SUPREME #2 Le retour

voir la série SUPREME
Dessinateurs :






Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Action

Super Heros

Sortie :
ISBN : 9782847892192

Résumé de l'album Le retour

(Supreme 53 à 56 + Supreme, the return 1 à 6 + Alan Moore Awesome Universe Handbook 1)
Un jour, alors qu'il dine en compagnie de la jeune et très belle scénariste Diana Dane, Ethan (l'identité secrète de Supreme) découvre un numéro du comics Supreme ou justement est représentée son actuelle rendez vous avec Miss Dane, il feuillète le numéro et découvre les aventures qui vont suivre telle que nous, lecteur, les liront ensuite. Il va ainsi entrer dans une étrange histoire ou réalité et fiction vont se mélanger habilement. Nous allons aussi savoir quel est le moyen qu'a trouvé Supreme pour sauver sa fiancé Judy jordan, comment Wild Bill Hickok a pu changer r son histoire, comment les ennemis de Supreme ont pu s'échapper de la dimension aux miroirs...

Par Fredgri, le 25/07/2009

Notre avis sur l'album Le retour

Voilà enfin rassemblées et traduites les toutes dernières histoires de Supreme écrites par Alan Moore.
Sans entrer dans les détails, il faut savoir que Moore a quitté brusquement cette série après un conflit pécunier avec Awesome qui ne l'aurait pas payé, un truc du genre. Du coup, la série s'est arrétée au 56, laissant Awesome avec des scripts inédits de Moore et un épisode dessiné par Sprouse. Un peu plus d'un an après la fin de la série, Awesome décide de lancer les "Supreme The return" en confiant le reste des scripts tout d'abord au complice de Moore, Rick Veitch, à Starlin mais très vite l'écurie Awesome elle même dut continuer, d'ou une perte de qualité graphique grandissante vers la fin.
Supreme est donc un projet maudit, quand on lit les fameuses notes de Moore on se dit que l'univers Awesome aurait pu devenir quelque chose de sublime et d'encore plus riche. Certes, on a eu droit à quelques Glory intéressants, à deux ou trois histoires de Youngblood, mais globalement le conflit entre Liefeld et Moore a mis fin à l'un des projets les plus ambitieux qui soit et qui amena ensuite directement à la création de la ligne ABC chez DC, toujours par Moore.
L'univers de Supreme est une sorte de condensé de DC, avec son Superman, sa citadelle de la solitude, sa Zone Fantome, ses ennemis, sa league of Super Heros, sa JLA, tout y est, mais bien plus dans une sorte d'hommage révisionniste, une réécriture beaucoup plus riche, pleine d'humour, avec des degrés de lecture, comme si Moore reprenait son travail sur Whatever Happened to the man of Tomorrow, ou sur l'Annual 10 de Superman, pour repenser cet univers en y retrouvant cet esprit flamboyant des années 60/70.
Le gros avantage de cette série et de sa suite c'est que chaque histoire peut se lire indépendamment l'une de l'autre. Certes il y a une suite dans l'ensemble, mais on a droit à des stand alone stories qui permettent d'entrer sous des angles différents dans cet univers. On est quand même un peu le "cul entre deux chaises", si vous m'excusez l'expression, d'une part c'est bourré d'humour pour ceux qui connaissent l'univers qui a servi de modèle, d'autre part c'est quand même aussi assez sérieux, très respectueux de cet hommage, justement. On sent, néanmoins, les idées qui s'étiolent progressivement, la dernière histoire, assez foutraque, servant d'hommage au King Kirby (magnifiquement mis en image par un Rick Veitch très inspiré)
Donc, au delà des superbes scénarios de Moore le graphisme est en dent de scie, d'une part on a des traits assez modernes qui penchent entre Sprouse et sa ligne pure très belle même si très figée aussi, et du Rob Liefeld au dessin très approximatif, ensuite on a les épisodes de Rick Veitch qui rendent hommage aux vieux comics de Kirby ou autres. Assez étrangement les planches de Veitch sont la véritable bouffée d'air frais de cette série, la constante qui permet de bien asseoir le projet de Moore.
Si vous voulez lire l'une des meilleures version de "Superman", jetez vous sur ces deux albums traduits par Delcourt, une formidable occasion de retrouver un Moore très original, qui savait superbement écrire du "gros slip" passionnant et intelligent.
Très hautement recommandé.

Par , le

Les albums de la série SUPREME

Nos interviews liées

Rencontre avec José Villarrubia, auteur avec Alan Moore du Miroir de l'Amour

Le Miroir de l'amour est un poème d'Alan Moore qui retrace l'histoire de l'homosexualité, de la préhistoire à nos jours. La première version date de la fin des années 80. A cette époque, Moore fait parti d' AARGH ! (Artists Against Rampant Governement Homophobia) une association d'artistes qui protège les droits des homosexuels contre la politique du gouvernement Tatcher, qui avait voté la Clause 28. Cette loi considérait comme illégale la valorisation de l'homosexualité. Le poème a ensuite été adapté au théâtre avant d'être publié dans cette nouvelle édition avec les photos de José Villarrubia. C'est à l'occasion de la sortie de la version française que Sceneario a été invité à l'inauguration de l'exposition des photos qui illustrent le livre. Cette exposition a lieu à la galerie Peter's Friend, 25 gallerie Montpensier du 9 au 25 novembre 2006 [...]

Lire la suite ›