TERRE MECANIQUE #1 Océanica

voir la série TERRE MECANIQUE
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

CASTERMAN

Sortie :
ISBN : 2203389974

Résumé de l'album Océanica

A bord du Mekaton, immense bateau cité, la vie suit son cours au rythme des fêtes déchainées organisées chaque jour. Mais la vie de certains passagers va basculer quand il vont recontrer Philéon, fugitif poursuivi par les forces spéciales pour n'avoir qu'une seule obsession : descendre du bateau...

Par Ronan, le NC

Notre avis sur l'album Océanica

Et bien et bien, ça m'a l'air tout bien comme BD. L'univers ressemble à celui d'un conte pour enfant avec ces humains et ces animaux cohabitant. Petit à petit Fitou distille au compte gouttes la trame d'un mystère qui à première vue pourrait boulverser la vie de nos héros.
Ca ne donne qu'une envie, lire la suite.
Coté dessins, ils sont superbes. Je les suppose colorés au pinceau. Cela donne un rendu excellent. En feuilletant cet album, on passe par toutes les couleurs de l'arc en ciel. Des planches jaunes ou bleues, en passant par le rouge. C'est simplement magnifique.

Par , le

Les albums de la série TERRE MECANIQUE

Nos interviews liées

Jean-Baptiste Andreae interviewé pour son album « La Confrérie du Crabe »

Jean-Baptiste Andrea se lance dans une nouvelle série, la Confrérie du Crabe. Beaucoup le connaissent pour sa belle (et première) série, Mangecoeur, créée avec le scénariste Mathieu Gallié et qui leur avait value l’Alph’Art Jeunesse à Angoulême en 1994. Le voici qui signe avec son complice un nouvel album fantastique.

Sceneario : Jean-Baptiste, peux tu te présenter pour nos lecteurs ?

Andreae :
Je vis depuis toujours à Bordeaux. Passionné de dessin depuis tout petit je me suis orienté, à la fac, vers les arts plastiques pour devenir prof. Mais, au bout de deux ans, j’ai abandonné et je suis entré aux Beaux Arts, dans les arts graphiques, afin de travailler dans la publicité et la communication en tant qu’illustrateur.
A la fin des années 1980, Cecil (ndlr : l’auteur du Réseau Bombyce), avec qui j’étais aux Beaux Arts, m’a présenté Mathieu Gallié [...]

Lire la suite ›