SIR PYLE #3 Rien ne se perd

voir la série SIR PYLE
Dessinateurs :



Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Sortie :
ISBN : 2845652291

Résumé de l'album Rien ne se perd

Pyle en a marre ! Il n’en peut plus de toujours soigner des créatures monstrueuses, féeriques et autres depuis 3000 ans. Mais son fidèle serviteur, Spectre, veille et Pyle se remet à nous conter ses aventures après une énième tentative pour pratiquer le skateboard.

- Euridice de der : Pyle nous raconte comment il est descendu lui, et pas cette femmelette d’Orphée, au royaume d’Hadès pour chercher la belle Euridice.
- Les fées diverges
- A moitié dans la tombe … ou tout : la mort aurait-elle le sens de l’humour ?
- Sir Pyle dans l’île aux otages : Sir Pyle s’occupe aussi des mythes modernes, les pauvres !
- L’étroit mousquetaire : Dumas a eu bien raison de laisser le paranormal de côté mais grâce à Pyle nous connaissons toute la vérité sur Athos !

Il n’y a pas à dire, Pyle ne nous épargne rien, les dieux de l’Olympe, les histoires féeriques toutes mignonnes, les monstres gentils, les meilleurs romans d’aventure, tout est passé à la moulinette ! Ceux qui disent que l’âge assagit devraient le rencontrer !

Par Chlorente, le NC

Notre avis sur l'album Rien ne se perd

Argh ! Le tome 3 est enfin paru ! Et rien qu’avec la couverture on s’aperçoit que le ton est toujours aussi irrévérencieux : le regard voit d’abord Pyle assis sur le trône, au propre comme au figuré, et ensuite il lit le titre « Rien ne se perd … », no comment !

Ce volume reste donc dans le ton des deux précédents mais on a le droit à deux « grandes » révélations, la première étant que Pyle ment sur son age ! Eh oui il a plus de 3000 ans ! La seconde est que Spectre n’est pas son premier serviteur ce qui nous donne droit à une crise de jalousie de la part de Spectre. D’ailleurs dans ce récit je voudrais faire remarquer que Pyle a un graphisme qui le rend adorable et si on se contentait de cette seule histoire on l’adopterait immédiatement, je dis bien si.

En bref Sir Pyle est toujours aussi dynamique, amoral, cupide, et ne recule devant rien pour atteindre ses objectifs. On passe donc un excellent moment de détente à le lire mais comme pour les précédents albums un minimum de culture populaire, ainsi que la lecture des 3 mousquetaires, est nécessaire car sinon vous ne percevrez pas toute l’ironie et l’humour.

Coté graphisme il est à noter que dans ce tome ils sont deux dessinateurs mais qu’on ne sent pas de transition, l’ensemble est parfaitement homogène autant dans l’album lui-même que par rapport aux deux toms précédents.

Par , le

Les albums de la série SIR PYLE

Nos interviews liées

Un entretien avec Jean-David Morvan

Un entretien avec Jean-David Morvan


Interviewer : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET pour leur série Sillage

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET nous parlent du tome 16 de leur grande série Sillage.
    Interviewer : Vincent
Images et Son : Mat
Montage: Vincent [...]

Lire la suite ›

Interview de José-Luis Munuera pour le T2 de Sortilèges

Sceneario.com: José-Luis tout d’abord bienvenu sur Sceneario.com et merci à toi d’avoir accepté de répondre à nos questions !

José-Luis, tu es donc le dessinateur de « Sortilèges ». Comment votre « team » fonctionne au jour le jour avec le scénariste Jean Dufaux, quelle est votre recette secrète ? Qui est le plus perfectionniste des deux ? José-Luis Munuera :Le team fonctionne avec deux éléments clé: le respect et la bonne humeur! Le respect pour le travail et les choix de l’autre, la bonne humeur parce qu’on essaye toujours de se surprendre l’un et l’autre. 
Une BD peut être pleine de choses, un manifeste idéologique,  un “slice of life”, un cri de l'intérieur de l’auteur... mais une BD peut être aussi un jeu! Un jeu infini, vivant, adulte, plein de possibilités, très élaboré, complexe, dur [...]

