SPIROU ET FANTASIO #48 L'Homme qui ne voulait pas mourir

voir la série SPIROU ET FANTASIO
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DUPUIS

Genre :

Action

Aventure

Classique

Sortie :
ISBN : 2800136944

Résumé de l'album L'Homme qui ne voulait pas mourir

Alors qu'il vient s'occuper de la maison que lui a légué son vieil oncle, mort il y a quelques années, Fantasio découvre non seulement que ce dernier est bel et bien vivant mais que son cousin, le maléfique Zantafio, vient de s'emparer d'un mystérieux carnet ou le vieil homme aurait soi disant noté le chemin qui devrait mener à la légendaire source de jouvence.
Bien décidés d'aider son aieul, Fantasio va demander de l'aide à Spirou et tous les trois vont se lancer à la poursuite des voleurs.

Par Fredgri, le NC

Notre avis sur l'album L'Homme qui ne voulait pas mourir

Morvan et Munuera reviennent donc avec un deuxième album bien mieux rythmé et plus équilibré que le précédent. Certes la fin est encore une fois déconcertante, un peu trop prétexte, mais l'ensemble garde une pêche et un dynamisme qui me rappelle les bonnes périodes style Franquin. Morvan habille son scénario de quelques réflexions très bien vues au sujet de la colonisation des conquistadors notamment.
Sans retrouver la fantaisie du temps de Tome et Janry, progressivement cet album se fond complètement dans l'atmosphère habituelle de la série. D'une part Morvan s'est complètement réapproprié les personnages qui sonnent parfaitement et d'autre part Munuera livre des planches magnifiques, tout y est superbement exécuté, que ce soit les décors, les bateaux, la jungle etc, c'est très beau et très bien mis en scène avec des cadrages très frais !
Etant un fan de la série depuis longtemps je dois dire que les éventuels doutes que je pourrais avoir eu au tome 47 sont complètement dissipés avec cet "Homme qui ne voulait pas mourir"
Vivement les nouvelles aventures !

Par , le

J'ai pris le train Spirou et Fantasio avec le numéro 47. Pourquoi me direz-vous? Tout simplement car j'adore les dessin de Munuera.
Ce nouveau tome des aventures de Spirou et Fantasio est vraiment fantastique. Le dynamisme du scénario est appuyé par un dessin superbe. Il est vrai que cet album se veut moralisateur sur la colonisation mais également sur le phénomène d'aculturation qui est à l'origine du conflit entre les factions des deux amis d'enfance.
Quant à la fin, c'est une fin comme je les aime. Mettez la musique du "Professionnel" et vous comprendrez. Mais elle est tout a fait logique, il ne pouvait en être autrement. Et la dernière case est très "à propos". Les héros de bandes dessinées ne disparaissent jamais

Par , le

Ah voilà! Je le savais qu'il fallait laisser du temps! Car ce tome 48 est très réussi!

Autant, pour le tome 47, je trouvais que c'était du "Morvan et Munuera appliqués à Spirou", autant là, on voit bien que les auteurs s'approprient vraiment Spirou et Fantasio.

L'exemple le plus frappant (et qui se voit d'entrée en regardant la couverture), c'est le travail de Munuera. Voilà, c'est ce que j'attendais de lui ! Ce n'est pas Spirou qui aurait débarqué de l'univers de Merlin. C'est Spirou par Munuera. Et ça, ça change toute, ça donne énormément de caractère à notre groom préféré (et bien sûr aux autres, Fantasio en tête).
Ce fut donc un réel plaisir de découvrir ces nouveaux traits.

Comme un bonheur ne vient jamais seul, les décors sont aussi époustouflants et insufflent ce sentiment d'aventure qui sied si bien à la série.

Pour Morvan aussi, c'est du tout bon. Même si je trouve qu'il peut encore mieux faire, on voit qu'il a tout compris de la série.
Son scénario est très astucieux et fait apparaître un personnage surprenant en la personne de Tanzafio, le fameux oncle disparu de Fantasio de "Spirou et les héritiers".

Comme Munuera, il remet la grande aventure au menu de Spirou et Fantasio et ça donne des trucs détonants en Palombie.
Et puis, il redonne de la voix à Spip et ça, c'est trop de la balle!!!

En fait, le seul petit bémol que j'ai trouvé, c'est qu'on a l'impression que Morvan essaie de trop mettre de Spirou dans Spirou, dans le sens où on trouve beaucoup de références au passé de nos héros (le marsupilami, la Palombie, les agents du KGB). Mais honnêtement, qui s'en plaindrait?
Sûrement pas moi!

Par , le

Les albums de la série SPIROU ET FANTASIO

Nos interviews liées

Un entretien avec Jean-David Morvan

Un entretien avec Jean-David Morvan


Interviewer : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET pour leur série Sillage

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET nous parlent du tome 16 de leur grande série Sillage.
    Interviewer : Vincent
Images et Son : Mat
Montage: Vincent [...]

Lire la suite ›

Interview de José-Luis Munuera pour le T2 de Sortilèges

Sceneario.com: José-Luis tout d’abord bienvenu sur Sceneario.com et merci à toi d’avoir accepté de répondre à nos questions !

