The Earth Stealers

Dessinateurs :



Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DC Comics

Genre :

Action

Comics

Science Fiction

Super Heros

Sortie :
ISBN : 9781563890673

Résumé de l'album The Earth Stealers

Des scientifiques découvrent qu'une étrange masse noire se dirige vers la Terre et la Lune ! Superman intervient mais ne peut empêcher cette masse d'englober la planète et son satellite ! Le héros kryptonien se rend alors compte qu'un étrange engin semble être aux commande de cette masse et qu'il s'en sert comme d'un filet pour emporter les planètes qu'il attrape... !

Par Fredgri, le 31/07/2016

Notre avis sur l'album The Earth Stealers

A l'époque ou sort ce prestige format, John Byrne est aux commandes des séries Superman depuis un an, juste après avoir conclu sa mini série Man Of Steel en 86 ! Toutefois, il a toujours clamé son admiration pour son prédécesseur Curt Swan qui a fait les beaux jours de l'homme d'acier depuis des décennies ! C'est pour cette raison, principalement, que nous retrouvons le vétéran à ses côtés, accompagné aussi de Jerry Ordway à l'encrage (qui dessine d'ailleurs, à ce moment là, la troisième série Superman et qui a été l'encreur de Byrne sur la dernière partie des Fantastic Four)...
On ne pouvait s'attendre qu'à de superbes planches, au moins !

Et je dois bien dire que globalement c'est une très agréable surprise ! Même si Byrne se contente de fournir un scénario quelque peu basique, à base d'extra terrestres qui enlèvent la Terre et la Lune pour aller nourrir une entité "supérieure" !
C'est efficace, sans pour autant être réellement original, mais qu'importe, car on ne s'ennuie pas une seconde. Le rythme est là, c'est captivant et c'est largement suffisant !

Mais, à mes yeux, le grand intérêt de cet album réside bien plus dans l'aspect graphique que dans l'histoire elle même !
Ordway rafraîchit complètement le trait de Swan, il lui rajoute une modernité et une expressivité que le dessinateur avait quelque peu perdu (un peu comme quand Perez l'encre sur "Whatever happened to the man of tommorow" !) tout en imposant aussi un sens de la finition, du détail incroyable !
Du Swan qui se métamorphose progressivement en Ordway !!! Une magnifique alchimie qui vaut, à elle toute seule, largement l'achat de ce petit album qui n'a pourtant jamais bénéficié d'une réimpression ou d'un tpb ensuite !
Étrange !

Par , le