Lire la suite ›

Jean David Morvan.... et Spirou

Sceneario.com : Le tome 49 de Spirou vient de sortir. Pouvez-vous nous en raconter l'histoire de sa conception ?
Jean-David MORVAN : Hmm, l'idée d'envoyer Spirou à Tokyo date d'avant la création du 47. Je veux dire qu'avec Laurent Duvault de Dupuis, nous avions planifié les thèmes de 4 albums. Tokyo arrivait en troisième position. On s'y est tenu.
Je pense que c'est la ville qui fait rêver les nouvelles générations, elle a supplanté New-York. Et comme Spirou est une BD pour les jeunes...


Sceneario.com : On remarque tout de suite les costumes : rouge pour Spirou et bleu pour Fantasio. Ces couleurs sont souvent indissociables de nos héros. Hasard, ou volonté de conserver ce « code couleur » ? C’est important de ne pas choquer le lecteur, de garder les caractères des personnages ?
Jean-David MORVAN : Eh bien, ce n'est pas nous qui avons inventé ces codes couleurs [...]

Lire la suite ›

Interview de José Luis Munuera sur l'univers Sillage

Sceneario.com: José Luis Munuera bonjour ! Je vous remercie dès à présent de bien vouloir répondre à cette interview et ainsi éclairer les passionnés de la bd ! Premièrement, pourriez- vous vous présenter afin que certaines personnes puissent mieux cerner votre personnage ? JLM: Je m'appelle Jose Luis Munuera Minarro, né le 21 avril de 1972 en un coin perdu d'Espagne. Grand lecteur, cinéphile et bédéphile depuis mon enfance, une surabondance de Spielberg, Harryhausen, Tolkien et Uderzo à fini par pourrir mon cerveau et me faire devenir de façon assez naturelle dessinateur de bd. Sceneario.com: Vous vous êtes distingué dans la série « Les Potamoks » aux éditions Delcourt mais aussi dans la série « Merlin » aux éditions Dargaud. Comment peut-on débarquer du fin fond de l'Espagne et s'imposer ainsi dans le monde de la bd française ? Vos débuts furent difficiles ? JLM: Je n'ai jamais eu la sensation que les choses étaient « difficiles » pour ma part [...]

Lire la suite ›

Interview de Jean-David Morvan sur l'univers Sillage

Sceneario.com: Mr Morvan, bonjour et merci de bien vouloir répondre à nouveau à nos questions ! Vous n’êtes plus à présenter dans le milieu de la Bd avec vos travaux sur Sir Pyle, Nomad, TDB… Pouvez-vous néanmoins résumer votre parcours jusqu’à aujourd’hui pour les nouveaux venus dans le monde de la Bd ?
Jean-David Morvan: Fan de BD depuis que j'ai 11 ans en lisant un Valérian. En cherchant la suite, je suis entré dans un magasin de BD et j'ai découvert toute la production "adulte" des années 80. J'ai décidé que ce serait mon métier. Passé en coup de vent à l'école st Luc, signé un premier contrat avec Zenda : ventes 1200 ex et solderie. Mais Nomad chez Glénat a lancé la machine un an plus tard.

Sceneario.com: Dans quelques mois, les fans auront l’immense joie de retrouver les péripéties de Nävis, héroïne de la série Sillage, que vous réalisez avec Philippe Buchet [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN

Sceneario.com: Pouvez vous vous présenter? (études, parcours professionnel...)
JD Morvan:JD Morvan, scénariste de BD. Bac A3, institut saint-Luc section BD quitté avec pertes et fracas pour incompatibilité de vision avec les profs. C'est ce qui m'a poussé à demander à mes amis s'ils n'avaient pas envie d'illustrer certains de mes scénarios (je ne me sentais pas encore au point au dessin, et c'est donc comme ça que j'ai finalement arrêté de dessiner). Et je suis allé les montrer à des éditeurs, et c'est Zenda qui a dit oui pour Reflets Perdus, mon premier album avec Sylvain Savoia. Du coup je ne suis plus allé aux beaux arts de Bruxelles où j'étais inscrit et ils m'ont viré.

Sceneario.com: La bande dessinée abordée par Morvan, c'est du polar (Al Togo), de l'héroic Fantasy (Troll), de la bd jeunesse (Merlin), la sf (TDB, Sillage, HK) etc... quel est votre genre préféré ? JD Morvan: Je n'ai pas de genre préféré. Je crois qu'on peut raconter des choses intéressantes dans tous les genres [...]

Lire la suite ›