Une histoire de la beat generation !

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

EMMANUEL PROUST

Collection :

Atmosphères

Genre :

Biographie

Document

Hommage

Sortie :
ISBN : 9782848103747

Résumé de l'album Une histoire de la beat generation !

Les années 40/50, de New-York à San Francisco, ils se rencontrent, deviennent amis, Kerouac, Ginsberg, Burroughs, McClure, Whalen... Ils expérimentent une nouvelle façon d'écrire, découpent, clament, se passionnent et leur vie devient le reflet de leur oeuvre. Leur credo reste tout de même la drogue, l'alcool et le sexe libre.
Un volumineux album, partagé en vingt chapitres qui présentent l'histoire foisonnante de cette génération qui a connu une vie d'excès et d'intense créativité, transformant la littérature et le monde de l'art.

Par Fredgri, le 30/03/2013

Notre avis sur l'album Une histoire de la beat generation !

On entend parler de la "Beat Generation" depuis des lustres, son impact sur la littérature, l'importance de ces artistes est majeure et indéniable. Cette anthologie se propose donc de revenir sur les base de cette "école", en présentant les principaux acteurs qui l'ont animé, leur vie, leur rencontre. En soi, c'est réellement très instructif, d'autant que chaque chapitre prend soin de bien développer le parcours personnel de chaqcun, de montrer les moments qui ont marqué ces auteurs, leur œuvre et leur vie. On appréhende bien mieux ce qu'a pu être cette époque d'euphorie créatrice.

Mais je trouve qu'en contre partie l'accent est bien moins mis sur l'œuvre que sur les déboires personnels des uns et des autres. Je sais bien que dans ce cas très précis l'œuvre est indissociable de la vie, c'est juste qu'à la finale tous donne l'impression d'être de parfaits égoïstes, absolument pas charismatique, et en fin de compte c'est difficile de comprendre complètement l'impact de cette Beat Generation sur le monde littéraire... Ils donnent presque l'impression d'être de joyeux fumistes qui vivent de rien, qui picolent et couchent les uns avec les autres en se droguant... L'acte de création passe vraiment en second, comme un à côté à cette vie en pleine déliquescence.

Progressivement, je me suis rendu compte qu'on n'arrive pas à s'attacher à ces gens, à leur vie, voir même à leurs travaux. Et c'est dommage car certains de leurs livres sont sublimes ou même passionnément intrigants, il y avait de la matière à entrer plus en profondeur, à faire le lien entre les hommes et els écrits.

Alors oui, c'est intéressant de connaître ces vies, d'assister à ces croisements de destin, de comprendre ainsi l'impact qu'ils ont pu avoir les uns sur les autres, j'aurais juste aimé que cela reste moins en surface, c'est tout !

Par , le