Ted Bundy

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Collection :

Serial killer

Genre :

Biographie

Sortie :
ISBN : 9782302009318

Résumé de l'album Ted Bundy


Plutôt belle gueule, faisant preuve d'intelligence, de méthode et d'une réelle assurance, il aurait pu, de par ces quelques qualités parmi certainement d'autres, devenir quelqu'un de bien. Mais le sort et surtout sa déviance l'ont destiné à un tout autre parcours, celui de nuire à son prochain en perpétrant des actes d'une barbarie extrême. Ted Bundy, pour le nommer, est un serial killer des années 70, à l'origine du viol et de l'assassinat officiellement reconnus de 32 jeunes filles qui, par sa façon d'opérer et surtout de paraître, parvint à ébranler l'opinion publique américaine et également la gente policière au point d'en devenir un cas d'école.

 

Par Phibes, le 10/01/2010

Notre avis sur l'album Ted Bundy


Le parcours déviant et ensanglanté du tristement célèbre tueur en série américain Ted Bundy vient compléter la collection "Serial Killer" de chez Soleil. Pour la circonstance, ce sont Dobbs et Alessandro Vitti, deux auteurs ayant déjà participé à cette saga bien ciblée, qui s'associent pour évoquer son histoire troublante.


Considérant son gros travail documentaire sur son ouvrage antérieur lié à un autre meurtrier Ed Gein, Dobbs semble, par le présent opus, être habilité à retranscrire les biographies de ces individus à la destinée peu glorieuse. Bien qu'il s'en défende (ou s'en excuse) quelque peu dans son petit prologue, on perçoit assurément que l'auteur est à l'aise pour brasser une masse considérable d'informations (assez récentes) et pour la restituer sur uniquement 48 planches, dans une rigueur didactique admirable.


A ce titre, le scénariste dévoile un récit bien cadré, faisant des allers et retours dans le temps explicites, dans une évocation authentique de dates et de faits bien précis, au rythme d'enquêtes policières difficiles. Considérant la nature des évènements étudiés, pour bien en saisir la noirceur, l'histoire contée n'échappe pas à l'horreur qui se découvre dans la personnalité équivoque et manipulatrice du tueur, et dans son mode opératoire froid et choquant.


Alessandro Vitti, qui voit là sa deuxième participation à un ouvrage français après Le vampire de Sacramento, démontre parfaitement son talent dans la façon d'organiser son dessin. Authentique dans son trait, il parvient à donner corps à l'étude biographique de Dobbs, dans un style régulier qui n'est certes pas très original mais qui révèle une assurance remarquable. L'horreur prend toute sa dimension au travers de ses dessins qui évitent le morbide racoleur mais qui n'en demeurent pas moins suggestifs.


Ted Bundy est une biographie à inscrire à l'actif des deux auteurs et dont l'évocation donne indubitablement froid dans le dos.


Par , le

Nos interviews liées

Un entretien avec Dobbs

Un entretien avec Dobbs


Interviewer : Olivier
Image & Son Mathieu et Raph
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Remember Alamo !

Sceneario.com : Bonjour Dobbs. Ton actualité récente est donc la sortie du premier tome d’Alamo dans la collection 1800 de chez Soleil. 1800 est d’ailleurs une collection où tu as déjà écrit quelques titres et dont le fantastique faisait partie. Mais quand on lit Alamo, nous sommes plus dans un ton « historique » sans fantastique autour. Ici, tu t’intéresses à ce qui s’est passé ce jour de mars 1836. Pourquoi ce choix ? Pourquoi le drame d’Alamo ?
Dobbs :En fait, depuis très longtemps, j’avais envie de raconter cette histoire qui reste très chère au cœur des Américains. Mais je voulais en faire le récit à ma façon, bien sûr avec l’aval du directeur de la collection Jean-Luc Istin, que je remercie encore pour son soutien sur ce projet. Ce qui m’a attiré, c’est cette histoire des terribles jours de mars 1836 où nous sommes en plein tournant de la guerre d’indépendance du Texas contre le Mexique… là où ce satané fort Alamo devient un symbole de résistance, et quelque part le déclencheur du retournement de situation militaire et politique qui suivra, à cause des martyrs qu’il aura créés…
Sceneario [...]

Lire la suite ›

La rencontre de Mister Hyde avec Frankenstein vue par DOBBS

Bonjour Dobbs, Sceneario.com : Au mois de mars dernier, est sorti ton nouvel ouvrage Mister Hyde contre Frankenstein consacré à deux illustres personnages de romans chers à Robert Louis Stevenson et Mary Shelley. Qui est à l’origine de ce mixage pour le moins intrigant et pourquoi, au travers de ta fiction, avoir choisi de les remettre au goût du jour en mêlant les deux ambiances fantastiques qu’ils véhiculent?
Dobbs : Alors, pour cet ouvrage c’est une idée commune que nous avons eue avec Jean-Luc Istin, le directeur de collection de 1800. On se disait quel type de cross-over psychologique et physique pourrions-nous mettre en avant dans une ambiance assez glauque… L’intérêt s’est très vite porté sur ces deux créations/créatures qui sont un peu le fer de lance d’un premier mouvement de la science fiction et du gothique. Les deux romans portant aussi en eux des éléments classiques liés au romantisme et à la fatalité, ainsi que de grands questionnements sur l’humanité, la morale et la science [...]

Lire la suite ›

Les confessions de DOBBS sur Ed Gein et Welcome to Paradise

Bonjour Dobbs, Sceneario.com : 2009 semble être ton année de naissance en tant que scénariste de bande dessinée ? Comment s'est passée cette venue au monde du 9ème art ?
Dobbs : En fait, j’ai commencé à écrire des scénarii dans le domaine du jeu de rôle, il y a déjà quelques années de ça. Après 2000, j’ai également débuté en écriture BD jeunesse au Journal de Mickey pour une série de gags en planches appelée « Après la Classe », avec au dessin Philippe Fenech. C’était une belle occasion pour travailler pour une revue qui avait marqué ma jeunesse, au même titre que Strange et Pif Gadget… Par la suite, après plusieurs envois de projets aux éditeurs, deux directeurs de collection m’ont fait confiance : Jérôme Martineau et Jean-Luc Istin [...]

Lire la suite ›