SPIROU HEBDO #4295 5 aout 2020

voir la série SPIROU HEBDO
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DUPUIS

Genre :

Aventure

Humour

Jeunesse

Magazine

Sortie :

Résumé de l'album 5 aout 2020

Cette semaine c'est le retour d'Harmony qui trouve refuge chez Walter, avec Karl et Mah. Mais pendant ce temps, Harold et Mika œuvrent pour les rattraper… En parallèle, Raowl et Peau d'âne arrivent chez le mystérieux Qin-Jou, mais ce dernier leur réserve une drôle de surprise… Du côté du Pacific Palace, Fantasio fait une découverte intéressante au sujet du patron de l’hôtel, M. Paul !!! Quand à Mademoiselle Juliette, elle reste toujours très décidée à se trouver une place de journaliste dans un des quotidien de la ville, même si pour cela il lui faut affronter le machisme de l'époque ! Tandis que dans son coin, le jeune Franz trouve un jeune sanglier qu'il ramène à la maison… Mais le marsupilami se rapproche lentement…

Par Fredgri, le 14/08/2020

Notre avis sur l'album 5 aout 2020

Une très bonne fournée cette semaine, avec plusieurs séries qui fonctionnent très bien et le bonus abonné qui présente La Bête de Zidrou et Frank Pé de toute beauté !
Autant le dire, on est gâté !

Donc Harmony est de retour. L'histoire débute assez calmement, une mise en place qui permet à Mathieu Reynès d'amener quelques nouveaux éléments, tandis qu'au second plan se dresse Mika et Harold, prêt à intervenir ! Pas mal de mystères, une tension palpable qui donne envie d'avoir rapidement la suite !
Pour Raowl, Tebo continue sur sa lancée, on glisse d'un rebondissement à l'autre, c'est toujours bourré d'humour, avec de très belles planches. Vivement la version album !!!
Pour Pacific Palace, j'avoue que j'aime beaucoup les ambiances très posées de cette histoire, j'ai juste hâte de voir arriver l'album qui me permettra de tout relire d'un bloc, afin de mieux apprécier le travail de Durieux qui souffre vraiment de ce découpage. Dommage !
Pour Mademoiselle J, Sente et Verron en profite pour glisser quelques critiques sur l'époque, qu'il s'agisse de la condition de la femme, comme des complicités affichées avec l'Allemagne Nazie. C'est futé, pertinent et très intéressant !

Pour l'épisode de la Bête, Zidrou et Frank Pé épaississent la caractérisation du jeune Franz et de sa mère. L'histoire peine à se lancer pourtant, même si on reste sous le charme indéniable des planches de Frank. C'est beau et intrigant !

Je ne saurais assez vous conseiller de soutenir Spirou et de nous rejoindre la semaine prochaine !
En attendant, bonne lecture !

Par , le

Les albums de la série SPIROU HEBDO