Agent du S.W.O.R.D.

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

PANINI

Genre :

Action

Comics

Super Heros

Sortie :
ISBN : 9782809432978

Résumé de l'album Agent du S.W.O.R.D.

(Spider-Woman, agent of S.W.O.R.D. 1 à 7)
A peine sortie des évènements de Secret Invasion Jessica Drew doute d'elle, de ses pouvoirs, elle se demande comment sortir de ce cauchemars qu'est devenue sa vie... Elle est alors contactée par le S.W.O.R.D. afin de redevenir agent secret et cette fois de partir à la recherche d'extra terrestres en fuite. Pour commencer elle doit se rendre à Madripoor ou s'est réfugié un Skrull ! Mais sur place, les choses partent en vrille et elle est sauvé de justesse par Viper qui lui demande à son tour de réintégrer Hydra...

Par Fredgri, le 25/08/2013

Notre avis sur l'album Agent du S.W.O.R.D.

Cette mini-série, originellement destinée à devenir une série, n'a pas eu un franc succès et c'est peu de le dire. Il faut dire que l'intrigue est tellement décompressée, à l'excès, que la lecture, mois après mois n'apportait en soi rien de vraiment stimulant ! Dans cet album que nous propose donc Panini nous avons la possibilité de tout lire d'un bloc, la meilleure façon d'en apprécier ainsi toute la substance aérée et étiolée !

Car nous avons droit ici à tout les tics scénaristiques de Bendis, les dialogues, les expressions qui se répètent sans cesse, qui donnent faussement l'impression qu'on a de la matière alors qu'en fait il s'agit principalement de remplissage redondant à l'extrême ! Le tout rythmant un synopsis très très maigre. Et c'est dommage, car si Bendis avait justement su jouer plus adroitement avec les ellipses, avec les non dits, s'il avait su se taire un peu plus, tout simplement, il aurait pu exploiter bien plus subtilement d'une part cette héroïne meurtrie en concentrant quelque peu l'histoire sur 3 ou 4 numéros maxi et d'autre part il aurait évité des logorrhées inutiles pour rester au moins une fois au service de son récit ! Du coup, en lisant tout ça en une fois, on est certes dans l'élan du scénario qui apparait moins en roue libre et rempli de vide qu'il ne pourrait y paraître, mais cela se lit vraiment vite et à la finale cela reste tout de même très anecdotique. Jessica Drew donnant le sentiment de se laisser mener par le bout du nez d'un problème à l'autre, presque complètement dépassée dès le début !

Bendis n'a donc pas réellement réussi a donner du relief à ce personnage pourtant très intéressant, qui mériterait un bon "ravalement de façade", histoire de faire le ménage dans les placards ! Il n'empêche que son camarade Alex Maleev fournit ici un boulot plutôt honnête, loin de sa prestation sur les Daredevil, c'est vrai, mais tout de même, c'est vivant et son encrage, même si assez inégal, lui donne l'occasion de nous offrir quelques très belles cases par-ci par-là, sans compter les sublimes couvertures qui vaudraient presque à elles seules l'achat de l'album...

Rien de bien exceptionnel, donc, avec cette nouveauté, peut-être juste un moment de lecture en attendant un album plus enthousiasmant !

Par , le