THE INFINITE LOOP #1 L'éveil

voir la série THE INFINITE LOOP
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Collection :

GLENAT COMICS

Genre :

Amour

Comics

Science Fiction

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782344009529

Résumé de l'album L'éveil

(The Infinite Loop 1 à 3)
Teddy vient d'un futur lointain ou la société semble avoir réglé tout les problèmes de conflits en laissant de côté toutes formes de sentiments humains et principalement l'amour. Teddy est une fonctionnaire dont la fonction principale est de corriger toutes les anomalies temporelles qui se génèrent chaque fois qu'on effectue un voyage dans le temps, devenus courant à son époque.
Jusque là peu affectée par ces corrections qui ne concernent que des objets inanimés, elle découvre, au détour d'une mission, une anomalie vivante en la personne d'une très belle jeune fille... Et dès que leur regard se croise c'est le coup de foudre. Teddy a alors un cas de conscience, sans vraiment pouvoir analyser pleinement ces sentiments qui émergent. Doit elle corriger cette anomalie tel que le protocole l'exige ou s'enfuir avec elle pour la protéger, et ainsi devenir elle même une hors la loi ? Dans la société utopique ou elle vit, est-il possible d'aimer librement ? Surtout quand il s'agit d'une personne du même sexe !

Par Fredgri, le 26/08/2015

Notre avis sur l'album L'éveil

L'histoire d'Infinite Loop est une belle histoire, tant éditorialement que scénaristiquement parlant !

Tout a débuté en 2014 par une opération Ulule qui a débouché sur un album tiré à 500 exemplaires, petit format et couverture souple. Il regroupait, comme cette version Glénat, les trois premiers épisodes qui correspondent aux trois premiers numéros US. Leur album sous le bras, nos deux auteurs frenchy sont alors allés faire un tour aux States et ont été convaincre l'éditeur IDW. Dans la foulée ils ont été approchés par Glénat qui leur a proposé, en parallèle de la sortie américaine en monthly, de sortir en deux volumes format Deluxe leur projet (Le second sortira le 21 Octobre !). Ce qui fait que nous nous retrouvons à la fois avec la sortie de la série en mensuel et la "traduction" chez Glénat !
En un peu plus d'un an ce fabuleux projet s'est concrétisé au delà de l'imagination pour ces deux jeunes auteurs qu'on avait juste croisés auparavant à l'occasion d'un récit dans Le Garde Républicain 3 ! Elsa Charretier commence déjà à produire des couvertures deçi delà, en parallèle, et les six épisodes sont bouclés !

Mais revenons plus directement à l'intrigue, aux intentions de ce projets SF un brin décalé !

Après avoir posé le contexte, après un premier épisode très didactique ou tout nous est bien expliqué, nous comprenons que Teddy vit dans une époque ou le voyage dans le temps est monnaie courante, d'une part, que son travail consiste à nettoyer le temps des anomalies qui se génèrent au fil des incartades temporelles de ses contemporains. Dans son esprit, ces anomalies ne sont pas acceptables, il faut maintenir une sorte de neutralité déshumanisée pour prévenir toute ingérence, tout paradoxe incontrôlable. C'est le moule qui l'a formaté depuis le début, elle comme les autres ! Et bien sur, quand cette étrange jeune fille apparait, elle se rend compte que son cœur prend le relais sur sa "raison" et lui conseille de suivre son instinct...

Le véritable propos n'est qu'à peine voilé. Il est ici bien question de défendre le droit aux sentiments, loin des schémas conditionnés qui nous entourent. Et en parcourant ces pages on ne peut que ressentir le conflit intérieur qui se livre bataille en Teddy (remarquablement mis en scène d'ailleurs, dès le début du deuxième épisode, avec un très beau mélange entre le fond et la forme !). On repense à tout ces débats qui s'animent régulièrement autour de la "légitimité" de l'homosexualité, qui ont parfois tendance à oublier l'essence même de toute relation amoureuse, le sentiment pur... Mais cette chronique n'a pas pour vocation de relancer le sujet, juste de témoigner d'une belle expérience de lecture qui aborde ce thème avec justesse et sobriété, sans trop en faire, en restant honnête.
On ne peut, malgré tout, pas nier un certain partisianisme qui pousse parfois le récit vers une certaine caricature, effet amplifié avec la description de cette utopie futuriste ! Toutefois j'aurais tendance à rajouter que c'est de bonne guerre d'une part, ensuite que c'est aussi l'intérêt d'une fiction, amplifier ses arguments pour qu'ils soient bien clairs.

Néanmoins, cela reste particulièrement intéressant et passionnant de découvrir un projet SF d'idée, aussi subtilement amené que cet Infinite Loop qui ouvre ses portes pour débattre, pour revendiquer ouvertement (très visible dans la version US avec le courrier témoignage des lecteurs, invités à raconter leur premières rencontre amoureuse...) sans tomber dans l'exagération !

Toutefois, j'insiste aussi sur un autre point, Infinite Loop ça n'est pas seulement un "projet prétexte", c'est surtout un thriller captivant, qui nous prend aux tripes, avec des rebondissements, des pauses, des respirations et de l'action. Il y a des tonnes de bonnes idées, l'écriture de Pierrick Colinet est habile et fraîche, le dessin d'Elsa Charretier est extrêmement agréable, plein de vie et très dynamique.
On est tout d'abord pris par cette histoire, par la mise en scène globale qui nous happe dès les premières pages !

Donc je ne saurais assez vous conseiller de vous laisser séduire vous aussi par Teddy et cette mystérieuse Ano ! Puis, en parallèle, de bien noter le nom de ces deux auteurs qui n'ont pas fini de faire parler d'eux !

Recommandé !

Par , le

Les albums de la série THE INFINITE LOOP