SPAWN (LES CHRONIQUES DE) #14 Septembre 2007

voir la série SPAWN (LES CHRONIQUES DE)
Dessinateurs :



Scénaristes :



Coloristes :



Éditions :

DELCOURT

Genre :

Comics

Fantastique

Horreur

Presse

Sortie :

Résumé de l'album Septembre 2007

Al Simmons, alias Spawn,  a recrée le monde après l'Armageddon. Il a été aidé par la Mère de toutes choses (ou l'homme aux Miracles) pour donner vie à une nouvelle Terre et en ramenant les humains à la vie. Il a aussi banni Dieu et Satan.
Al a aussi découvert un souvenir de son passé : il avait frappé Wanda alors enceinte de leur enfant  qui avait fait une fausse couche. Spawn qui voulait abandonner se spouvoirs pour revivre une vie normale auprès de wanda, retourne hanter les allées sombres de New York.
Mais ce monde là, n'est pas aussi idyllique que ça. Il s'y passe des choses horribles surtout dans un immeuble de New York. twitch vient retrouver Spawn pour lui demander de l'aide...

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Septembre 2007

Avec ce numéro 14, débute donc une nouvelle ère pour le Spawn.
Nous y retrouvons les épisodes US : Spawn #166 et 167 ainsi que Hellspawn : Hellworld.

Pour cette nouvelle période de la vie d'Al Simmons, c'est un nouveau dessinateur qui prend en charge le destin de Spawn : Brian Haberlin. Son style va donner une nouvelle orientation à la série. Son graphisme va vous frapper. Vous n'oublierez pas de sitôt les récits de David Hine. Les deux épisodes s'apparentent plus à des contes d'horreurs. Cela rappelle parfois ces vieille sbandes dessinées d'horreurs. Mais ces scènes là sont importantes pour la suite de l'histoire qui annonce le retour d'un vieux personnage. Nous y retrouvons avec plaisir Sam et Twitch, mais aussi Jason Wynn. J'ai bien apprécié ces deux épisodes qui redonnent un bon coup de fouet à l'univers Spawn.
Avec Hellspawn : hellworld, nous retrouvons le duo de 30 jours de nuit (et bientôt 30 jours de jours) pour une mini série qui va vous angoisser, vous faire peur. Le dessin de Templesmith y est aussi pour quelque chose.
Ce sont de bonnes raisons pour relire du Spawn. C'est une nouvelle ère qui commence et il semble que cela soit bien prometteur.

Par , le

Les albums de la série SPAWN (LES CHRONIQUES DE)