Peacemaker

Dessinateurs :



Scénariste :


Coloristes :




Éditions :

URBAN COMICS

Genre :

Action

Comics

Super Heros

Sortie :
ISBN : 9791026825036

Résumé de l'album Peacemaker

(Vigilante 36 à38 + Peacemaker 1 à 4)
Christopher Smith fait partie d'une organisation secrète, en tant qu'agent de terrain appelé "Peacemaker". Généralement, on l'envoie quand il est nécessaire d'avoir une action sans chichis. Mais progressivement Smith dérape, pour pouvoir faire respecter la justice, il est capable de faire preuve d'une extrême violence… Lorsqu'il agit de son propre chef pour neutraliser des terroristes qui viennent d'appréhender un avion, la situation dégénère et ses employeurs décide de le neutraliser. Cependant, il a tué le justicier Vigilante au passage et court désormais seul à la poursuite du chef des terroristes qui lui a échappé…

Par Fredgri, le 01/08/2021

Notre avis sur l'album Peacemaker

Le film Suicide Squad sort en ce moment et Urban en profite pour ramener quelques projets autour des nouveaux personnages glissés dans ce second film ! C'est pourquoi nous nous retrouvons avec cette mini-série initialement publiée en 1988 et jusque là inédite en France !

Pour ceux qui ne connaissent pas Peacemaker, il a été créé par Joe Gill et Pat Boyette en 1966 pour Charlton Comics, mais n'aura finalement qu'une parution assez brève. Faisant partie du lot de personnages revendus à DC au milieu des années 80, il a initialement servi de modèle au Comédien dans Watchmen, avant d'avoir droit à la mini-série présentée ici. Un personnage plus que secondaire qui préfigurait à la base ces anti-héros ambivalents, amateurs d'une justice expéditive, sans concession. Petit à petit, dans sa version DC, il va néanmoins gagner en profondeur. Hanté par l'esprit de son père, un ex-nazi, commandant de camps de concentration. Il va un temps être persuadé aussi que chacune de ses victimes voit son esprit enfermé dans son casque, installant ainsi un caractère schizophrénique qui va le faire glisser derrière des sauts d'humeur intempestifs, parfois même complètement fous !

Héros ou super-vilain, c'est vrai que la marge est mince avec ce personnage qui semble vouloir se cantonner dans une attitude qui fait penser au Punisher de Marvel !
Ce volume est donc une excellente introduction à Peacemaker, sans pour autant nous proposer un récit inoubliable. En effet, les auteurs restent dans un traitement qui fait très années 80 et qui aurait mérité malgré tout un peu plus de fond. Mais je trouve que le traitement de la psyché du héros mérite de s'y attarder, notamment cette relation avec son père, avec ses victimes.

Sans être un album inoubliable, il nous permettra quand même de mieux se familiariser avec cet étrange personnage !

Par , le