TENGIZ #2 La mort du frère

voir la série TENGIZ
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

EMMANUEL PROUST

Collection :

Trilogies

Genre :

Fantastique

Sortie :
ISBN : 9782848101620

Résumé de l'album La mort du frère


Pendant que le roi Tengiz II lutte contre la mort et que les armées de Thurgul encerclent sa citadelle, celui qui avait entamé la rédaction de sa biographie continue son travail, relatant par écrit l’assassinat de Kirkouk, le regroupement des armées de l’empire du Dragon à la toison de feu et celui, côté adverse, des armées de Thurgul et de son cousin Dariush...

La région est un champ de bataille où alliances et annexions correspondent à ce que savaient inéluctable les chamans. Tout comme ils savent que l’enfant que porte la femme d’Arouk annonce l’aube d’une ère nouvelle.
 

Par Sbuoro, le NC

Notre avis sur l'album La mort du frère


Comme pour le tome 1, les événements dans ce second album sont rassemblés en un grand flashback. Et cette fois, c’est dès la toute première (grande) vignette qu’on repart brutalement dans le passé. Brutalement, car si trois cases de texte viennent se superposer au dessin de cette première vignette, les deux premières parlent "au présent" quand la troisième, déjà, fait référence à ce qu’écrit le biographe de Tengiz II.

Il faut donc "s’accrocher", et une seconde lecture ne sera peut-être pas un luxe si la première vous a un peu dérouté. Car si cette première transition dont je vous parle plus haut est soudaine, s’y retrouver ensuite dans le récit tient parfois de l’épreuve ; ceci principalement à cause des noms auxquels il faut s’habituer et à cause aussi des visages de certains personnages qui se ressemblent énormément, comme ceux de Tengiz, d’Arouk et de Thurgul... à ne pourtant pas confondre !!! (Repérez-les à leurs barbiches !) Ce à quoi il convient d’ajouter la part mystique de l’histoire comme le séjour de Tengiz au-delà de la porte de Mapadeng ou les entrevues "entre deux mondes" avec les chamans...

Le scénario de Tarek n’est pourtant pas pour ainsi dire hyper-complexe, mais il en ressort presque desservi par tous ces petits détails. Dommage, parce que d’un autre côté, c’est toujours un dessin de très grande qualité qui le porte. Si Aurélien Morinière donne toujours dans une colorisation qu’on pourrait regretter d’être un peu trop froide, un peu trop lisse, il donne toujours le meilleur de lui-même en composant de très belles planches, voire de superbes doubles pages !

Ce qui est annoncé se réalisera... Après "La mort du père" et "La mort du frère", le tome suivant "La mort du roi" clôturera ce premier cycle. Cette homogénéité dans le choix des titres de la trilogie nous en dit beaucoup mais qui sait si ce qui parait inévitable ne laissera pas, finalement, place à l'imprévisible ? Voilà bien de quoi alimenter notre curiosité et notre désir d’avoir la réponse !
 

Par , le

Les albums de la série TENGIZ

Nos interviews liées

Tarek et Vincent Pompetti pour Sir Arthur Benton T2.2

Sceneario.com : Bonjour, Tarek ! Avant toute chose, pourriez-vous vous présenter en quelques mots et nous rappeler les grandes lignes de votre parcours artistique ?
Tarek : Que dire ? Je suis scénariste de bandes dessinées depuis bientôt dix ans et j’ai connu plusieurs éditeurs, dont le premier était Vents d’ouest avec la série Le Prophète de Tadmor. Mais avant cela, j’ai voyagé et habité dans de nombreux pays d’Afrique, d’Europe et du Moyen-Orient... Le plaisir d’écrire est assez ancien : il se concrétise, en 1991, par la publication d’un livre d’art, Paris Tonkar, aux éditions Florent Massot (vendu en langue française dans 14 pays et actuellement la référence sur les débuts du Graffiti Art en France) puis le lancement d’une revue consacrée à l’art des rues, 1Tox [...]

Lire la suite ›