José-Luis, tu es donc le dessinateur de « Sortilèges ». Comment votre « team » fonctionne au jour le jour avec le scénariste Jean Dufaux, quelle est votre recette secrète ? Qui est le plus perfectionniste des deux ? José-Luis Munuera :Le team fonctionne avec deux éléments clé: le respect et la bonne humeur! Le respect pour le travail et les choix de l’autre, la bonne humeur parce qu’on essaye toujours de se surprendre l’un et l’autre. 
Une BD peut être pleine de choses, un manifeste idéologique,  un “slice of life”, un cri de l'intérieur de l’auteur... mais une BD peut être aussi un jeu! Un jeu infini, vivant, adulte, plein de possibilités, très élaboré, complexe, dur [...]

Lire la suite ›

Jean David Morvan.... et Spirou

Sceneario.com : Le tome 49 de Spirou vient de sortir. Pouvez-vous nous en raconter l'histoire de sa conception ?
Jean-David MORVAN : Hmm, l'idée d'envoyer Spirou à Tokyo date d'avant la création du 47. Je veux dire qu'avec Laurent Duvault de Dupuis, nous avions planifié les thèmes de 4 albums. Tokyo arrivait en troisième position. On s'y est tenu.
Je pense que c'est la ville qui fait rêver les nouvelles générations, elle a supplanté New-York. Et comme Spirou est une BD pour les jeunes...


Sceneario.com : On remarque tout de suite les costumes : rouge pour Spirou et bleu pour Fantasio. Ces couleurs sont souvent indissociables de nos héros. Hasard, ou volonté de conserver ce « code couleur » ? C’est important de ne pas choquer le lecteur, de garder les caractères des personnages ?
Jean-David MORVAN : Eh bien, ce n'est pas nous qui avons inventé ces codes couleurs [...]

Lire la suite ›

Interview de José Luis Munuera sur l'univers Sillage

Sceneario.com: José Luis Munuera bonjour ! Je vous remercie dès à présent de bien vouloir répondre à cette interview et ainsi éclairer les passionnés de la bd ! Premièrement, pourriez- vous vous présenter afin que certaines personnes puissent mieux cerner votre personnage ? JLM: Je m'appelle Jose Luis Munuera Minarro, né le 21 avril de 1972 en un coin perdu d'Espagne. Grand lecteur, cinéphile et bédéphile depuis mon enfance, une surabondance de Spielberg, Harryhausen, Tolkien et Uderzo à fini par pourrir mon cerveau et me faire devenir de façon assez naturelle dessinateur de bd. Sceneario.com: Vous vous êtes distingué dans la série « Les Potamoks » aux éditions Delcourt mais aussi dans la série « Merlin » aux éditions Dargaud. Comment peut-on débarquer du fin fond de l'Espagne et s'imposer ainsi dans le monde de la bd française ? Vos débuts furent difficiles ? JLM: Je n'ai jamais eu la sensation que les choses étaient « difficiles » pour ma part [...]

Lire la suite ›

Interview de Jean-David Morvan sur l'univers Sillage

Sceneario.com: Mr Morvan, bonjour et merci de bien vouloir répondre à nouveau à nos questions ! Vous n’êtes plus à présenter dans le milieu de la Bd avec vos travaux sur Sir Pyle, Nomad, TDB… Pouvez-vous néanmoins résumer votre parcours jusqu’à aujourd’hui pour les nouveaux venus dans le monde de la Bd ?
Jean-David Morvan: Fan de BD depuis que j'ai 11 ans en lisant un Valérian. En cherchant la suite, je suis entré dans un magasin de BD et j'ai découvert toute la production "adulte" des années 80. J'ai décidé que ce serait mon métier. Passé en coup de vent à l'école st Luc, signé un premier contrat avec Zenda : ventes 1200 ex et solderie. Mais Nomad chez Glénat a lancé la machine un an plus tard.

Sceneario.com: Dans quelques mois, les fans auront l’immense joie de retrouver les péripéties de Nävis, héroïne de la série Sillage, que vous réalisez avec Philippe Buchet [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN

Sceneario.com: Pouvez vous vous présenter? (études, parcours professionnel...)
JD Morvan:JD Morvan, scénariste de BD. Bac A3, institut saint-Luc section BD quitté avec pertes et fracas pour incompatibilité de vision avec les profs. C'est ce qui m'a poussé à demander à mes amis s'ils n'avaient pas envie d'illustrer certains de mes scénarios (je ne me sentais pas encore au point au dessin, et c'est donc comme ça que j'ai finalement arrêté de dessiner). Et je suis allé les montrer à des éditeurs, et c'est Zenda qui a dit oui pour Reflets Perdus, mon premier album avec Sylvain Savoia. Du coup je ne suis plus allé aux beaux arts de Bruxelles où j'étais inscrit et ils m'ont viré.

Sceneario.com: La bande dessinée abordée par Morvan, c'est du polar (Al Togo), de l'héroic Fantasy (Troll), de la bd jeunesse (Merlin), la sf (TDB, Sillage, HK) etc... quel est votre genre préféré ? JD Morvan: Je n'ai pas de genre préféré. Je crois qu'on peut raconter des choses intéressantes dans tous les genres [...]

Lire la suite ›