Smarra

Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Collection :

Carrément BD

Genre :

Adaptation

Fantastique

Sortie :
ISBN : 9782723467537

Résumé de l'album Smarra

1820, en Italie, Lorenzo et Lisidis rentrent d'un bal donné sur une île du lac Majeur. Lorenzo a peu apprécié la soirée, car si son attention était attirée par trois jeunes femmes sans qu'il en devine la raison, sa pensée était toute avec Lisidis qui dansait avec un hussard et éveillait sa jalousie.
De retour chez eux, Lorenzo s'endort, d'un sommeil agité où la figure du hussard plane dans son esprit engourdi.
Son rêve le transporte alors en Thessalie, région célèbre pour ses magiciennes et ses enchantements.

Par Olivier, le 29/11/2009

Notre avis sur l'album Smarra

Dans son rêve, il se nomme Lucius, et il va se retrouver en proie à tous les démons de la nuit, visions cauchemardesques de goules et de gorgones, fantômes tourbillonnants et hurlants.
Dans un récit qui nous entraine de plus en plus profondément dans le cauchemar, où le rêve s'imbrique dans le rêve dans une mise en abyme troublante, où la réalité déliquescente laisse place à la folie jusqu'à l'apparition paroxystique de Smarra, seigneur de la terreur et du désespoir, tourmenteur des âmes, la raison s'efface devant le plus pur fantastique.

Patrick Mallet que l'on connait notamment pour son album Achab adapte ici une nouvelle de Charles Nodier, précurseur du romantisme en littérature et inventeur du fantastique classique.
L'adaptation est un exercice difficile si l'on ne veut pas trahir le texte original, et Mallet n'a certes pas choisi la facilité avec cette nouvelle mais c'est avec beaucoup de talent qu'il scénarise et illustre ce texte du début du XIXème siècle.
Les textes de Nodier ne sont pas toujours d'un abord facile et la narration peut paraitre un peu ampoulée pour des lecteurs peu familiers avec la littérature, mais quelle richesse de langage et d'imaginaire.
Smarra est née des rapports que Nodier établi avec les songes, les hallucinations et les cauchemars, Mallet lui apporte et nous propose sa propre vision.de cette autre réalité. Il profite du magnifique format carré de la collection "Carrément Bd" qui lui permet des illustrations pleines pages ou des grandes cases verticales où les hallucinations prennent vie et où il arrive à dépeindre l'indicible.

Les adaptations littéraires semblent être à la mode, mais qui s'en plaindrait lorsque revivent sous la plume et le crayon d'auteurs comme Mallet des œuvres qui sont maintenant méconnues mais qui portent en elles tout l'imaginaire fantastique contemporain.

Par , le

Nos interviews liées

Entretien avec Patrick Mallet (2)

Scénariste et dessinateur de ses histoires, Patrick Mallet explore ses « obsessions » tout en se renouvellent d’un récit à l’autre. En marge des modes, l’auteur trace son sillon dans le monde de la bande dessinée. Série en deux volet, Le Long Hiver redonne ses lettres de noblesse au genre du merveilleux – qui à parfois tendance à être oublié – et dont chaque lecture dévoile un peu plus la richesse et la porté de son propos. De quoi nous donner à nouveau l’envie de rencontrer Patrick Mallet pour un nouvel entretien. Interview dirigée par Melville et réalisée par email en août 2012.

Sceneario.com : On sait depuis l’entretien que tu nous as accordé il y a deux ans que tu avais comme projet après Achab une adaptation des Argonautes et une série sur un investigateur occulte au XIXème siècle [...]

Lire la suite ›

Entretien avec Patrick Mallet

Sceneario.com : Bonjour Patrick, tu es l’auteur d’ Achab qui retrace la jeunesse de ce personnage mythique inventé par Herman Melville dans son roman Moby Dick. Est-ce que tu peux te présenter rapidement pour nos lecteurs ?
Patrick Mallet : Bonjour. J’ai 39 ans et je suis genevois d’origine. J’ai fait mes études supérieures en Suisse et je suis ensuite venu à Paris en 1991 pour faire une école de graphisme et d’illustration jusqu’en 1996. Ensuite j’ai travaillé dans le milieu du jeu de rôle en tant que graphiste et maquettiste. Sceneario.com : Comment t’est venu l’envie de faire de la bande dessinée ? Est-ce que c’était pour toi l’aboutissement d’un désir de jeunesse ?
Patrick Mallet : Ce qui est sûr, c’est que j’ai toujours dessiné, et ça depuis tout petit [...]

Lire la suite ›