SORCERER HUNTERS #1 Volume 1

voir la série SORCERER HUNTERS
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

TAIFU COMICS

Genre :

Heroic Fantasy

Manga

Shonen

Sortie :
ISBN : 9782352300045

Résumé de l'album Volume 1

Dans ce monde, il y a ceux qui maîtrise la magie et ceux qui, souvent, la subissent. Rare sont, en effet, les gens du petit peuple – les persona – à pouvoir accéder à ces pouvoirs. Pire, certains sorciers n’hésitent pas à abuser de leur savoir pour augmenter leur puissance ou tout simplement faire souffrir leur prochain.

Heureusement, les persona peuvent compter sur l’équipe des Sorcerer Hunters. Il y a Marron, maître de la magie de l’Est, qui reste toujours d’un calme olympien, sauf lorsque l’on s’en prend à son frère, Carotte, lui aussi chasseur de sorciers. Ils sont accompagnés de Tira Misu, la seule qui puisse calmer Carotte lorsque ce dernier se transforme en monstre pour combattre ses ennemis.

Tous trois accourent dès que l’on fait appelle à eux pour abattre les sorciers les plus dangereux.

Par Legoffe, le NC

Notre avis sur l'album Volume 1

Cette série, publiée au japon en 1995, est sortie en France en 2006. Chose inhabituelle, elle n’est disponible qu’en coffrets, trois au total (regroupant les volumes 1 à 4, 5 à 6 et 9 à 13). Bon, il faut bien admettre que le prix est très attractif puisque le premier coffret ne coûte que 12 euros, ce qui ramène le tarif d’un livre à 3 euros. Cela n’est pourtant pas dû à la quantité de lecture. Certes, le format est légèrement plus petit que la moyenne des mangas, tout comme la pagination, plus mince (195 pages tout de même…), mais ça reste malgré tout intéressant. La qualité d’impression, en revanche, est moins bonne que d’autres productions et cela a certainement joué sur le prix.

Mais venons en au récit lui-même. A la lecture du résumé, vous aurez immédiatement compris que nous sommes dans un scénario assez classique d’heroïc fantasy. Néanmoins, le traitement est un peu plus original que la moyenne, les auteurs ayant aussi beaucoup misé sur l’humour. Carotte, par exemple, joue le (classique) rôle de l’obsédé, souvent remis en place par les coups de Tira. Mais le plus comique est l’intervention de Tira dans les combats contre les sorciers. Elle est, en fait, là pour calmer Carotte lorsqu’il se transforme en terrible monstre. Elle change alors de tenue, enfilant une combinaison très « légère » et très moulante, et empoignant un fouet destiné à ramener le monstre au bercail. C’est très bête, mais ça fait sourire.

Pour le reste, nous suivons les chasseurs dans leurs différentes missions, sans être beaucoup surpris, mais sans s’ennuyer non plus.

Côté graphismes, les traits sont fins et les personnages plutôt bien dessinés. Dommage que l’ensemble soit gâché par un tramage approximatif et une impression trop chargée en encre noire. Cela alourdi inévitablement le dessin.

Voilà donc une série qui démarre de façon honnête et qui trouvera son public parmi les adolescents fan du genre.

Par , le

Les albums de la série SORCERER HUNTERS