SINBAD #3 Les ombres du harem

voir la série SINBAD
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Aventure

Fantasy

Sortie :
ISBN : 9782302011250

Résumé de l'album Les ombres du harem


A la faveur d'un sinistre subterfuge, la magicienne Turabah tient dorénavant en son pouvoir le khalife Al-A-Din. Ce dernier ne bénéficiant plus de la protection du Djinn de la lampe, le régent a perdu toute prérogative due à son rang et est contraint, pour contenter la sorcière, de déclarer Sinbad et sa compagne hors-la-loi.


De son côté, Sinbad, à la recherche de ses parents, fait tout ce qu'il peut pour satisfaire le bandit Ali-Baba qui, en contrepartie d'une mission à haut risque chez la favorite du khalife, doit lui donner des informations sur ceux-ci. Malheureusement, bien qu'il connaisse maintenant le nom de son père, il tombe dans un piège et se voit devenir le centre d'un stratagème qui va permettre au chef des voleurs de s'accaparer le trésor du khalife.


La belle Bagdad va connaître des heures noires durant lesquelles une paternité va se déclarer, noyée dans la traîtrise et la faim de pouvoir.


 

Par Phibes, le 30/07/2010

Notre avis sur l'album Les ombres du harem


Troisième et dernier épisode de la série, Les ombres du harem viennent mettre un terme aux recherches du personnage principal concernant le devenir de ses parents. Aidé en cela par Azna, la femme panthère, Sinbad se rapproche de plus en plus du but ultime de sa généreuse quête, guidée sournoisement par Ali-Baba, un voleur des plus retors.


Le duo averti formé par Arleston et Audrey Alwett vient ici nous divulguer enfin, dans leur libre adaptation des Contes des Mille et Une Nuits, les tenants et aboutissants de la terrible intrigue qui plane sur Bagdad, au sein de laquelle les personnages clés vont se déclarer dans leurs intentions les plus viles ou les plus nobles. La sorcière Turabah, le djinn de la lampe sont de ceux qui vont entretenir le côté mauvais de l'aventure par leurs faits et gestes monstrueux, liés entre eux par une histoire ancestrale. La noblesse des sentiments sera quant à elle portée par le khalife Al-A-Din qui va aller dans cet épisode de surprises en surprises, et par bien sûr, Sinbad et sa compagne transformiste qui vont enfin découvrir l'ascendance du marin.


La magie opère toujours, inhérente à l'exotisme féerique des lieux et à leur époque. Toutefois, l'humour dont est généralement porteur Arleston, fait cruellement défaut dans cette aventure et laisse la place à une ambiance aux effets dramatiques où les espoirs peuvent se révéler éphémères. L'émotion est également présente, véhiculée par de nombreuses séquences et plus particulièrement, les retrouvailles d'un père avec son fils.


Les graphiques de Pierre Alary collent parfaitement aux péripéties. Ce dernier a su, de son trait semi-réaliste, donner vie à ses personnages d'une manière fort attrayante. On perçoit qu'au bout de 3 albums, son style s'est renforcé au point de lui donner un intérêt indéniable. A ce titre, la dernière vignette qu'il nous offre résume parfaitement, de par sa beauté, cette évolution dans les proportions et les expressions.


Un album très plaisant qui finalise une trilogie somme toute divertissante dont les racines puisent subtilement dans les émanations exotiques des contes des Mille et Une Nuits et qui devrait satisfaire les lecteurs qui ont emboîté le pas, dès le départ, au sympathique Sinbad.


 

Par , le

Les albums de la série SINBAD

Nos interviews liées

Un entretien avec Pierre Alary

Un entretien avec Pierre Alary


Interviewer : Olivier
Image & Son Aubert
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

A l'occasion des 20 ans de Lanfeust, un bel entretien avec Christophe Arleston

sceneario.com : Christophe, bonjour, nous fêtons les 20 ans de Lanfeust, cela représente 70 albums parus durant ces 20 ans. 
Christophe Arleston : Avec uniquement le monde de Troy on doit effectivement être dans ces eaux-là. Sceneario.com : Cela représente trois albums par an 
Christophe Arleston : Je ne fais pas vraiment de statistiques sur ma production Il y a eu des années ou les parutions ont été plus nombreuses, des années où il y en a eu moins, en fonction des dessinateurs qui pouvaient travailler en parallèle mais on arrive quand même à 70 bouquins. sceneario.com : Il y a juste un cas particulier, les Gnomes de Troy qui sont des gags en une page alors que toutes les autres séries de l’univers de Troy sont des récits complets. 
Christophe Arleston : En fait, les Gnomes sont nés dans Lanfeust Mag parce que la tradition des gags en une page permet d’animer le journal par rapport à la simple prépublication habituelle, traditionnelle d’albums [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec Fabien Nury et Pierre Alary

Sceneario.com : Fabien Nury, Pierre Alary, ce n’est plus la peine de vous présenter, comment vous êtes-vous rencontrés sur le projet Silas Corey ?
Fabien Nury : Par téléphone, on s’est dit qu’on aimerait bien travailler ensemble. J’avais un scénario de prêt, je l’ai fait lire à Pierre, il m’a répondu : Super, ça va être beaucoup de boulot mais on y va.
Sceneario.com : Un scénario qui a pour cadre la première guerre mondiale, après Il était une fois en France, les guerres sont-elles un terreau propice aux histoires ?
Fabien Nury : Ah oui, bien sûr que oui. En tant que territoire de fiction, la guerre est un terreau particulièrement propice. Elle brise des vies, elle crée des destins exceptionnels. La guerre c’est la violence universelle. C’est parfois le règne du mal et c’est assez souvent la dedans que vous pouvez placer des fictions dramatiques [...]

Lire la suite ›