SOUVENIRS DE TOUSSAINT #2 Pied de bouc

voir la série SOUVENIRS DE TOUSSAINT
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Collection :

Caractère

Genre :

Aventure

Drame

Historique

Sortie :
ISBN : 2723414825

Résumé de l'album Pied de bouc


Hélène, une jeune femme ayant revêtu ses habits nuptiaux, se suicide du haut d'un pont et se noie, au désespoir de son frère Lucien-Paul. 20 ans plus tard, Toussaint, photographe ambulant, est appelé par Léon Joanne, instituteur, pour immortaliser la vallée et le pont où s'est déroulé le drame avant d'être submergés par les eaux d'un barrage. L'intervention du jeune Toussaint va être l'occasion d'expurger un secret dramatique que se partagent ledit Léon, Lucien-Paul et le mutilé Pied de bouc.
 

Par Phibes, le 01/08/2009

Notre avis sur l'album Pied de bouc


"Pied de Bouc" est la deuxième aventure du jeune Toussaint, grand arpenteur des routes de France, qui, grâce à sa curiosité de photographe et son opportunisme, se trouve mêlé à une nouvelle intrigue dont les remugles vont ébranler la population d'un petit village.

Didier Convard réédite en fait le concept selon lequel un évènement vieux de 20 ans trouve son exutoire en la venue du jeune héros. Ici, l'intrigue reprend quelque peu la forme de la précédente affaire qui gravite autour d'un quatuor de personnages torturés et dont le point d'achoppement est une femme décédée.

Pour la deuxième fois, la rencontre intimiste avec la frange paysanne du 19ème est constructive, envoûtante par son ambiance ancestrale et enivrante par le particularisme des intervenants ô combien recroquevillés sur leurs petits secrets. Et c'est là l'intérêt de la manœuvre "convardienne", celle d'entretenir, hormis bien sûr la différence physique, quelques discrétions énigmatiques qui appesantissent l'histoire. Aussi, sans faire usage d'effets d'annonces retentissants, d'une débauche de violence gratuite, le scénariste donne subtilement de l'émotion, de l'équivoque. Les échanges qu'il engage se déroulent sur un fonds de simplicité, d'amour, de douleur morale et de rudesse historique et nous transporte dans des souvenirs dont l'amplitude va de la guerre de 1870 à pratiquement à la fin de ce siècle.

François Dermaut a su capturer des moments bien saisissants, plein de suspicion et auréolés d'une ambiance tragico-historique bien pesante. Cette dernière dans laquelle il excelle grâce à son autre série " Les chemins de Malefosse", est entretenue par les postures figées de ses personnages que l'on ressent perdus dans leurs pensées (Léon, Pied de bouc) ou par leurs interventions surprenantes, maladives (Lucien-Paul). Le détail dans lequel ce dessinateur se complait est d'une richesse extraordinaire caractérisant la vie à une certaine époque. A ce titre, on sent une nette amélioration de son graphisme qui confère à l'ensemble de son travail un attrait à certainement ne pas négliger.

Ce deuxième opus s'inscrit parfaitement dans la lignée tragique du premier et se révèle grâce à Toussaint et à ses instantanés rustiques et sans appel. A déguster pour ses saveurs intrigantes d'antan.
 

Par , le

Les albums de la série SOUVENIRS DE TOUSSAINT

Nos interviews liées

Entretien avec Didier Convard

Sceneario.com : Nous sommes dans la série des Gardiens du sang, avec le Triangle secret et I.N.RI., doit on parler de saga ou de feuilleton?
Didier Convard : C'est vraiment un feuilleton, depuis le Triangle secret qui est né d'un roman que j'avais écrit il y a une vingtaine d'années et que je n'avais jamais publié.
Sceneario.com : Il a été publié depuis. Didier Convard : Tout à fait, il a été publié depuis, mais je l'ai revisité car la bande dessinée est intervenue entre temps, j'ai du changer quelques axes d'écriture. Ce roman, je l'avais fait lire à Jacques Glénat et c'est lui qui a eu l'idée de l'adaptation en bande dessinée. J'avais un roman de 700 pages, le travail était titanesque. Il y avait plusieurs flashbacks dans le roman, il y en a beaucoup que j'ai traduit dans le triangle secret en quatorze ou quinze pages et puis, il y avait un gros qui était I [...]

Lire la suite ›

Interview Convard & Chaillet

Sceneario.com : Vous avez déjà travaillé ensemble sur le Triangle Secret, mais seulement sur un tome ?
Chaillet :
Oui tout à fait, dans le premier tome de cette belle saga. C'était une façon pour nous de travailler ensemble. C'était un projet qu'on avait depuis très très longtemps. J'avoue que cette petite incursion dans le domaine du Triangle Secret a été pour moi un très grand plaisir, mais avec quelque part une petite frustration : c'était un peu court.
Convard : Cela faisait bien un quart de siècle qu'on avait envie de travailler ensemble. Le Triangle Secret nous a permis de faire déjà un premier pas. Il y avait un flash-back à réaliser, et j'avais l'intention de demander à mes amis d'en faire un chacun. J'ai immédiatement pensé à Gilles, à André Juillard, à Jean Charles Kraehn, qui sont mes amis [...]

Lire la suite ›

Didier Convard

Sceneario.com: Concernant le Triangle Secret, vous avez réalisé 7 tomes, un one-shot, une deuxième saison est apparue avec INRI qui se terminera avec la sortie du 4° tome en avril prochain, y aura t-il une 3° saison?
Didier Convard: Oui. La troisième saison se rapprochera du Triangle Secret, puisqu'elle se passera du coté des Gardiens du Sang. Le Triangle Secret et INRI raconte l'histoire du coté du Christ, l' histoire des Héritiers du Christ, mais quand j'ai écrit le Triangle Secret il y a une vingtaine d'années, sachant qu'il est sorti en Bande Dessinée qu'en avril 2000, j'avais fait un énorme travail composé de plusieurs chapitres: Le triangle Secret avec INRI qui était dans le triangle Secret, une sorte de flashback du Triangle Secret. Lorsque j'ai adapté le Triangle Secret en Bande Dessinée je me suis aperçu que je n'avais pas assez de place, en accord avec les dessinateurs et l'éditeur, on c'est dit qu'on allait se donner le temps de travailler ensuite sur INRI [...]

Lire la suite ›