SYLVAIN ET SYLVETTE #44 Silence, on tourne !

voir la série SYLVAIN ET SYLVETTE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Aventure

Humour

Jeunesse

Sortie :
ISBN : 2205052365

Résumé de l'album Silence, on tourne !

Le chien de Sylvain a joué avec la botte qu’a pêché celui-ci. Il est allé jusqu’à se coincer la tête dedans, se donnant bien malgré lui l’apparence d’un monstre ! Et son chemin a croisé celui de compère renard, qui, pris de panique, a couru dire aux autres compères qu’un nouvel animal, horrible, vivait dans leur forêt. Bien entendu, ils ne l’ont pas cru.

Peu après, c’est un dragon que compère renard a rencontré ! Seulement cette fois, on ne pouvait qu’y croire car tout le monde l’a bel et bien vu : les compères, puis Sylvain et Sylvette, aussi. Mais que se passe-t-il donc dans leur forêt ? La voilà abritant des dragons ; et voilà aussi que le château de Castelbobèche a complètement changé ! On se croirait presque... sur le plateau d’un tournage !

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album Silence, on tourne !

Sylvain et Sylvette font partie de ces héros qui ont accompagné une partie de mon enfance lorsque j’étais abonné à Fripounet. Ils ont bien changé, depuis leurs premières apparitions : Pesch a repris le flambeau de Cuvillier depuis un très long moment. Comme j’ai gardé un très bon souvenir de ces gentillettes aventures, j’ai un jour offert un album de leurs nouvelles aventures à ma fille. Puis un second, puis un troisième... Et parfois, chhhhut, ne lui dites pas, j’en relis un avec plaisir !

"Silence, on tourne !" est différente d’autres aventures car, une fois n’est pas coutume, Sylvain, Sylvette, leurs animaux ET les compères travaillent ensemble. En effet, ils vont devenir acteurs du film qui se tourne dans leur forêt. Passées donc les quelques chamailleries de rigueur, les voilà oeuvrant dans le même sens. Bon, c’est vrai, si leurs disputes sont récurrentes, il faut souligner que les compères sont plus bêta que vraiment méchants. C’est d’ailleurs un point fort de cette série pour enfants : ce sont décidément de très saines histoires, pleine d’une morale savamment dispensée à nos jeunes lecteurs.

Cet album permet aux auteurs d’élargir le champ d’action de leurs héros en leur offrant une aventure peu commune. Une histoire dans l’histoire : le film auquel ils participent se passe au temps des chevaliers, des princes et des princesses. Ce ne sont donc pas les petits campagnards et leurs ennemis animaux que nous suivons cette fois, mais de "tout autres personnages". On note en passant que, toujours avec cet objectif qu’ont les auteurs d’être pleins de bonnes intentions, le réalisateur du film (dans l’histoire) changera son scénario qui, prévu pour faire place à des batailles et des dragons, s’orientera sur un conte de fée.

Remarquons enfin que la dernière planche de l’album, telle un épilogue, se veut pédagogique et explique en images certains termes techniques "de cinéma" qu’on aura rencontrés au fil des pages de ce tome 44.

Vous l’avez compris, cette lecture est toute indiquée pour les plus jeunes. En leur mettant dans les mains les albums de cette série, non seulement vous leur transmettrez un peu de ce qu’ont pu être les premières BD de leurs parents, mais vous leur présenterez en plus une lecture sage qui pourra même les faire se questionner sur des petites choses de la vie quotidienne : les rapports aux autres, la gentillesse, le partage ou d’autres valeurs dans le genre. L’achat des BD de cette série aide d’ailleurs, à hauteur de 1% de son chiffre d’affaire, une bonne cause.

Par , le

Les albums de la série SYLVAIN ET SYLVETTE