Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Aventure

Fantastique

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 9782756081441

Résumé de l'album Deuil

Elise vient donc d'être enlevée. Chacun de leur côté Aetios et Melvin sont bien décidés à aller la délivrer. Pendant ce temps là, le maire Huges tente d'éliminer les trois sages et leur plans pour prendre le contrôle !!! Mais évidemment, tous oublient la colère qui rugit chez les autochtones qui veulent se débarrasser de ces satanés humains... ! La guerre menace !

Par Fredgri, le 16/04/2017

Notre avis sur l'album Deuil

Plus on avance dans cette série plus on découvre que Philippe Ogaki construit un univers très complexe, mâtiné de concept religieux, de prophéties, de manipulations politiques et de stratégies guerrières ! C'est très dense, il faut suivre, d'autant que l'auteur saute d'un sujet à l'autre, mène toutes ses pistes en même temps.
Mais c'est surtout captivant, car il pousse vraiment très loin le concept de la série et cette histoire de conflit inter-culture.

Bon, peut-être court il trop de lèvres à la fois, certainement, il faut vraiment rester attentif tout du long, mais ça vaut l'effort, très largement. Puis c'est tellement immersif, avec des idées très intéressantes sur la gestion de civilisation, sur le choc des cultures et cette sempiternelle et détestable hégémonie humaine qui vient tout corrompre autour d'elle.
Toutefois, Ogaki ne vient pas non plus contrebalancer son propos d'une morale telle que "c'est pas bien" ou encore "Les autres sont meilleurs" ! Tous ont le sentiment qu'ils doivent prendre le dessus sur l'autre, qu'il s'agisse de se défendre ou de soumettre. Seule Elise et ses camarades veulent simplement survivre en paix !

Le récit n'est donc pas bassement manichéen, même si les diverses caractérisations pourraient être plus subtiles, je trouve !
Ça n'en reste pas moins captivant d'un bout à l'autre. Beaucoup de rythme, de rebondissements, avec de l'action, des sentiments... De la passion...

Graphiquement, je tique plus, Ogaki maîtrise son truc, c'est clair, cependant, je trouve aussi que souvent ça manque quelque peu de consistance dans les angles, un petit côté fade dans les visages, les expressions, les corps... Mais bon, il abat tellement de boulot sur cet album que ça fonctionne malgré tout assez bien !

Une belle série SF que je vous recommande !

Par , le

Les albums de la série TERRA PRIME