Sykes

Dessinateur :


Scénariste :


Coloristes :



Éditions :

LE LOMBARD

Collection :

Signé

Genre :

Western

Sortie :
ISBN : 9782803632268

Résumé de l'album Sykes

Le marshal Sentence Sykes est de retour au pays après avoir écumé bien des conflits. Cette fois-ci, il est sur les traces de la bande sanguinaire des Clayton qui sème le désordre et la mort dans toute la région. Après une halte dans la ferme des Starret où il fait la connaissance du jeune Jim, Sykes finit par atteindre le bourg où il doit retrouver son compagnon d’armes O’Malley. Le lendemain, alors que les deux hommes commencent à élaborer leur mission, Jim surgit en implorant l’aide du marshal. En effet, sa ferme a été attaquée par les Clayton et sa mère violée et tuée. Sykes et O’Malley partent sur le champ pour tenter de relever des traces. Mais auparavant, ils vont faire un détour par Snake River où se terre Renard Gris qui pourra les aider dans leur traque. Compte tenu de l’esprit retors voire malade des bandits, les trois hommes, bientôt rejoints par un quatrième larron non prévu, vont devoir être très vigilants. Assurément, cette poursuite sanglante va être de nature à réveiller certains fantômes et à laisser de profondes cicatrices.

Par Phibes, le 13/11/2015

Notre avis sur l'album Sykes

Le temps d’un album, l’elficologue reconnu Pierre Dubois laisse de côté son petit monde féerique pour intégrer un autre univers qui, lui, se veut beaucoup moins enchanteur et plutôt impitoyable. En effet, le scénariste de L’effroyable encyclopédie des revenants, de Capitaine Trèfle, de la Légende du Changeling… opère un virage qui lui permet de jouer dans un registre qu’on ne lui connaissait pas à savoir le western pur et dur.

Force est de constater que l’artiste nous introduit dans une histoire dramatique qui se nourrit pleinement de ce genre ô combien utilisé de longue date depuis Jim Boum, Kit Carson jusqu’à nos jours avec Undertaker et autres. Toutefois, même si la thématique proposée ne bouscule pas les poncifs de ce genre (héro intègre mais désabusé en proie à ses démons), il n’en demeure pas moins que Pierre Dubois nous offre une intrigue puissante, moderne et complètement addictive.

Via la rencontre entre Jim et Sykes, le scénariste nous transporte habilement dans une course-poursuite parsemée de cadavres, dans laquelle les pires atrocités sont évoquées sans retenue, générant au passage une association de personnages dont le charisme appuiera de tout son poids sur l’aventure (O’Malley, Renard Gris). Plus qu’une course-poursuite dont on ne verra que très peu les pérégrinations des recherchés, cette équipée s’attache surtout à révéler la personnalité torturée du marshal qui, un rien taiseux et marqué profondément, semble s’obliger à aller au bout de son postulat pour combattre ses démons.

De fait, l’histoire contée nous démontre une facette d’un Pierre Dubois particulièrement surprenant, qui, d’une manière très rigoureuse, ne recule devant aucune scène, aucune action féroce, aucun sacrifice pour établir la destinée de son personnage central. Et pour cela, il ne manque pas de camper, via les Clayton, un Far-West sans pitié, qui cherche à étouffer tout espoir de liberté au profit d’une loi inique, celle du plus fort et du plus vicieux.

C’est Dimitri Armand qui assure la partie graphique de cette aventure de l’ouest. Connu pour son travail remarquable sur les séries Angor et Salamandre, cet artiste trouve le moyen de nous surprendre via la sortie simultanée de Bob Morane renaissance et du présent opus. Absolument bien inspiré dans les deux cas, ce dessinateur prouve ici son talent à camper un western purement efficace, dur et sans appel. On lui saura gré des larges panoramas de cet Ouest sauvage qu’il nous offre superbement réalisés tout comme de l’effigie de ses personnages à la personnalité bien trempée. Grâce à une mise en scène dynamique et une colorisation éprouvée, l’artiste se joue excellemment des actions les plus violentes et pèse efficacement sur les ambiances.

Un one-shot sur la destinée impitoyable et tragique d’une légende de l’Ouest réalisé avec brio par des artistes au talent incontestable sous le couvert de la collection Signé de chez Le Lombard.

Par , le