Intégrale

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

LES HUMANOÏDES ASSOCIES

Genre :

Aventure

Fiction

Polar

Sortie :
ISBN : 9782731623680

Résumé de l'album Intégrale

Stéphane Clément est un jeune homme un peu fauché qui participe pour gagner facilement un peu d’argent au braquage d’une bijouterie munie d’un pistolet en plastique et sa carte d’identité dans la poche de son manteau… L’opération est un fiasco et comme si cela ne suffisait pas, son acolyte s’enfuit avec l’argent du holdup laissant le Stéphane comme seul suspect du crime… Le jeune homme se voit donc contraint de s’enfuir dans la précipitation. Commence alors le début de ses rocambolesques aventures.

Par Melville, le 23/09/2011

Notre avis sur l'album Intégrale

Le noir et blanc (à tort à mon avis) n’est que moyennement apprécié chez les lecteurs de bande dessinée. Il est donc bon de souligner la démarche des Humanoïdes Associés sur cette intégrale des trois premières aventures de Stéphane Clément, non démunie d’un certain courage. Les amateurs apprécieront sans nul doute de retrouver (ou tout simplement de découvrir) ces récits d’aventures comme on en fait plus aujourd’hui, signés Daniel Ceppi, dans leur version d'origine en noir et blanc. Les trois premiers épisodes de la série qui constituent ce qu’on pourrait appeler un cycle sont respectivement parus en 1977 (Le guêpier, Les éditions sans frontière), 1978 (A l'est de Karakulak, Les Humanoïdes Associés) et 1980 (Le repaire de Kolstov, Les Humanoïdes Associés). A la fin des années 70, Ceppi s’inscrivait dans le retour de l’aventure empreinte de fiction et de romanesque, dans ce genre par essence populaire et pour cette raison souvent méprisé ou tout du moins sous considéré… mais qui, comme l’histoire de la bande dessinée l’a bien montrée, à su donner naissance à des œuvres mythiques. On peut entre autres citer des auteurs comme Hugo Pratt, Jacques Tardi ou Laurent Vicomte et Pierre Makyo.

Daniel Ceppi est un homme qui voyage énormément et qui aime embarquer son héros dans les pays qu’il a visité. L’auteur ne revendique aucunement apporter un regard de journaliste expert dans ces récits, il à simplement la volonté de mettre en scène quelques éléments qui l’ont interpelés pour nourrir le décor des aventures de son personnage. Et c’est véritablement, je pense, au cœur de cette humilité et de cette générosité que les récits de Ceppi puisent leur grande force. Beaucoup plus peut-être que dans le scénario ou le dessin pris pour eux-mêmes. Lire Daniel Ceppi c’est plonger dans une bande dessinée d’auteur. On pourrait difficilement dire que ces trois premiers tomes sont scénarisés d’une main de maître (l’auteur ne s’embête pas avec quelques raccourcis) et dessinés à la perfection, mais Le guêpier, A l'est de Karakulak et Le repaire de Kolstov, sont des récits qui ont du relief et une vraie personnalité : ils ont de la gueule ! Dès les premières pages on est envahit d’un réel enthousiasme qui ne nous quitte plus jusqu’à la fin. On est emporté par la narration de Ceppi avec une facilité déconcertante ; ce qui au final reflète bien là son grand talent.

Avoir l’occasion aujourd’hui de redécouvrir les aventures de Stéphane Clément est une excellente chose. Cet intégrale est à n’en pas douter un must enivrant à posséder d’urgence. Merci monsieur Daniel Ceppi !

Par , le