engagement et les risques que prennent ces athlètes hors du commun.

Grâce à cette BD, vous aurez ainsi une vision bien plus complète de ce que représentent ces records, ces courses au long cours. Mieux, vous aurez déjà un avant goût de ce que sera l’avenir proche dans ce milieu grâce à la partie dédiée au développement des nouveaux bateaux. Comme l’explique Coville, ces dernières années, les progrès ont été fulgurants, sans guère d’équivalent dans l’histoire des autres sports mécaniques.

Tout cela est tvraiment bien raconté, et aussi très bien expliqué. Les jolis dessins - réalistes - de Garreta alternent, quand c’est nécessaire, avec un trait plus proche de la BD humoristique pour aborder les explications techniques. C’est très efficace, facile à comprendre, et toujours bien imagé pour le néophyte.

Voilà une belle lecture, qui ravira tous les lecteurs et pas seulement les fans de marine, et qui se dévore très vite malgré sa centaine de pages !

Par , le