Sur la route de Whiskyville

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

RUE DE SEVRES

Genre :

Aventure

Drame

Historique

Humour

Sortie :
ISBN : 9782810218189

Résumé de l'album Sur la route de Whiskyville

Dans les années 30, Jed et Thanny, deux vagabonds arpentent les chemins bucoliques de la Virginie. Lorsque ces derniers atteignent une station ferroviaire, l’odeur prometteuse d’une tourte à la viande vient leur chatouiller les narines. Mis en appétit par ce plat tout fumant posé sur le bord d’une fenêtre, les deux larrons fondent sur leur proie et l’embarquent aussitôt pour le consommer. Mais leur larcin n’est pas passé inaperçu et la propriétaire du doux plat se met à les invectiver. Attiré par les cris de sa douce, le mari qui est agent ferroviaire apparaît sur les lieux au moment où elle engage les deux misérables avec un pistolet de service. Malheureusement, l’arme explose dans sa main, la blessant mortellement. Persuadé que c’est la faute de Jed et Thanny, le sergent on ne peut plus enragé entrainent ses deux coéquipiers à la poursuite de ceux-ci. Est-ce que les deux vagabonds pourront dans leur très longue fuite aller au bout de leur projet à savoir trouver la fameuse cité des alcools, Whiskyville ?

Par Phibes, le 26/09/2020

Notre avis sur l'album Sur la route de Whiskyville

A l’origine de plusieurs comics chez Marvel, Dark Horse et Image, l’écrivain/acteur/réalisateur américain Macon Blair vient ici nous dévoiler qu’il a d’autres cordes à son arc. S’associant avec Joe Flood, le dessinateur qui l’a accompagné antérieurement pour la réalisation de l’horrifique Hellcity, il nous invite à participer à l'équipée totalement délirante de deux personnages en marge de la société américaine après la crise de 1929.

Se nommant Jed et Thanny, ces truculents sans domicile fixe se présentent à nous dans leurs tribulations quotidiennes animées par un projet qui leur tient à cœur et au gosier, à savoir trouver leur pays de cocagne où l’alcool coule sans discontinuité, Whiskyville. Malheureusement, leur dessein va être contrarié par deux faits, l’un étant que la carte qu’ils détiennent et qui pourrait les y conduire est difficile à déchiffrer et l’autre étant que voler une tourte à la viande tout à fait commune peut avoir des répercussions insoupçonnées.

A partir de cet apostolat à la base rocambolesque, Macon Blair nous dresse le parcours particulièrement animé de ces deux drôles de vauriens qui renversent tout sur leur passage. Poursuivis par un policier irlandais abruti par la perte de sa tendre et douce, et promis à faire des rencontres hors norme, ils nous entraînent dans un road-movie pour le moins surprenant. Le délire de cette aventure transpire dans toutes les actions menées assurément outrancièrement par un auteur qui a eu envie de se saisir de toutes les libertés, de sortir des sentiers battus, de titiller sans se prendre au sérieux l’ubuesque avec un grand U. La course-poursuite qui en découle flirte avec la caricature en mettant en scène des situations extrêmes, des protagonistes décalés et des revirements loufoques imprégnés de drames. De fait, devant cette avalanche d’extravagance, on ne peut que se laisser entraîner dans cette folie débordante d’énergie et attendre, dans un sourire bien gras, le fin mot de cette histoire.

Cette aventure à travers la Virginie et autres contrées a le grand avantage de passer entre les mains habiles de Joe Flood qui, grâce à ce style semi-réaliste qui lui est propre (voir Orcs, Pirates des Caraïbes…), parvient à donner la vision décalée qui correspond parfaitement aux visées du scénariste. A cet égard, on conviendra que l’artiste ne lésine pas sur les moyens picturaux, mettant en exergue une galerie de personnages aux caractères multiples. On saluera l’excellence de leurs expressions, de leur gestuelle et surtout leur propension à nous faire apprécier cette soif de liberté qui les anime.

Une équipée de l’Ouest abracadabrantesque qui a le grand privilège de nous divertir sans nous faire réfléchir.

Par , le